Le grenier à blé de la Turquie se trouve en Anatolie Centrale



Même si la part de l'agriculture dans le P.I.B. turc, qui représentait 35 % en 1970, n'en représente plus que 22 % en 1980 et 12,4 % fin 2003, on voit bien, en circulant dans la région de Konya et de Beyşehir, en Anatolie Centrale, qu'on se trouve là dans le grenier à blé de la Turquie.

            

Des champs s'étalent à perte de vue sur des dizaines de kilomètres à la ronde.

                
                                                                A l'arrière-plan le lac de Beyşehir


Le blé est cultivé à grande échelle en Turquie depuis environ 6000 ans. Il est apparu il y a des milliers d'années en Anatolie de l'Est et des épis fossilisés datant de 6700 ans av. J-C y ont été découverts. Au Musée des Civilisations Anatoliennes d'Ankara, une cérémonie d'offrande de blé au roi Araras, 800 ans av. J-C., est d'ailleurs représentée sur un bas-relief.

            
Bas-relief de la période hittite exposé au Musée des Civilisations Anatoliennes d'Ankara - un épi de blé est visible dans la partie supérieure entre les deux premiers personnages - photo fournie par Richard Lejeune

Les céréales dominent la production agricole du pays - 53 % de la surface emblavée en 2003 - en raison des conditions climatiques semi-arides qui le caractérisent dans de nombreuses régions. Le blé est la principale céréale cultivée, suivi par l'orge. 

             

Le plateau d'Anatolie Centrale est une région dont l'altitude moyenne est de 1000 m et où les précipitations y sont insuffisantes. Les relevés pluviométriques montrent de grandes différences selon les endroits et les années. C'est pourtant là que 50 %  de la production nationale de blé se fait.

            

Le blé produit en Turquie occupait une superficie de près de 8,2 millions d'ha dans les années 60. La surface cultivée a augmenté faiblement mais constamment pour atteindre les 9,6 millions d'ha en 2004, avec une production de 21 millions de tonnes cette année-là.

Le blé et l'orge ont vu augmenter leur part dans la superficie totale de céréales produites alors que le riz et les autres céréales ont diminué.  L'orge, seconde céréale la plus importante, s'étend sur 3,6 millions d'ha pour une production annuelle de 9 millions de tonnes.


              

La production de blé est concentrée dans la région méditerranéenne, en Anatolie du Sud-Est, en Anatolie occidentale, en Anatolie Centrale et en Marmara occidentale. L'Anatolie Centrale possède la plus grande superficie en blé avec 1,44 millions d'ha suivie par l'Anatolie occidentale (1,34 millions d'ha) puis l'Anatolie du Sud-Est (1,18 millions d'ha).

            

La politique gouvernementale turque a pour objectif l'autosuffisance pour ce qui est des produits de base. Toutefois, l'offre de la Turquie sur les marchés mondiaux fluctue fortement, la production étant tributaire des conditions climatiques. Lorsque ces dernières sont favorables, la Turquie devient exportateur net, dans le cas contraire, elle devient importateur net pour toutes les principales céréales, ce qui a souvent été le cas durant la dernière décennie.

 

               


Tous les renseignements économiques et historiques ont été tirés de différentes études réalisées par le Département des Sciences Economiques de l'Université Technique du Moyen-Orient à Ankara.

 

 

chantal 25/09/2009 15:42


merci de me faire découvrir les ressources pistaches, les abricots et les figues ....


Nat 25/09/2009 18:23


Allez, un sujet de plus sur la longue liste d'attente... voire 3 car les régions de production de chacun de ces fruits diffèrent.


soleil-sucre 25/09/2009 08:39


je suis un peu en retard pour les lectures sur mes deux blogs d ailleurs, bravo pour ce beau reportage merci et bon week end à toi bises


Nat 25/09/2009 18:23


Les articles ne s'envolent pas, il n'y a donc aucun problème à les lire quand tu peux. Bon week-end aussi.


pilou 24/09/2009 22:49


Vu le Musée des Civilisations en juin dernier. Je me souviens du bas-relief mais pas de l'épi de blé!!!
Bravo Nath pour ton billet quotidien! Absente à long terme, en Turquie d'ailleurs, je suis en retard dans ma lecture!...
Je suis passée dans ton quartier à Istanbul en juin....Ca a bougé pas mal dans le coin!!


Nat 25/09/2009 06:29


Il y a de nombreux bas-reliefs dans ce Musée. Ça bouge partout en permanence, pas que dans mon quartier..


Richard LEJEUNE 24/09/2009 19:15


Je t'envoie, en privé, le document dont je me suis, jadis, servi pour mes cours d'Histoire; incapable que je suis, évidemment, de le tranférer ici, sous mon commentaire.
Mais je ne doute pas que toi, avec tes connaissances plus que pointues en informatique, tu y parviendras.
Si, toutefois, c'est ton désir ...


Nat 24/09/2009 19:26


Je vais effectivement le rajouter, merci pour ton envoi.


Richard LEJEUNE 24/09/2009 09:59


Bien qu'endommagé dans sa partie supérieure, ce bas-relief hittite que tu as vu au Musée d'Ankara (dommage, d'ailleurs, pour tes autres lecteurs, que tu n'en présentes pas une photographie ...) est
extrêmement intéressant pour toute personne qui s'intéresse à l'histoire de l'alimentation à travers les âges et rejoint, sous l'angle de l'offrande, ce que l'on sait des mêmes rites chez les
Egyptiens.


Nat 24/09/2009 18:42


Figure-toi que je n'ai pas souvenance de ce bas-relief dans le musée d'Ankara visité en juin 2007 et que je n'ai pas pris en photo. J'ai en fait trouvé cette information en lisant les différentes
études évoquées dans l'article et celle-ci me semblait fort intéressante.


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog