Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

72. Koğuş un film avec Yavuz Bingöl et Hülya Avşar à voir

Sorti sur les écrans turcs le 4 mars, le film 72. Koğuş - dortoir 72 -  a été réalisé par Murat Saracoğlu selon l'oeuvre de l'écrivain Orhan Kemal publiée en 1954.

 

              15-mars-2011 7810 copy

                                           L'affiche de 72. Koğuş

 

Il relate la vie des prisonniers du dortoir 72, durant la seconde Guerre Mondiale, pendant l'hiver 1941, en Turquie.


Les rôles principaux sont interprétés notamment par le célèbre chanteur et acteur Yavuz Bingöl - éblouissant Kaptan Ahmet - et la non moins connue Hülya Avşar qui y campe Fatma de façon magistrale.

 

  15-mars-2011 7815 copy

                               Kaptan interprété par Yavuz Bingöl

 

Tiraillés par la faim, le froid et la misère qui règnent dans leur cellule, les prisonniers se battent les rares os que leur jette dédaigneusement un des responsables des lieux. Kaptan, d'un naturel plus calme que ses compagnons, reçoit un jour 150 livres turques envoyées par sa mère et décide d'en faire profiter tous ses camarades.

 

Un plat de kuru fasulye - des haricots blancs avec de la viande - peut ainsi être préparé, un véritable festin. Des cigarettes sont achetées, le poêle rempli et des vêtements chauds partagés avec ceux qui hier parfois, traitaient Kaptan de lâche ou de menteur.

 

  15-mars-2011 7820 copy

                                      Les prisonniers du dortoir 72


Un jour, Fatma, au passé noir, vient rejoindre l'équipe des blanchisseuses de la prison. Sa voix croise celle de Kaptan qui tombe amoureux de la nouvelle venue, dont le caractère et la présence ne sont guère acceptés par les autres femmes.


L'argent reçu par Kaptan lui sert également à payer les services d'un employé de la prison pour remettre les lettres qu'il dicte à un de ses compagnons et recevoir en retour des nouvelles d'elle. Mais tout cela n'est que supercherie, l'employé ne faisant que profiter de l'argent facile et donner l'illusion au prisonnier qu'il pourra lui organiser une rencontre avec l'élue de son coeur d'ici quelques temps...

 

  15-mars-2011 7822 copy

                                 Fatma interprétée par Hülya Avşar


Une partie de l'argent va aussi être misée, parfois on en sort gagnant, parfois perdant...

                             
Meryem, une des seules jeunes femmes qui se lie d'amitié avec Fatma, se retrouve enceinte à la suite d'un abus. Sauvée in extremis du suicide, c'est finalement en couches qu'elle va rendre son dernier souffle. Le bébé vivra peut-être des jours meilleurs lorsque Fatma quittera la prison, le poupon entre ses bras.


La faim, le froid, mais aussi le désespoir, l'humiliation et la mort - qui va avoir raison des membres du dortoir 72 - sont dépeints et traités de manière très forte dans ce film qui ne peut laisser personne indifférent.

 

  15-mars-2011 7825 copy

                    Douche collective forcée pour les hommes du dortoir 72


Ce long métrage intéresse vivement les festivals. Sa présentation est programmée au 16ème festival turco-allemand de Nuremberg ce mois-ci ainsi qu'en avril prochain dans le cadre de la 30ème édition du Festival International du film à Istanbul.


72. Koğuş a déjà été mis en scène pour le cinéma en 1987 par le réalisateur Erdoğan Tokatlı ainsi que pour le théâtre à deux reprises, en 1967 - où il sera vu au théâtre d'Ankara par 140 000 personnes durant trois saisons - puis en 2009 par Kemal Başar, où Yavuz Bingöl y interprète déjà le rôle de Kaptan et compose la musique.

 

 

Le site du film : http://www.72kogus.com/

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

isabelle Aziyade 10/12/2011 12:47

Ce film passe tout ce mois de décembre à Strasbourg, dans le cadre de la "quinzaine du cinéma turc" (qui dure... plus d'un mois! )Je vais m'empresse d'y aller, suite à la lecture de votre article!
Merci!
Bonjour gris d'alsace

Nat 12/12/2011 07:40



Bonne idée !



Christian Langlais 23/03/2011 11:23


Juste une petite erreur d'orthographe sur "Süt" !


Nat 23/03/2011 17:45



Problem yok !



Christian Langlais 23/03/2011 11:22


Je suis très intéressé par le cinéma turc qui est florissant. Je vais proposer à l'association qui gère le cinéma de la petite ville de Casteljaloux, située à 5 km de mon petit village du Lot et
Garonne, de le programmer un mardi soir, séance réservée aux films en VO. J'ai eu l'immense plaisir de voir "Bal" de Semih Kaplanoğlu. J'espère voir "Sut" et "Yumurta".


Nat 23/03/2011 17:44



Voilà une idée qu'elle est bonne ! On m'a offert la trilogie de Semih Kaplanoğlu mais pour le moment je n'ai pas encore eu beaucoup de temps pour m'y intéresser d'assez près.



chantal 16/03/2011 09:52


merci pour la présentation de ce film dont je retiens le titre


Richard LEJEUNE 16/03/2011 08:11


Je ne comprends pas très bien la raison de cette nouvelle version d'un film turc réalisé voici deux ans par un autre cinéaste, turc lui aussi, avec, de surcroît, le même acteur pour le rôle
principal.

N'estimes-tu pas que cela peut paraître extrêmement dévalorisant pour l'oeuvre de 2009 qui pourrait ainsi passer pour un pur navet ?


Nat 16/03/2011 08:28



En 2009, c'était la seconde version pour le théâtre, pas pour le cinéma. Je viens de modifier ma formulation pour une meilleure compréhension.