A Şarköy, au bord de la mer de Marmara, le vélo est roi

  • Nat
  • Marmara

Près de 4 heures de bus sont nécessaires d'Istanbul pour rejoindre la sympathique petite ville de Şarköy située au bord de la Mer de Marmara, à quelques dizaines de kilomètres du détroit des Dardanelles.

 

      carte-Sarkoy.jpg
           
Des fouilles ont permis de mettre au jour différents objets remontant à l'ère néolithique et hellénistique.

Şarköy, qui s'appelait autrefois Peristasis, ne possède néanmoins aucun vestige de son lointain passé romain et byzantin, un tremblement de terre ayant ravagé le secteur en 1063. 


  Romar1-ter-026-copy.jpg                                      Une des rares demeures anciennes de la ville

Du fait de sa position géographique, cette ville a été l'objet de convoitise à différentes époques. Elle a notamment intéressé Soliman Paşa en 1356 qui voulait étendre son territoire en direction de Tekirdağ après avoir conquis Gallipoli deux ans auparavant.

De même, à l'automne 1912, durant la guerre des Balkans, Şarköy et les environs ont été au centre de nombreux affrontements.  

 

  Romar1-ter-027-copy.jpg
                                  Quelques anciennes maisons de Şarköy

Cette cité d'environ 16000 âmes vit aujourd'hui de la pêche, de ses ressources agricoles dont la fraise, la cerise... et le raisin destiné à la production viticole, ainsi que du tourisme balnéaire.

 

   Romar1-ter-001-copy.jpg
                                              Le port de Şarköy

Şarköy est la seule Sous-Préfecture de la région de Tekirdağ à détenir le drapeau bleu pour ses plages, encore désertes lors de mon passage en ce début de mois de juin.

 

   Romar1-ter-040-copy.jpg

 

Si, durant la saison estivale, la population, particulièrement les week-ends, est quatre ou cinq fois plus importante, il y règne, le reste du temps, une ambiance nonchalante.

 

   Romar1-ter-010-copy.jpg
        
Se promener autour du port pour admirer les embarcations, la plupart de petite taille, est bien agréable.

La coopérative des pêcheurs a fait construire il y a deux ans, un chapelet de petites pièces qui permet à chaque utilisateur de disposer d'un endroit pour y déposer son matériel, se reposer si nécessaire....

 

   Romar1-ter-017-copy.jpg
       
... ou réparer tranquillement ses filets à l'abri du soleil.

 

   Romar1-ter-015-copy.jpg
       
J'ai été, je dois dire surprise, du nombre de vélos qui circulent là. J'en ai vu d'abord un certain nombre posés devant le café du port où se retrouvent les pêcheurs pour jouer aux cartes ou deviser autour du traditionnel verre à thé.

 

  Romar1-ter-020-copy.jpg
        
En me promenant en ville, je me suis rendu compte que la bicyclette constitue un moyen de déplacement très usité à Şarköy.

 

Il faut dire que même les rues principales sont loin d'être engorgées comme à Istanbul et que circuler à deux roues est ainsi bien plus facile et surtout moins dangereux.

 

   Romar1-ter-034-copy.jpg
       
Même au siège de l'association des supporters du club de football de Beşiktaş, ceux-ci viennent à vélo.


  Romar1-ter-030-copy.jpg
      
La verdure, particulièrement abondante, ajoute du charme à Şarköy. Que ce soit dans les rues commerçantes ou au bord de la mer, arbres et fleurs donnent le ton.

   Romar1-ter-038-copy.jpg
                   
Si, de plus, il y a de la musique, comme c'est le cas aujourd'hui, à l'occasion de l'inauguration d'un restaurant, cela donne envie de rester un peu plus longtemps que je ne l'ai été.

 

  Romar1-ter-056-copy.jpg
       
Encore un endroit où je prévois de retourner pour approfondir la visite...


Ramazan 14/10/2009 21:04


Ca donne envie d'y faire un tour :)


Nat 15/10/2009 06:49


En venant d'Izmir, c'est faisable selon la route prise.


Frédérique 14/10/2009 20:44


Très sympa.


Nat 15/10/2009 06:48


Oui, un coin très sympa...


Richard LEJEUNE 14/10/2009 12:13


" ... cela donne envie de rester un peu plus longtemps que je ne l'ai été.", écris-tu.
Là, je veux bien te croire : près de quatre heures de bus pour s'y rendre, comme tu l'indiques en commençant, donc les mêmes 4 heures pour en revenir, cela nous fait déjà pas mal de temps pour la
journée !!!

Autant y loger, non ?


Nat 14/10/2009 18:00


Je ne suis pas rentrée en bus... puisque j'ai rejoint là mes amis en bateau pour descendre ensuite avec eux le lendemain les Dardanelles...


chantal 14/10/2009 11:18


as-tu fait ta visite à bicyclette ?


Nat 14/10/2009 17:59


Même pas !


Yolande 14/10/2009 10:15


charmant endroit...merci Nat...quel plaisir de s'imprégner de tels endroits !


Nat 14/10/2009 10:23


Charmant en effet, il suffit de se laisser porter, de respirer...


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog