Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

La Turquie en un mot


Décrire Istanbul en un mot, comme c'était le cas hier, n'est pas une mince affaire, tant elle est unique ! Mais dépeindre la Turquie à l'aide d'un seul nom ou adjectif relève presque du tour de force...

On dit surtout de toi que tu es accueillante, toi qui a vu passer des civilisations si diverses, laissant chacune des traces palpables aux quatre coins du pays.

             
           Vestiges du pont artukide de Hasankeyf, sud-est de la Turquie, mon premier coup de coeur

De l'époque hellénistique à la période romaine, du règne des Seldjoukides à l'empire ottoman, tu es devenue une jeune République, fruit de Mustafa Kemal Atatürk

Comme moi, tu as toujours connu une vie mouvementée, 
agitée et l'antagonisme se ressent encore aujourd'hui. C'est peut-être pour cela, en raison de tous nos paradoxes, que nous nous entendons si bien...

A mes yeux, toute ta diversité, toute cette multiplicité d'origines et cette mosaïque de cultures qui se décline dans toutes les couleurs font ta richesse incomparable.

                  
       Koimesis Tis Theotokos Kilisesi, une église grecque orthodoxe à Dereköy, île de Gökçeada        

Je comprends bien que ta découverte est complexe, tu es parfois si contradictoire, surtout pour celui qui te connaît à peine.

Tu te sens souvent
méconnue, pourtant tu mérites plus que de l'intérêt ! Cette part de mystère qui est en toi, cette pluralité à tous niveaux, lorsqu'on prend le temps de s'y pencher, est infinie !

              
                                             Le tetrapylon du site d'Aphrodisias

Heureusement, ceux qui te connaissent un peu mieux te trouvent fascinante et étonnante à la fois, tu ne finis par de surprendre.

Pour certains, tu évoques le soleil d'un été, mais les rayons de cet astre qui brille ardemment au-dessus de toi ont donné à ceux qui y habitent là une
chaleur humaine peu ordinaire.

La convivialité que j'ai trouvé en frappant à ta porte, cette générosité naturelle et spontanée, je ne l'ai connue nulle part ailleurs à tel point.

              
                Avec Yağmur et Birgül dans les "yayla" de leur village près de la frontière géorgienne

Tu m'as offert une nouvelle vie depuis six ans, tu m'as ouvert les portes d'une énorme maison dans laquelle il y a de la place pour tous ceux qui t'aiment.


               
                                   Paysage de Cappadoce, entre Göreme et Çavusın


Voyager au milieu de cette variété de paysages où chacun peut trouver son bonheur me permet d'apprécier cette terre qui est tienne, de t'aimer encore plus...



                                                                       Si on comprenait, on ne pourrait plus juger.
                                                                                                                      André Malraux



Cet article a été réalisé à partir du sondage effectué ces derniers jours  avec les membres du groupe "Du bretzel au simit" sur Face Book. Tous les termes colorés et en italique sont ceux que les participants ont utilisé pour qualifier la Turquie, encore un grand merci à tous ceux qui ont bien voulu répondre.
  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Pour moi merveilleusement attirante et attachante cette sublime Turquie. Le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas ! reste les sensations de l'émotion. Merci à toi. Amitiés Chantal
Répondre
N

Je n'essaie pas de lire entre tes lignes mais il y a un roman...


E
Je dirai simplement "BRAVO"!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
N

Je dirai simplement "MERCI"


C
et si j'ajoutais mystérieuse ?
Répondre
N


La part de "mystère" figure déjà au répertoire...



F
Chapeau, Nathalie.. C'était en tout cas sympa pour moi de participer à ce petit jeu, sans savoir d'ailleurs ce dont il s'agissait au départ.. Tu t'en tires haut la main... Félicitations!
Répondre
N


Merci Florent, en fait au départ je ne savais pas ce que j'allais faire de ces mots qu'ils soient pour Istanbul ou pour la Turquie, l'idée m'est venue ensuite de les associer...



E
Je sais que tu écris avec le cœur, car combien de fois je t'ai vu pleurer me chère Nat, de l'émotion. Par exemple, au moment ou Damla t'a offert des fleurs sous la pluie au Yayla . Je t'embrasse très fort mon amie adorée. ;)
Répondre
N

Souvenirs souvenirs, et pas des moindres... J'ai presque fait pleurer tout le monde et lorsque j'ai revu toute cette petite famille cette année, j'ai été très émue et heureuse... Des moments très
simples mais tellement forts ! J'en ai un paquet qui me viennent à l'esprit depuis ces six ans passés en Turquie !


P
en refermant la page j'ai entreaperçu la citation de Malraux qui m'amène à :
....on ne comprend bien qu'avec le coeur....
( St Ex.. of course ! )
Répondre
N


"On ne voit bien qu'avec le coeur" si je peux me permettre de rectifier, of course !



P
quel bonheur de percevoir votre bonheur à travers votre regard sur cette partie de notre village planétaire........
heureux les hommes et femmes de bonne volonté ....!
Répondre
N


Je suis heureuse de vous apporter un peu... de bonheur !