Kadir gecesi (La nuit du destin) à Istanbul

Mardi soir, on fêtait Kadir gecesi dans toute la Turquie , une des nuits les plus importantes de l'année pour les musulmans, qui a lieu entre le 26 et le 27ème jour du mois du Ramadan.

                     
 Aux quatre coins de la ville d'Istanbul comme ici à Sultanahmet, des banderoles rappellent la célébration de Kadir gecesi

C'est durant cette nuit-là que le Coran est descendu du ciel sur la terre pour y être révélé, tâche confiée au prophète Mahomet.

Dans la grotte de Hira où il faisait une retraite solitaire,
une créature tout de blanc vêtue et enveloppée d’un nuage de lumière présente à Mahomet une pièce de soie sur laquelle est écrit en lettres d’or “Ikra”.

 

L’ange Gabriel empoigne alors Mahomet et lui ordonne de lire les cinq premiers versets du Coran, mais ce dernier proteste en disant qu’il ne sait pas lire. L’ange le bouscule encore et lui dit : “Ikra, lis ! ”. Mahomet répète alors les paroles de l'ange : “Lis au nom de ton Seigneur qui t'a créé ..” (sourate 96, 1) et devient prophète...

 

Mahomet sera également le messager de Dieu et l'histoire révèle qu'une nuit, Mahomet marche, revêtu d'un large manteau qui le préserve du froid. Une voix retentit du ciel, c'est à nouveau celle de l'ange Gabriel, assis sur un trône suspendu entre ciel et terre. Saisi d'effroi par cette vision, Mahomet rentre chez lui en criant "Couvrez-moi, couvrez-moi !" C'est alors que Dieu fit descendre du ciel les versets suivants "O toi qui es enveloppé, lève-toi et avertis !.." (sourate 74).

 

C’est la première sourate de la Révélation. Le Coran dit ensuite : "Nous avons fait descendre la Révélation pendant la nuit d'Al-Qadr” (nom de la "nuit du destin" en arabe).  

 

  kadir-gecesi-045-copy.jpg
               La foule de croyants se presse à l'intérieur de la Mosquée Bleue d'Istanbul

A Istanbul, deux des lieux où l'on croise le plus de monde à l'occasion de Kadir gecesi sont Eyüp et Sultanahmet, où j'ai souhaité me rendre pour sentir l'atmosphère de cette nuit pas comme les autres.

Des milliers de personnes se sont donné le mot et se retrouvent dans ce quartier envahi en journée par les touristes. 

 

  kadir-gecesi-014-copy.jpg
                   Bancs et tables sont installés en nombre durant le mois du Ramadan

Sur la pelouse qui sépare Sainte-Sophie de la Mosquée Bleue, des familles sont venues s'installer pour partager l'iftar, le repas de la rupture du jeûne.

 

  kadir-gecesi-021-copy.jpg
                La merveilleuse Sainte-Sophie en verra passer du monde cette nuit-là 

De même, devant et tout autour de la Mosquée Bleue, la foule est au rendez-vous.

 

  kadir-gecesi-026-copy.jpg
                                         La Mosquée Bleue, ce mardi soir

Les commerçants ambulants profitent de l'abondance de clients potentiels pour proposer nourriture, gadgets pour les enfants, étoles,...

                       
                           Un morceau de melon ou de pastèque pour se rafraîchir ?

Plus on s'approche de la Mosquée Bleue et plus la foule est dense. Faire ses ablutions avant d'y entrer pour prier relève presque du parcours du combattant...

 

  kadir-gecesi-048-copy.jpg
  Alors que les innombrables fontaines aux ablutions sont prises d'assaut, certains terminent leur repas...  

L'intérieur de la Mosquée Bleue commence à être envahi et il devient de plus en plus difficile de se frayer un passage, encore plus de grimper les étroits escaliers en colimaçon pour se rendre à l'étage réservé aux femmes.

Le moindre centimètre carré est occupé et se faufiler entre les tapis de prière et les femmes qui ont déjà commencé leurs dévotions ou celles qui prennent encore place tant bien que mal n'est pas une mince affaire.

 

  kadir-gecesi-037-copy.jpg
                               Certains fidèles prient déjà, d'autres devisent


La veillée de Kadir gecesi se fait en priant et les musulmans les plus pieux peuvent passer toute la nuit à réciter des textes coraniques à la mosquée. 

Cette nuit de dévotion, où tous les anges descendent du ciel, permet de se faire pardonner de tous ses péchés et tous les miracles sont permis...

                     
                      Une ambiance bien particulière cette nuit-là à la Mosquée Bleue


Après avoir réussi péniblement à sortir de cette foule compacte qui ne cesse de grandir, je retrouve celle de l'extérieur... 

 

  kadir-gecesi-050-copy.jpg
            
Durant tout le mois du Ramadan, le secteur de l'hippodrome contigu à la Mosquée Bleue accueille les badauds le soir venu.

 

De nombreux stands y sont érigés, où l'on peut se rassasier de nourriture et de boissons diverses.

 

  kadir-gecesi-054-copy.jpg
                                                Du café turc cuit sur les braises...

                            
                  ou un Osmanlı macunu, douceur dont les origines remontent à la période ottomane 


Un peu plus loin, une musique envoûtante se fait entendre... Sur un podium, un derviche tourneur effectue un sema...

 

  derviche.jpg


Les espaces verts alentours sont occupés par petits et grands qui restent là à profiter de cette ambiance si particulière du mois du Ramadan.

                           
                              Souvent, l'équipement nécessaire pour le thé n'est pas loin...

Du côté du musée des Arts Islamiques, un stand important de par la taille est tenu par un musée privé de Çanakkale. On propose aux curieux d'y découvrir l'histoire et de nombreux souvenirs de la guerre des Dardanelles. J'y ai même vu des gourdes d'anciens soldats français...

 

  kadir-gecesi-140-copy.jpg

                              Un aperçu du chapiteau abritant le musée ambulant

Un peu plus loin, des clowns maquillent les enfants et les divertissent alors qu'au stand d'à côté, on invite les amateurs à visionner le match de football qui oppose Beşiktaş à Manchester... 

 

  kadir-gecesi-148-copy.jpg
            
Cette nuit-là, chacun peut avoir un rendez-vous selon ses attentes et ses croyances !

 

Kathia 27/08/2011 18:53


Comment s'appelle le billet concernant cette douceur fort sucrée et colorée...? Je n'ai pas trouvé... Je t'embrasse. Je suis une personne qui mange sucré et...qui parle sucré ensuite!! Comme le dit
le proverbe turc HiHi


Nat 28/08/2011 05:37



J'évoque le macun dans ce billet http://www.dubretzelausimit.com/article-21219337.html



Kathia 26/08/2011 09:53


Je n'avais pas lu les autres commentaires...
Je viens de lire que tu as donc bien goûté à cette douceur et qu'elle est fort sucrée.
Je vais essayer de trouver ton billet à ce sujet!
Je t'embrasse


Nat 27/08/2011 17:14



Si tu aimes ce qui est très sucré, tu apprécieras sans doute !



Kathia 26/08/2011 09:47


Merci pour ce joli reportage.
Ma fille et moi étions intriguées par la palette de couleurs très vives et par la consistance de la douceur vendue par le " Osmanli macunu"......
Je n'ai pas osé goûter à cette douceur la pensant remplie de nombreux colorants...
Y as-tu goûté toi? Si oui, quel en est le goût? De quoi est-elle faite?


Nat 27/08/2011 17:13



Les questions... et les réponses se suivent...



Didier 18/09/2009 14:06

Voilà qui me donne envie de retourner en Turquie
à l'occasion de cette fête. Merci pour les belles photos, en juillet je repassais tous les soirs par ce secteur vu que je logeais à l'hotel Avicenna dans Sultanahmet. Dites-moi Nat,
est-ce un problème d'être touriste en Turquie pendant le ramamdan , par exemple pour se nourrir sur le temps de midi ??

Nat 18/09/2009 18:30


Absolument aucun problème pour trouver de quoi vous nourrir à Istanbul durant le Ramadan. Dans d'autres régions du pays, cela peut parfois s'avérer un peu plus difficile mais tous les commerces
traditionnels sont pratiquement ouverts dont il y a toujours une solution et on ne vous tiendra pas rigueur si vous mangez.


M&M 18/09/2009 13:00

Pour l'avoir vécue, la péride du Ramadan à Istanbul est féérique : entre les illuminations des mosquées, les badauds, les spectacles et l'animation des rues grâce aux "boutiques", on ne s'ennuie pas(d'ailleurs on ne s'ennuie jamais à Istanbul!. Pour avoir gouté à l'osmanli macunu, c'est bon, un peu trop sucré à mon goût, mais il en faut pour tout le monde, n'est-il pas vrai ?

Nat 18/09/2009 18:24



C'est une période particulière où certains quartiers de la ville sont encore plus animés que par ailleurs, où il règne une ambiance... D'ailleurs, Istanbul est une ambiance à elle toute seule !
C'est aussi trop sucré à mon goût le osmanlı macunu, mais comme dit il en faut pour tous les goûts.



chantal 18/09/2009 09:47

merci pour cette nui du destin, au Maroc, les parents en profitent pour faire photographier le petit dernier pour les photos souvenirs et une fois j'avais besion de photos d'identité... je ne te dis pas la file d'attente chez le photographe du quartier. C'est aussi le jour où les parents apprennent à leurs enfants à faire un premier effort pour un petit essai de jeûne ou un effort pour éviter les friandises. jeune

Nat 18/09/2009 18:22



il ne me semble pas qu'il y ait une telle pratique (concernant les photos souvenirs chez le photographe pour l'occasion) en Turquie... en tout cas, je n'ai pas vu de files d'attente devant leurs
boutiques ce jour-là !



soleil-sucre 17/09/2009 23:45

tres belle cérémonie et tres beau reportage
bises du soir en passant

Nat 18/09/2009 07:42



Atmosphère, ambiance, tout était là !



Nina 17/09/2009 21:20

j'ai comme l'impression qu'on aurait pu se croiser!! je reconnais le mur du " osmanli macuncu" va voir mon billet

"Sucrerie ottomane,sucette au 41 épices et miel,couleurs sucrées "

bonsoir!!et simdeden bon bayram!!

Nat 17/09/2009 21:29


je verrai ça ce week-end comme d'habitude. Cela ne m'étonne pas que tu te sois arrêtée là, gourmande que tu dois être. J'avais aussi déjà fait il y a longtemps un billet sur le "osmanlı macunu".
Sana da iyi bayramlar dilerim.


Ismail 17/09/2009 11:23

Pour l'histoire de la revelation il y a un petit mélange de pinceaux.

Je t'enverrai de maniere succinte ce qui est admis dans l'islam sunnitea ce sujet des que je trouverai une traduction française.

Nat 17/09/2009 21:28


Je vais lire et résumer tes envois du jour pour lesquels je te remercie.


huguette raynaud 17/09/2009 09:24

super reportage! je t'ai accompagnée dans ta promenade nocturne de kadir gecesi, ambiance festive et pleine d'émotion. merci aussi pour les reportages précédents, la création d'Istanbul accueil 20ans déjà! nostalgie...à bientôt. huguette

Nat 17/09/2009 21:27


Je me disais bien que j'étais suivie l'autre soir...


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog