Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Aya Paraskevi à Hasköy, seule église de la communauté roumaine en Turquie

Dans le quartier de Hasköy situé sur la rive Est de la Corne d'Or à Istanbul, connu comme étant jadis un des quartiers juifs les plus importants de la ville - 25 000 juifs et une vingtaine de synagogues à la fin du XIXème siècle - se trouve la très belle église Aya Paraskevi.

 

  20-aout-2011-4174-copy-copie-1.jpg

                      Dans l'église Aya Paraskevi de Hasköy à Istanbul


En ce jour du mois d'août, mon regard est attiré par un ancien mur situé quelque peu en hauteur et visible de la route principale. Cherchant à en savoir plus, j'interroge un proche commerçant qui m'indique alors la porte d'une église toute proche en contrebas du mur où je pourrais peut-être avoir des réponses à mes questions...

 

              20-aout-2011 4216 copy

L'ancien mur en hauteur par lequel cette découverte imprévue a commencé... et la porte qui mène à l'église


Ignorant  l'existence de ce lieu de culte chrétien à Hasköy - le seul encore existant en tant que tel de nos jours dans ce coin d'Istanbul - je ne pouvais que m'empresser de sonner à la grande porte d'entrée derrière laquelle se profile un beau clocher.

 

             20-aout-2011 4156 copy

                  Le clocher d'Aya Paraskevi kilisesi à Hasköy, Istanbul


Derrière les murs d'enceinte, on découvre là une histoire très ancienne et riche. En effet, cette église grecque orthodoxe a été construite en 1692 sur l'emplacement de trois anciens lieux de culte en pierre dont aucun n'a résisté aux tremblements de terre.

 

Le premier remonte au VIème siècle sous Justinien. En fait, durant la période byzantine, ce quartier était fréquenté à la belle saison par la bourgeoisie qui y possédait ses résidences d'été.

 

            20-aout-2011 5535 copy  

L'autel se trouvant derrière l'iconostase est le seul vestige restant de la toute première église construite sous Justinien


C'est Saint-Constantin II Brâncoveanu, prince de l'ancienne principauté de Valachie et actuelle région de Roumanie, qui fait bâtir l'église visible de nos jours pour l'offrir à la communauté grecque de Constantinople.

 

  20-aout-2011 4194 copy

                            Dans la cour de l'église Aya Paraskevi de Hasköy


Les façades de l'édifice actuel sont en pierre, comme les précédents, par contre le toit et les supports sont en bois. La partie avant par laquelle il faut passer pour accéder à l'intérieur de l'église a été ajoutée en 1830.

 

  20-aout-2011 5493 copy

                               La partie ajoutée en 1830


En 2004, la communauté orthodoxe roumaine de Turquie  - pour laquelle un prêtre, installé à Taksim est nommé en 2001 - signe une convention avec le patriarcat oecuménique de Fener, responsable des lieux, pour les utiliser durant cinq ans, concession renouvelée depuis pour une période identique.

 

            20-aout-2011 6462 copy

      Durant une célébration de la communauté roumaine orthodoxe de Turquie


Vers 1540, un historien allemand du nom de Gerlach visite cette église et fait état de quatre icônes, à savoir celles de Sainte-Paraskevi et de la Vierge à gauche, celles du Christ et de Saint-Jean-Baptiste sur le côté droit de l'iconostase actuelle, icônes mentionnées comme étant miraculeuses.

         

           20-aout-2011 4164 copy

      L'icône de Sainte-Paraskevi, patronne de l'église fêtée tous les 26 juillet

 

Celle du Christ est endommagée en 1912 par un turc qui lance à 4 reprises sa lance sur l'icône et se retrouve immédiatement paralysé. 

 

Il prie Dieu pour retrouver la santé et s'engage à se convertir au christianisme si son voeu est exaucé... et c'est ce qu'il fera, ayant été écouté. C'est dans cette même église qu'il sera baptisé.

