Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Afyon et sa vieille ville aux charmes multiples - 2ème partie

La vieille ville d'Afyon, accrochée aux flancs du rocher que l'on voit de loin, surmonté de sa forteresse, regorge, comme je l'écrivais dans mon premier billet, de charmantes maisons ottomanes.

 

  dimanche-074-copy.jpg
             

Il me tardait néanmoins de découvrir l'Ulu Cami, mosquée seldjoukide construite en 1273 par Emir Hac sous le règne de Sahipata Nusreddin Hasan, fils de Fahreddin.

 

  dimanche-127-copy.jpg
                L'Ulu Cami d'Afyon vue du jardin avec en arrière-plan l'impressionnant rocher

J'attendais d'en voir l'intérieur, habillée de bois, comme la splendide mosquée Eşrefoğlu de Beyşehir, visitée quelques jours auparavant, et dont la beauté m'avait littéralement conquise.


Après avoir attendu que le détenteur des clés arrive pour ouvrir la porte principale, je découvre enfin l'intérieur de cette mosquée à la forme trapézoïdale.

 

  dimanche-091-copy.jpg

          
40 colonnes en sapin sur 5 rangées, surmontées de chapiteaux en stalacticte représentatifs de l'architecture seldjoukide, soutiennent le plafond revêtu de dizaines de poutres.

                        

Quelques décorations florales peintes sur le bois viennent égayer l'ensemble de leurs couleurs. 

 

  dimanche-105-copy.jpg

        
Plus que ces colonnades, c'est assurément le minbar en ébène qui m'a séduite, en particulier la porte finement ouvragée. 

  minbar.jpg       

J'en ai presque oublié le mihrab en marbre, orné de versets du Coran, de même que le minaret flanqué de carreaux de faïence verte, pour porter mon attention surtout sur le minbar et sur cette forêt de colonnes qui s'offrait à mes yeux.

 dimanche-120-copy.jpg        

Avant de poursuivre ma route, je tenais aussi à visiter un autre lieu, la Mevlevihane fondée au XIIIème siècle ainsi que la mosquée attenante. Qui est véritablement à l'origine de ce lieu de vie des derviches est controversé.      

                    

Par contre, il est certain que le sultan Veled, fils de Mevlâna, ait fait d'Afyon le second centre Mevlevi de l'empire seldjoukide après Konya. D'ailleurs, la place principale de la vieille ville tient à rappeler le rôleimportant qu'ont joué là les derviches.

                    

Le bâtiment, comprenant notamment cinq chambres, une cuisine et une imprimerie, est aujourd'hui transformé en musée qui présente des scènes de vie quotidienne chez les derviches.

  dimanche-152-copy.jpg      
                           Sema au son du ney (flûte) et du kudüm (tambour)

La mosquée visible de nos jours date de 1908, du temps du sultan Abdül Hamit II. En effet, 3 ans auparavant, un incendie a ravagé l'ancien lieu de culte qui appartenait aux derviches et dans lequel ceux-ci venaient se recueillir et danser.

                      
                                          La porte de l'actuelle mosquée

En 1925, lorsque le tekke a fermé suite à l'interdiction de la tenue de confréries soufies, ce lieu a été reconverti en mosquée traditionnelle, du fait de l'existence d'un minaret et d'un mihrab.

  dimanche-172-copy.jpg     

La mosquée abrite plusieurs sépultures de derviches, notamment Sultan Divan, qui a joué un rôle important dans le développement de la fondation soufie d'Afyon.

                    

Je sais bien que ma visite d'Afyon et des environs est loin d'être complète. Toutes les maisons ottomanes, le musée archéologique, les sites phrygiens et les termes des alentours ne m'ont pas vu passer, mais ce n'est que partie remise. 

  dimanche-129-copy.jpg     
                                     Derniers regards dans la vieille ville

Pour l'heure, je bascule de façon radicale dans le XXIème siècle en découvrant la gare routière flamblant neuve.


 dimanche-182-copy.jpg         

Ce n'est qu'un au-revoir, Afyon, c'est certain, je reviendrai !

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chahine 23/10/2009 00:36


bonsoir nat moi j'ai trouvé ton problème
sur la droite de la page et quand il n'y a plus
de texte, la pub s'instale sur les photos car la droite de l'image est vide ,peut être mettre le commentaire a coté de l'image. salut fahim


Nat 23/10/2009 05:47



Je n'ai nullement l'intention de mettre  le commentaire à droite de l'image... merci tout de même pour t'être penché sur la question.



chahine 22/10/2009 20:40


BONJOUR NAT UN JOLI REPORTAGE SUR LES DARWICHES AUJOURDUI SUR CANAL SAT (VOYAGE)
UN GR. REPORTAGE SUR LEUR ORIGINE.
ATTENTION. DES PUB SFR SUR TES IMAGES PENDANT
LA LECTURE AMITIEE fahim


Nat 22/10/2009 20:49


Je ne dispose pas de cette chaîne là, dommage. J'espère que tu apprécieras l'émission en question. Je ne sais pas comment certaines pubs passent sur mes photos, je ne les maîtrise pas... Je viens
de faire un essai de lecture ordinaire, voilà que Mozart passe. Je vais devoir étudier cela de plus près...


chantal 22/10/2009 17:15


magnifiques boiseries


Nat 22/10/2009 18:35


En effet !


comme ci comme cat 22/10/2009 13:48


très jolie ville !
A voir un de ces jours .....


Nat 22/10/2009 18:35


Ce n'est pas tout à fait aux portes d'Istanbul mais vu que tu en as noté quelques autres de par la Turquie...


M&M 21/10/2009 11:14


Une merveille (Beysehir) en cache une autre... Attention les yeux...


Nat 21/10/2009 11:22


Non, non, ouvrez grands les yeux pour en profiter !


Richard LEJEUNE 21/10/2009 09:52


J'étais loin de m'imaginer que ce petit bâtiment au pied du rocher, perdu au milieu de nulle part en Turquie, recelait une salle trapézoïdale en bois aussi superbe : la perspective que l'on en a
grâce aux colonnes est remarquable.

Et si comparaison il devait y avoir, sans hésitation aucune, j'ajouterais que la deuxième mosquée que tu nous présentes ne "fait pas le poids" par rapport avec la première.

Au fait, as-tu visité, dans le courant de la journée, celle que tu n'as pas pu voir hier à cause de ta présence apparemment trop matinale ?


Nat 21/10/2009 10:05



Même si l'Ulu Cami d'Afyon est intéressante et belle, je partage ton avis concernant la comparaison. Non, je n'ai plus eu le temps de retourner dans l'Imaret Cami, ce sera pour la prochaine
visite...