Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Yeşildağ, village d'Anatolie, accueille les cigognes

Yeşildağ, autrement dit "la montagne verte", est le nom d'un village situé au sud du lac de Beyşehir, à une trentaine de kilomètres de la ville de Beyşehir que vous avez découverte récemment.

Je fais un court arrêt pour m'approvisionner auprès d'un épicier. Le portail de la mairie de Yeşildag, située juste en face, me laisse pantoise. Il est orné de cigognes, allons donc !

  mercredi--12--copy.jpg
                 
De l'autre côté de la rue, quelques vieilles demeures ottomanes où la pierre et le bois se marient à merveille, attirent aussi mon regard.

mercredi--13--copy.jpg  
                    

Ce village, qui portait le nom de Kaşaklı jusqu'en 1956, a un charme certain.

 

C'est le genre d'endroit où l'on resterait volontiers plus longtemps pour s'en imprégner en arpentant les ruelles de part et d'autre de la rue principale...

mercredi--14--copy.jpg              
Mais voilà déjà que nous arrivons au bout de celui-ci. Un cimetière musulman sur la droite attire mon attention...

 

Il me semble bien apercevoir sur la cime d'un arbre... un nid de cigogne habité !

                    

En avançant encore un peu, ce n'est pas seulement un mais plusieurs dizaines de nids installés là qui s'offrent à nos yeux ! En fait, nous sommes à Leylekler vadisi, la vallée des cigognes.

 mercredi--17--copy.jpg     

Ces oiseaux migrateurs partent à la fin du mois d'août jusqu'au printemps suivant, mais le vide créé par leur absence est comblé jusqu'à leur retour habituel à la fin mars. En effet, la mairie a prévu le coup depuis deux ans en mettant en place... des maquettes les représentant !



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

je te rassure,on voit souvent plus que 2 cigognes en même temps en Alsace surtout depuis que des parcs spécifiques ont été créés pour leur protection


Répondre
N

C'est pour cela que j'évoquais le parc de Hunawihr ainsi que l'Ecomusée dans mes précédents commentaires, sachant que la réintroduction des cigognes y est de mise.


J

Un peu de chez toi quand même... le passé et les souvenirs c'est ça aussi la richesse d'un être.


Répondre
N

Tout est finalement bon à prendre... le passé et le présent !


F

je me rappelle d'un nid de cigogne perché au sommet d'une colonne (l'une des rares encore debout, sinon la seule?) du temple de Diane à Ephèse... Souvenirs, souvenirs...


Répondre
N

Je n'en ai pas vu à Ephèse lors de mes deux visites du site...


D

Cela me rappelle un champs de cigognes à Iznik.En Alsace,quand on en voit deux,c'est un événement!!


Répondre
N

Un champs de cigognes, je ne savais pas qu'on les cultivait à Iznik ! Du côté d'Ungersheim ou de Hunawihr, il y en a tout de même plus de deux je pense...


W

On se croirait vraiment en Alsace :)


Répondre
N


Das esch wohr !



R

Du simit au bretzel ?
Nostalgie, nostalgie ?


Répondre
N

Non, pas de nostalgie mais les cigognes me rappellent forcément l'Alsace qui m'a vu naître.


L

On se croirait presque en Alsace :)


Répondre
N

Plus vrai que nature !


Y

Superbes photos...et les cigognes rappellent l'Alsace, non?
J'adore votre blog.
bonne journée..


Répondre
N

Merci Yolande. Finalement, je me demande si je n'ai pas vu déjà plus de cigognes en Turquie qu'en Alsace... à bien réfléchir !