 

            20-aout-2011 5494 copy

  L'icône du Christ sur laquelle les quatre marques de lance sont parfaitement visibles


A droite de l'iconostase se trouve le tombeau abritant une partie des reliques de Sainte-Arghira, seconde patronne de l'église, née en 1688 et martyrisée en 1725.

 

 20-aout-2011 5534 copy

                     Le tombeau abritant une partie des reliques d'Aya Aghira

 

Ses reliques ont été découvertes en 1735 dans l'ancien cimetière situé au fond du jardin. Elles reposent dans un tombeau à l'abri d'un petit monument où ont lieu des miracles durant une dizaine d'années...

 

  20-aout-2011 5486 copy

Au fond du jardin dans lequel se trouvait l'ancien cimetière, le monument abritant l'ancienne tombe d'Aya Aghira

 

En 1955,  durant le confit qui oppose la communauté turque à celle de Grèce, des pillards ouvrent la sépulture et sortent les reliques pour les brûler. Elles sont sauvées in extremis par l'administrateur de l'église.

 

           20-aout-2011 4182 copy

                       La sépulture d'Aya Aghira jusqu'en 1955 


En 1961, une partie des reliques sont transférées dans le tombeau nouvellement installé dans l'église et une autre dans la cathédrale Saint-Georges du Patriarcat de Fener. Tous les ans, le 30 avril, celles-ci reviennent à Hasköy le temps d'une cérémonie commémorative.                     

       

Dans l'ancien cimetière de l'église étaient également enterrés six patriarches grecs de Jérusalem  ainsi que des notables chrétiens (grecs, arméniens, roumains, serbes...). 

Leurs reliques ont depuis été déplacées dans d'autres cimetières de la ville et il ne reste plus aujourd'hui que les pierres tombales ornant le jardin.

 

             20-aout-2011 5524 copy

 Pierre tombale de l'évêque grec Calinic installé un temps en Roumanie et visible dans la partie ajoutée de l'église


Deux restaurations récentes ont permis à l'église Aya Paraskevi de retrouver sa splendeur passée. La première,  en 1990, a été financée par Çarkos, un armateur grec.

 

  20-aout-2011 4169 copy

                           La très belle iconostase de l'église Aya Paraskevi à Hasköy


D'autres travaux ont lieu en 2004, grâce à la participation de Mircea Lucescu, célèbre entraîneur de football roumain ayant notamment entraîné les clubs turcs de Galatasaray et Beşiktaş.

 

  20-aout-2011 5508 copy

                 Détail de l'iconostase de l'église Aya Paraskevi à Hasköy


Ce dernier a également offert deux icônes toujours visibles sur place. La première représente Saint-Constantin II Brâncoveanu - donateur de cette église - avec ses quatre fils. Parlant turc mais refusant de se convertir à l'islam, il subira le 15 août 1714 le même sort que ses enfants, tous décapités sur ordre du sultan Ahmet III.

 

            20-aout-2011 5506 copy

                        Saint-Constantin II Brâncoveanu et ses quatre fils


Saint-Stéphane le Grand, roi de Moldavie, illustre la seconde icône.

 

            20-aout-2011 4168 copy

                       Saint-Stéphane le Grand, roi de Moldavie

 

Le Père Sergiu Vlad, actuellement en charge de la paroisse, accueille une quarantaine de fidèles pour la liturgie dominicale et jusqu'à 700 lors de certaines célébrations importantes telle Pâques. Certains paroissiens font parfois plusieurs centaines de kilomètres pour assister au culte...

 

            20-aout-2011 6491 copy

                     Le père Sergiu durant une liturgie dominicale

 

Avant 2004, seules avaient lieu une célébration mensuelle ainsi que celle du 26 juillet en l'honneur de Sainte-Paraskevi, patronne de l'église.


La communauté roumaine d'Istanbul est particulièrement active et des manifestations sont organisées régulièrement, tels les récents concerts donnés par le choeur Bisericci Stfântul Nicolae tant durant la messe qu'après.

 

  20-aout-2011 6478 copy

            Le choeur roumain Bisericci Stfântul Nicolae le 4 septembre dernier


Je vous propose d'ailleurs d'écouter ici un extrait de leur prestation du 4 septembre dernier.

 

En conclusion, grâce à ces pans de murs visibles un peu plus haut - et qui sont finalement ceux d'une ancienne école grecque ayant brûlé en 1912 - c'est une bien belle découverte parmi les innombrables richesses méconnues d'Istanbul qu'il m'a été permis de faire ce jour-là.

 

  20-aout-2011-4177-copy.jpg

           Une église orthodoxe parmi bien d'autres à Istanbul, celle d'Aya Paraskevi

 


Un grand merci au Père Sergiu pour le temps qu'il a bien voulu me consacrer ainsi que les différentes informations fournies dans le cadre de la préparation de cet article.

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tan 13/08/2016 17:15

Bonjour. J'aimerai savoir si tu connais les horaires des messes en semaine/week-end ? Merci beaucoup pour tes articles!

Nat 13/08/2016 17:50

Bonjour Tan, il y a une messe dans cette église tous les dimanches matin de 10 h à 12 h si je me souviens bien.

omnitech support 01/09/2014 14:20

There are many faiths and denominations in the world that divides the people and is the cause of many conflicts and violence since from the dawn of civilizations. This should be taken in to great care and maintain religion harmony among the people.

Chantal 26/09/2011 19:51


bien cachée mais rien ne t'échappe


Nat 26/09/2011 20:05



Grâce à la chance et à la curiosité...



acline 25/09/2011 11:35


Encore une très belle découverte même si personnellement je préfére un style plus épuré(trop de dorures à mon goût)
Bien aussi toutes les nouvelles photos du profil


Nat 26/09/2011 07:15



Les églises orthodoxes sont effectivement assez "chargées".



FANNY 24/09/2011 19:44


Belle decouverte inattendue, excellent reportage, photos magnifiques, merci et bravo Nathalie :-))
Une petite correction : c'est Aya PaRaskevi, avec un R !!!
Bonne fin de semaine et bises de FANNY.
P.S. A quand un album avec les tres belles photos de toi a ton profil???????


Nat 24/09/2011 20:16



Toutes mes excuses pour la malencontreuse erreur du nom que je viens de m'empresser de rectifier tant dans le titre que dans le texte, merci...



J-P.Silvestre 24/09/2011 16:08


Dans le passé, les Turcs se sont rendus coupables de beaucoup d'exactions contre ceux qui ne pratiquaient pas la religion officielle ou étaient d'une autre ethnie. Il semblerait que malgré son
gouvernement islamiste (modéré) actuel, ce pays soit sur la voie de la tolérance. Il pourrait servir d'exemple à ces fondamentalistes égyptiens qui assassinent les Coptes et ont un seul objectif ;
la mondialisation de leur arriération mentale, une imbécilité invraisemblable...


Nat 24/09/2011 20:21



Durant l'Empire ottoman, certains sultans faisaient preuve de beaucoup de tolérance envers les minorités, d'autres nettement moins...



vespcondove 24/09/2011 12:18


magnifique reportage sur cette eglise orthoxoe.
je pense l avoir visite il y a 10 ans quand je vivais a Istambul.
Baccco


Nat 24/09/2011 20:22



Si cela a été le cas, c'est tant mieux ! Peut-être as-tu des photos de l'époque...



didier 24/09/2011 11:09


Et encore un article qui nous dévoile un lieu méconnu. merci !


Nat 24/09/2011 20:24



Il ne sera plus méconnu désormais...



Martine 24/09/2011 10:44


Il y a encore des miracles aujourd'hui, Nat, comme celui qui a guidé vos pas vers cette merveilleuse église...merci à vous et excellent week end...


Nat 24/09/2011 20:23



Un miracle, le mot est bien trop fort, on va dire plutôt que le hasard fait bien les choses...