Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Le palais seldjoukide de Kubad Abad au bord du lac de Beyşehir

Kubad Abad est un endroit féérique sur la rive ouest du lac de Beyşehir, à plus de 1100 mètres d'altitude.

Il est peu connu du grand public, car fermé depuis de nombreuses années en raison des fouilles archéologiques qui y ont lieu depuis 1964.

 

  mercredi--54--copy.jpg
               Les ruines du "Petit Palais" de Kubad Abad et une équipe de fouille à pied d'oeuvre

Ce site grandiose, construit  en 1235-1236, est l'oeuvre de Saadeddin Köpek, architecte en chef du sultan Alaeddin Keybukad, alors à la tête du sultanat sedjoukide de Roum.


  mercredi--101--copy.jpg
               Les ruines du "Grand Palais" et à droite, le toit qui abrite les restes du hammam
           
Le palais de Kubad Abad est le seul de l'époque seldjoukide au monde encore visible de nos jours. Sa composition architecturale exemplaire a été reprise comme exemple ultérieurement lors de la construction des palais ottomans, tel celui de Topkapı à Istanbul notamment.

 

  mercredi--62--copy.jpg
                                          A l'intérieur du "Grand Palais"

Ce n'est pas seulement un palais mais une véritable ville, une entité administrative  à part entière, équivalente à celle d'une préfecture, que le sultan a souhaité établir là avec ses seize bâtiments érigés dans ce lieu béni des dieux.

 

  mercredi--82--copy.jpg
                                           Intérieur du "Grand Palais"

Les deux plus importants sont le "Grand Palais" et son harem, destinés à Alaeddin, et à quelques dizaines de mètres à peine, le "Petit Palais", que l'architecte s'approprie.

 

  mercredi--110--copy.jpg
                                               L'entrée du "Petit Palais" 

Tous les matériaux nécessaires à la construction de ce palais proviennent de la région. Les murs encore visibles, les rampes de dégagement, le système d'alimentation et évacuation du réseau d'eau, avec l'arrivée d'un côté, de l'eau propre et de l'autre, l'évacuation des eaux sales, les fontaines mises au jour, témoignent tous d'une ingéniosité sans nom pour l'époque.

  mercredi--120--copy.jpg           
                                                Intérieur du "Petit Palais"

La confection des murs est d'excellente qualité au vu des siècles écoulés dans un univers où les hivers sont rudes. De nombreuses expertises ont été réalisées par des laboratoires quant à la composition du mortier utilisé alors.

Les fouilles annuelles de 2007 ont également permis de déterminer qu'un système de chauffage, équivalent à un chauffage central actuel, existait alors.

  mercredi--124--copy.jpg                                              Dans les dédales du "Petit Palais"

La terrasse, composée alors de nombreuses portes, offrait une vue époustouflante sur le lac et un port permettait l'accès en bateau. Les eaux du lac venaient se jeter aux pieds du mur du palais, il n'y avait pas la végétation qu'on voit aujourd'hui.

   mercredi--64--copy.jpg         La végétation des rives de Kubad Abad et au loin, l'île de "Kız kalesi" sur laquelle des fouilles ont été menées durant cinq ans par le Pr Dr Rüçhan Arık

Le "Grand Palais", où il fallait d'abord s'annoncer pour entrer, était composé de plusieurs pièces plus ou moins grandes permettant de recevoir invités, émirs, personnalités politiques pour travailler ... mais aussi pour se divertir.

L'entrée d'un des salons principaux était garnie d'un rideau... tiré lorsque le sultan  consommait de l'alcool et pouvait avoir des attitudes qui ne se dévoilent pas...  

  mercredi--81--copy.jpg           Imaginez un immense rideau à l'entrée de cette grande salle où le sultan, ainsi à l'abri des regards, pouvait s'adonner à tous les plaisirs...

Le "Petit Palais" est construit sur le même modèle que le grand, seule la taille est réduite. 

  mercredi--125--copy.jpg                            Pierre ouvragée à l'intérieur du "Petit Palais"

En 1964, l'archéologue allemande Katarina Otto entame les premières fouilles durant deux ans. Mais les imbroglios administratifs vont l'empêcher de poursuivre sa tâche.

C'est à partir de 1980 que le Professeur Docteur Rüçhan Arık
va commencer à diriger les fouilles annuelles qui, depuis 29 ans, n'ont cessé de se poursuivre, grâce à la volonté de cette femme hors du commun et malgré des budgets souvent restreints.

  mercredi--57--copy.jpg

                                  Visite guidée par Pr Dr Rüçhan Arık

En dehors de l'intérêt architectural du site, près de 500 pièces de céramique somptueuses ont été découvertes dans le "Grand Palais" et le "Petit Palais". Un bon nombre d'entre elles sont à présent exposées au musée Karatay de Konya que je vous présenterai bientôt.

Leurs couleurs se déclinent dans toutes les nuances de bleu jusqu'au violet, avec des fonds souvent blancs, formant des étoiles à huit branches.

  samedi-118-copy.jpg              Détail d'une fresque en céramique trouvée à Kubad Abad - musée Karatay à Konya

Les représentations humaines et animales y figurant illustrent les rêves fous de l'architecte, assoiffé de pouvoir ... et d'amour pour la sultane Mahpéri, première épouse d'Alaeddin Keykubad.

                              
                                        Fragments de céramique de Kubad Abad

La terrasse du "Grand Palais" permet d'accéder au hamam situé à l'est du bâtiment. Ce dernier a été mis au jour seulement lors des fouilles de 2001. Revêtu depuis d'un toit l'abritant de la chaleur, du vent et du froid selon les saisons, les travaux de recherche n'ont cessé de s'y poursuivre.

   mercredi--72--copy.jpg                                       Le hammam du "Grand Palais"

Aux abords du "Petit Palais" a été découvert un squelette de femme sans jambes datant de l'âge de bronze, paré de colliers de bronze et d'or ainsi que de boncuk. La construction du palais n'a pas permis de découvrir ce squelette.

  mercredi--108--copy.jpg           
                           Sur la gauche, l'emplacement où a été trouvé le squelette

Le dépôt du bâtiment construit sur place par le Ministère de la Culture est rempli des trouvailles faites au fur et à mesure des fouilles. Le musée de Konya ne dispose plus de place non plus.

  mercredi--104--copy.jpg        Une nouvelle journée de fouilles se termine pour les étudiants de l'Université du 18 mars de Çanakkale

Le Pr Dr Rüçhan Akif souhaite disposer d'un lieu sur place permettant d'abriter toutes les découvertes faites en dehors des céramiques, tels du verre coloré seldjoukide, des pièces métalliques, des décorations de plâtre, des os et bien d'autres éléments qui sont déterrés, rassemblés, analysés, répertoriés.

 mercredi--102--copy.jpg

                           Une partie du matériel destiné aux fouilles

Elle désire aussi réaliser là un musée à ciel ouvert qui permette aux visiteurs de se faire une idée de l'organisation et de la vie qui règnait à Kubad Abad.

  mercredi--134--copy.jpg

                       Des empilages de cagettes accueillent les trouvailles

J'espère bien voir aboutir cette entreprise, gratifiant ainsi une tranche de vie consacrée à  faire revivre le plus prestigieux des palais seldjoukides, une oeuvre unique en son genre !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chantal 04/09/2009 09:09

quelle patience et quelle passion pour faire revivre ces ruines !!

Nat 04/09/2009 18:20


Il en faut de la patience... et de la passion comme tu dis !


nasah 02/09/2009 17:45

Je vois que "Gisèle" est déjà intervenue. Cet après-midi, à mesure que je lisais ton billet et quand j'ai vu le nom de l'architecte je me suis dit cela me rappelle un livre que j'ai lu et puis est apparu le nom de la Sultane Mahpéri alors là plus de doutes, il s'agit bien de "La Sultane Mahpéri" écrit justement par Gisèle, j'ai adoré ainsi que la trilogie, j'attends avec impatience le prochain, peut-être en gestation ?..pour faire de nouvelles découvertes.

Nat 02/09/2009 17:49


Patience, patience, écrire un livre surtout où intervient l'histoire prend beaucoup de temps...


Gisele 02/09/2009 16:29

Ah! Ton article, Nathalie m'a fait rever et en revoyant, grace a tes magnifiques photos, les lieux ou je m'étais autrefois rendue pour écrire " La Sultane Mahpéri", une grande émotion s'est emparée de moi...

Nat 02/09/2009 17:48



J'ai eu la même chance que toi à 8 ans d'intervalle... Reprends ton souffle... jusqu'à demain !



virgikelian 02/09/2009 13:54

j'ai trouvé ce post très, très interessant.
Bonne journée.

Nat 02/09/2009 17:47


Merci beaucoup.


Richard LEJEUNE 02/09/2009 13:03

Après celui qui m'a permis, hier, de découvrir la forte personnalité de Madame le Professeur Arik, je suis ravi, aujourd'hui, de "pénétrer", grâce à toi, sur un de ses sites de fouilles.

bon ! Je suis de retour. Tu avais l'air contente, mais tu vas vite peut-être déchanter, car déjà, j'ai des questions.

1. Puisque tu évoques les fouilles menées par les Etudiants en archéologie du Professeur docteur Arik, pourrais-tu, pas nécessairement sur ton blog, d'ailleurs, que je ne veux pas alourdir par ma requête, me préciser le fonctionnement de ce type d'études en Turquie ?

2. Les fouilles qu'elle mène sont-elles toujours en relation avec l'Université, ou a-t-elle l'opportunité d'inviter des missions étrangères à accompagner ses travaux ?

3. Tu fais ici allusion à un système de "chauffage central". Pourrais-tu préciser ? Est-il comparable à celui qui fut mis au jour dans les villas romaines retrouvées en Gaule, par exemple ?

4. Que représente le léger relief de la "pierre ouvragée ?

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
Bisous (pour me faire pardonner ...)

Nat 02/09/2009 17:47


Comme d'habitude, tes questions sont très intéressantes, les réponses vont sans doute l'être moins car je ne pourrai pas t'en donner beaucoup. Laisse-moi faire des recherches et je te réponds par
mail dans la mesure du possible...


M&M 02/09/2009 12:46

J'ai l'impression de me répéter, mais une nouvelle fois, tu te surpasses en nous faisant partager tes photos, qui sont par ailleurs, superbes. Il y a comme une touche de mystère dans ce lieu....

Nat 02/09/2009 17:45


Je connais certaines des intrigues qui se sont passées là... Affaire à suivre !