Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Le musée de peinture et de sculpture d'Istanbul, un lieu peu connu


Le musée de peinture et de sculpture d'Istanbul a ouvert ses portes sous Atatürk le 20 septembre 1937 dans la chambre de l'héritier du trône du Palais de Dolmabahçe. Une exposition s'est tenue à l'occasion de cette inauguration.

                      
                     L'escalier qui mène à l'entrée du musée de peinture et de sculpture

L'accès du bâtiment se fait par l'avenue Dolmabahçe à Beşiktaş, en face d'Akaretler, par une entrée discrète qui oblige à passer une barrière de police et la cour de la Direction du musée de la mer tout proche.

             
                                         Détail du plafond dans l'entrée du musée

"Serginin sergisi", autrement dit l'exposition de l'exposition, qui se tient depuis le 30 juin dernier et jusqu'à demain dans les quatre halls du musée, récemment restauré, fait revivre celle de 1937.

                         
                 "La Républiquée confiée à la jeunesse" - Huile de 1934 d'Arif Bedii Kaptan

Deux expositions se tiennent là, celle, temporaire que je viens d'évoquer, et une autre, permanente, du magnifique bâtiment qui l'accueille.

             
                          L'escalier d'accès à l'étage où sont situées la plupart des salles

               
                                                Le meilleur reste à venir...

           
                                                     Détail d'un plafond

116 tableaux et 24 sculptures sont exposées là, réalisées par des artistes turcs entre la fin du XIXème siècle et le premier tiers du XXème. 

                       
                            "Le marchand d'armes" d'Osman Hamdi - huile de 1908

En 1937, 325 oeuvres d'art ont été exhibées. Une partie d'entre elles, pour diverses raisons, ont été envoyées à différentes institutions et ne peuvent malheureusement être présentées à ce jour.

            
                                Une des pièces somptueuses abritant l'exposition

La jeune République Turque a donné une valeur irremplaçable aux Beaux-Arts et a cru en la valeur de l'art comme étant l'instruction d'une société moderne. L'ouverture de ce musée de peinture et de sculpture en est le résultat. 

           

L'exposition reflète les étapes de développement de l'art turc. Les oeuvres provenant d'institutions diverses, notamment de l'Académie des Beaux-Arts, sont exposées dans trois sections différentes : l'ère primitive, le milieu de la période et la période moderne. La dernière inclut les artistes de la période républicaine.

           

L'intégration des travaux de jeunes artistes est très significative car elle représente la politique culturelle de ces années où l'art était contrôlé par l'Etat.

                        
                                  Atatürk - huile de Nazmi Ziya Güran (non datée)

Le musée a été fermé durant la Seconde Guerre Mondiale et a réouvert le 30 août 1951. Durant les années qui ont suivi, il a fermé ses portes un certain nombre de fois en raison des altérations affectant le bâtiment. 

          
                                                  Plafond d'un corridor

                       
                                                   Détail du plafond

Une restauration complète a été entreprise  à partir de 2007 sur l'initiative de Köksan Toptan, Président de la Grande Assemblée Nationale Turque et avec le soutien du Département des Palais Nationaux en coopération avec le Rectorat de l'Université des Beaux-Arts Mimar Sinan.

            
         La grande salle du rez-de-chaussée où sont exposées les oeuvres de l'époque dite moderne

Cette magnifique exposition marque ainsi la renaissance du musée qui mérite une place de choix dans la longue liste des endroits à voir à Istanbul.

           
     "Gratitude des peuples de l'Est et de l'Ouest à Atatürk" - triptyque huile sur toile de 1933 de Turgut Zaim

                       
                                    Nu de Iraida Barry - sculpture de 1937

Les travaux de restauration  vont se prolonger et s'achever à l'issue de cette exposition et d'ici début 2010, le musée pourra définitivement ouvrir. 

Je tâcherai de rester attentive quant à la date exacte de réouverture et à ce qui sera présenté à ce moment-là.

MSGSÜ İstanbul resim ve heykel müzesi
Dolmabahçe Caddesi, Akaretler Karşısı, Beşiktaş, Istanbul
Ouvert tous les jours du mardi au samedi de 10 h 00 à 16 h 00 - entrée libre



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
MAGNIFIQUE
Répondre
N

Vivement qu'il ouvre à nouveau dans quelques mois !


D
Je l'ai visité avec ma femme et mes enfants il y a un mois : 1/2 h de file pour le 1/2 h de file pour attendre la visite guidée obligatoire. Garde peu aimable, visite baclée , l'horreur ;
Je n'étais pas le seul de cet avis. Cela ressemble à ce qu'étaient les visites du harem de Topkapi il y a 15 ans (désolé je ne sais pas taper le "i" de Topkapi sans le point !)
Répondre
N

Hum, j'ai le souvenir que ma dernière visite était également bien trop rapide et bâclée...  On en reparlera lorsque j'aurais tenté à nouveau l'expérience.


D
Tout à fait, il n'est pas repris dans les guides; en tapant le commentaire il y a un "non"
qui s'est égaré ("et non repris dans les guides").
C'est vrai que les visites guidées y sont mal organisées (rapides et en mauvais anglais...)
Répondre
N


Concernant les visites guidées du palais de Dolmabahçe, le système a complètement changé depuis juin 2009. RDV préalable nécessaire, la visite qui comprend plusieurs endroits à l'extérieur du
palais dure à présent 2 h 30 semble-t-il. Je vais tester à l'occasion...



E
C'est grandiose et quel décor! Il faut regarder les plafonds ou les tableaux???
Répondre
N

Les deux, à tour de rôle ! En tout cas, c'est ainsi que je faisais...


D
Contrairement à bcp de monde je n'ai pas
du tout "craqué" pour Dolmabaçhe que je trouve
du plus haut kitsh , même si les Turcs vénèrent ce lieu où Atatürk est mort. Mais merci pour m'avoir renseigné ce lieu méconnu et repris dans les guides (?)
Répondre
N


Le palais de Dolmabahçe, il faut le "sentir", le "renifler", le "humer" mais pas au pas de course tel que durant une visite guidée. Par contre, cela m'étonnerait fort qu'on parle dans beaucoup de
guides de ce musée... On n'évoque que le palais même d'après ce que je sais.



C
La visite virtuelle de ce musée est une vraie réussite. L'atmosphère d'un lieu magnifique retranscrite par la qualité des photos de Nathalie nous donne une envie irrésistible d'être le promeneur privilégié et de parcourir les salles de ce musée d'exception.
Répondre
N

Je suis certaine que le lieu t'aurait ravie autant que moi !


N
Dommage qu'elle se termine !
Répondre
N


Il y en aura bien d'autres...



C
encore une merveille du Dolmabahçe... merci pour cette information de prestige
Répondre
N

Une merveille en effet. J'y suis retournée une troisième fois aujourd'hui à l'heure de la pause pour y prendre les dernières photos et m'enquérir de la suite des évènements. J'ai ainsi rectifier la
fin de l'article en conséquence.


M
J'ignorais que ce musée existe. Je ne crois même pas l'avoir répertorié dans un guide où alors je n'y ai guère prêté attention.Pourtant d'après tes photos, il en vaut la peine ne serait-ce que pour la beauté du bâtiment.Au prochain voyage peut-être....
Répondre
N


Il en vaut largement la peine et j'espère qu'il accueillera d'autres expositions aussi belles que celle-ci. Dommage que j'y sois allée aussi tard...