Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Occupations féminines estivales à Budak Köyü


En été, le travail ne manque pas à Budak Köyü, ce charmant village situé tout à côté du lac de Beyşehir et avec lequel vous avez fait connaissance hier http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-34707571.html

Dans de nombreuses cours, des kazan, chaudrons dignes d'Obélix, laissent échapper un délicat fumet.

                        
                                                     Ayşe est aux marmites !

40 voire 50 kg de bulgur, selon la taille du kazan, cuisent dans l'eau durant 3 ou 4 heures. 

         

Le bain de vapeur est assuré par la même occasion ! 

         

Lorsque le bulgur est cuit, il est passé dans un tamis, puis répandu sur de grandes bâches pour sécher au soleil durant 2 à 3 jours.

                           

C'est ainsi qu'on voit "fleurir" de grandes étendues de bulgur un peu partout dans cette région où la production de céréales est la plus abondante du pays. On parle bien de grenier à blé de la Turquie !

           

Une préparation culinaire spécifique  est faite à base de bulgur en été, je vous la présenterai prochainement.

Pour l'heure, Ayşe a encore bien d'autres occupations. Elle prépare aussi des turşu de petits piments du jardin,  ces condiments vinaigrés  qui seront bien agréables à déguster l'hiver venu.

          

Une fois par semaine, Ayşe fait du pain. La pâte (25 à 30 kg) qui a reposé durant 1 à 2 heures est prête à être travaillée. 

         

Une bonne trentaine de pains vont ainsi pouvoir être réalisés pour nourrir la famille.

          


                            
                         Ayşe manie l'okla avec dextérité pour étaler la pâte


Il y a toujours du travail et toutes ces tâches nécessitent beaucoup de temps. Etre femme au foyer en Turquie n'est pas de tout repos !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Umran 23/08/2009 21:50

Rectificatif...Ce n'est pas Hedek mais Hedik. Je m'en suis souvenue tout à l'heure...

Nat 24/08/2009 05:52


Je me disais aussi !


arlette 23/08/2009 21:37

Pour les femmes de ces villages, calme n'est pas synonyme de farniente! Les traditions ont beaucoup de charme, mais je suis toujours touchée par la dureté de la vie de ces femmes, même si elles ne se plaignent jamais de leur sort.

Nat 24/08/2009 05:51



Tout est peut-être seulement question d'habitude, cela doit faire bien longtemps qu'on ne voit plus de chaudron dans les villages de France et les femmes qui font leur pain le font à l'aide d'une
machine... Le mérite n'est plus le même...



Umran 21/08/2009 21:43

Ahhhhhhhhh Nathalieeee !!!
Que de souvenirs tu as réveillés en moi !!
Le bulgur ainsi cuit, dans mon village on l'appelle HEDEK, et plus jeune, j'adorais ça ! et j'en ai encore le goût en bouche...Malheureusement, les villages d'aujourd'hui sont devenus bien modernes....on n'y fait plus de hedek...on n'y fait même plus son pain bien souvent...

Nat 22/08/2009 05:44


Souvenirs souvenirs ! Je vais situer ton village sur la carte de ce pas. J'aime particulièrement les endroits, quels qu'ils soient, où les traditions persistent...


aytekin 21/08/2009 07:05

Salut Nat,
Pendant l'été on ne peut pas rater le boulgour qui séche dans la toute région de Beysehir. Il y en a partout au même titre que le tarhana. Bien sur après avoir séché, il faut concasser les graines de blé pour avoir la forme de boulgour que nous connaissons. Donc direction les "degirmen".

Nat 21/08/2009 17:39


Merhaba Aytekin, j'ai justement prévu de parler du tarhana sous peu. Değirmen = moulin pour les non turcophones !


YILDIZ 20/08/2009 14:48

Tout a fait d'accord avec toi Nathalie, le céréale est très répendu à KOnya et ses environs (Beysehir, Seydisehir, Karapinar ect ect ...)
D'ailleur c'est l'une des premières régions productrices de céréales. La france importe enormement des semences de blés en provenance de cette région.

Sympa les "kazan" :-)) dugun pilavina benzemi$:-)
Ayse teyzenin ekmegi burada olacak, hmmm .
Elle l'a fait dans des "tandir" ou des "firin"

Nat 20/08/2009 18:01



Il n'y a pas que la France qui importe des semences de cette région... Le sujet des céréales mérite d'ailleurs d'être développé. Quant au "kazan" je vois qu'ils te "parlent" beaucoup ! Tu n'es
pas la seule d'ailleurs...



Laurence 20/08/2009 13:51

C'est magnifique de mettre en valeur le travail de ces femmes, qui en font tellement que l'on néglige leur peine!

Nat 20/08/2009 17:59



Tout travail mérite d'être mis en valeur... à mon avis !



Mirage 20/08/2009 10:14

Intéressant d'apprendre comment se fait le bulgur, moi qui adore ça! Quant aux turşu de piments, il va falloir bientôt que j'en refasse. Le dernier bocal arrive à sa fin.

Nat 20/08/2009 17:57


Haydı, en avant pour les turşu !


chantal 20/08/2009 09:10

Saines occupations paysannes et pourquoi ne savons nous plus faire ces choses si ce n'est quelque confitures... délicieuses celles de mirabelles faites en Alsace cet été

Nat 20/08/2009 17:56


Je préfère celle d'églantine, mais ça je peux trouver en Turquie...