Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

"Ma ville, mon utopie" présentée à l'Institut Français d'Istanbul


Samedi en fin de journée a eu lieu, à l'Institut Français d'Istanbul, le vernissage de l'exposition photo "Ma ville, mon utopie".

Ce projet artistique est proposé par le Centre pour les jeunes artistes et designers 41° 29° Istanbul, créé à l'occasion d'Istanbul 2010, Capitale Européenne de la Culture.

                  

Deux photographes de talent que je connais bien, Muammer Yanmaz, mon ancien professeur http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-18150995.html et Ilgın Erarslan Yanmaz, ainsi que quatre adolescents venus des quartiers périphériques d'Istanbul, Seyda, Şule, Ramazan et Tamer, présentent la ville sous des aspects plus intimes.

                
                             Muammer et Ilgın, entourés par Ramazan, Tamer, Seyda et Şule

La chorale des jeunes de la mairie d'Esenler a ouvert la cérémonie  par quelques chants très gais particulièrement appréciés du public.

                

Hervé Magro, Consul Général de France à Istanbul, en poste depuis une semaine, a souhaité la bienvenue à l'assemblée et manifesté sa joie d'ouvrir les Préludes de la saison d'Istanbul 2010 Capitale Culturelle Européenne par ce beau témoignage de la coopération entre les deux pays dans ce domaine aussi important qu'est la culture .

                            
                                    Hervé Magro, Consul Général de France d'Istanbul

Il s'est dit honoré d'accueillir ces artistes qui représentent des générations et des cultures différentes, qui apportent leurs témoignages de la qualité de la relation entre la France et la Turquie.

Ces regards croisés sur la ville d'Istanbul sont particulièrement intéressants à ses yeux, la ville étant un élément important pour le futur.

               
                        Quelques unes des vues prises par les quatre jeunes photographes

Divers interlocuteurs et invités ont pris tour à tour la parole : Sekip Avdagıc, Président de l'Agence 2010, Mikko Fritz, représentant de Talinn Capitale Européenne de la Culture 2011 (et capitale de l'Estonie), Dieter Topp, Président du Forum Culture Europa, Nilgün Mirze, Directrice des Relations Internationales d'Istanbul 2010 et Commissaire de l'exposition, Natalja Turinne, Représentante du Conseil de l'Europe et Anne Potié, Directrice de l'Institut Français.

              
                          Nilgün Mirze, entourée par la Chorale d'Esenler et les photographes

                           
                   Mikko Fritz, représentant de Talinn Capitale Européenne de la Culture 2011

Muammer Yanmaz, photographe portraitiste, a fait ses études au lycée français Saint-Michel d'Istanbul. Il a réalisé plusieurs expositions, notamment à Paris, Londres, New York et Stuttgart en y présentant la réalisation de ses projets dont "40 stations de métro à Paris", "40 réalisateurs", "40 stations de métro à New York".

            
                                            Muammer, en titi parisien, et Ilgın

Un second projet est présenté par la même occasion à l'Institut. Il s'agit d'une frise en néon, conçue par le plasticien Bertrand Ivanoff, sur la base des motifs floraux ottomans des céramiques d'Iznik, qui orne les murs de l'Institut Français.



L'exposition se tient tous les jours, sauf le dimanche et les jours fériés, jusqu'au 30 septembre, aux heures habituelles d'ouverture.

http://www.muammeryanmaz.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chantal 15/09/2009 09:06

c'est un artiste que tu as eu comme professeur !!

Nat 15/09/2009 11:52


Je confirme !


Richard LEJEUNE 14/09/2009 11:02

Toujours des rencontres intéressantes !
Quel plaisir et quelle richesse que ta nouvelle vie turque, sur ce plan-là, à tout le moins ...

Grand regret : que le site officiel de cet artiste - qui, si j'ai bien compris, ne se cantonne pas à photographier son seul pays -, ne soit pas aussi (au moins) en anglais ...

Nat 14/09/2009 17:15


De la richesse il y en a à tous points de vue depuis six ans... et elle n'a de cesse de croître !
Je vais transmettre tes doléances - que je partage - à Muammer.