21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 14:39

 

Faire bronzette sur une plage ou au bord d'une piscine à Istanbul se révèle être une expérience enrichissante, selon la méthode choisie.

 

                     20062010537 copy

                                     La plage de Suadiye n'est pas loin

 

Selon vos moyens, vous avez le choix entre les piscines de luxe des grands hôtels pour une contribution moyenne journalière d'une centaine de livres turques le week-end (environ 52 €), ou alors les plages privées qui bordent la Mer Noire ou la Mer de Marmara et pour lesquelles vous débourserez environ 25 TL le week-end  (soit 13 ).


Si la distance s'avère trop longue et le coût trop élevé, il reste une autre solution, les plages familiales (aile plajı) réservées aux femmes et aux enfants et les... municipales (halk plajı).

 

   20062010547 copy

                                            Vers 11 h, c'est encore bien calme


En 2005, c'est la plage municipale de Caddebostan, sur la rive asiatique d'Istanbul, qui a réouvert au public après 40 ans de létargie et un sérieux coup de lifting, suivie l'année d'après par celle de Suadiye, à quelques centaines de mètres de là.

 

   20062010548 copy

                                         Une des plages municipales d'Istanbul


La plage publique de Caddebostan, très courue dans les années 1920 - tout comme celle de Moda - s'étend sur plusieurs centaines de mètres et ne désemplit pas les week-end à la belle saison.


La plage de Suadiye, quant à elle, est bien plus petite, moins fréquentée et présente la même conception.

 

   20062010565 copy

                      Douches et vestiaires sont à la disposition des plagistes


L'accès y est gratuit et la location des chaises longues et des parasols à un prix on ne peut plus compétitif (2,5 TL chacun, soit 1,30 ). Un büfe permet de se restaurer pour un coût minime, l'hygiène et la sécurité des lieux semblent plutôt bien assurés.

 

   20062010554 copy

                                        Le simitçi passe aussi régulièrement


Pour la baignade, une solide motivation est toutefois nécessaire car, en bordure, l'eau est parsemée de cailloux plus ou moins gros, qui n'empêchent toutefois pas les amateurs de les franchir tant bien que mal pour aller piquer une tête.

 

   20062010561 copy

 

Pour la curieuse que je suis, c'est aussi l'occasion d'observer... sans pour autant devenir voyeur... et je suis certaine qu'un sociologue trouverait l'exercice enrichissant.

 

   20062010557 copy

                                                           La mer, ça creuse !

 


On y côtoie des familles au grand complet qui arrivent lourdement chargées de victuailles, des jeunes hommes venus en bande pour se divertir sans pour autant être très bruyants, quelques personnes, plus rares, venues seules...

 

   20062010563 copy

                             Bains de soleil, de mer ou de sable, tout est possible !


Des jolies  jeunes filles en bikini, qui ont en charge leurs petites soeurs, aux femmes qui se baignent toutes habillées, la gamme est large.

 

   20062010558 copy

 

L'ambiance est conviviale et le respect de chacun préservé. Les plus de deux heures passées sur place hier m'ont permis de me détendre, de lire un peu, de profiter du soleil en ramenant pour souvenir quelques rougeurs réparties on ne peut moins harmonieusement  par faute d'une application répétée de crème solaire...

 

   20062010546

                                                               C'était le pied !

 

On fera mieux la prochaine fois car je compte bien tester d'autres endroits selon mes humeurs dominicales !



Partager cet article

commentaires

Richard LEJEUNE 21/06/2010


J'oubliais (après, toutes mes "méchancetés !!!) : Liliane et moi, on t'embrasse !


didier 21/06/2010


T'écrivant d'une Belgique qui ne me semble pas aller trop mal pour un pays qui s'enfoncerait dans le marasme , j'espère que tes coups de soleil vont mieux et dis-toi que nous ne risquons pas d'en
prendre de par chez nous ces jours-ci.


Richard LEJEUNE 21/06/2010


Votre optimisme, Didier, m'enchante.

Mais avez-vous au moins lu, une seule fois, les desiderata, les théories prônées par ce Bart de Wever, depuis pas mal de temps avant les élections, et devenu tout logiquement informateur désigné
par notre Roi ???

Il s'agit, ni plus ni moins, dans son chef, de séparatisme !! Non ??

Si cela ne vous fait point peur, je vous admire.

L'historien que je fus ne peut, au regard du passé récent, que s'inquiéter : tous nos hommes politiques wallons le trouvent, tout à coup, "présentable".
(Adolphe aussi l'était, semble-t-il, juste avant qu'en septembre 1939 il n'investisse certaines contrées polonaises !!)

Mais si de Wever a tant changé, s'il a arrondi les angles de ses positions extrémistes fort inquiétantes - comme celles des extrémistes de tout poil de par le monde, d'ailleurs -, que vont penser
de lui les milliers de Flamands qui l'ont plébiscité, précisément sur son idéologie aux antipodes de celle de la Wallonie ???

Seriez-vous d'accord, vous Didier, pour que l'homme politique auquel vous avez donné votre voix le dimanche de la fête des Pères, retourne tout à coup partie de sa veste et pactise avec l'autre
camp politique ?


Quand j'évoquais le marasme, ce n'était fort heureusement pas (encore) à la rue que je faisais allusion, mais à l'esprit et à la suite à donner aux votes du peuple belge...

(Désolé Nat d'avoir pris ton blog en "otage" pour répondre à Didier)


didier 21/06/2010


Pour répondre à Richard :
je connais assez les flamands que pour comprendre qu'ils souhaitent davantage d'autonomie et c'est leur droit. J'attends de nos hommes et femmes politiques qu'ils se rencontrent et trouvent un
compromis "à la belge". I y a assez de personnes de bonne volonté dans notre pays que pour y arriver. Les flamands en majortié n'ont pas voté De Wever pour se séparer des francophones mais parce
qu'ils sont fatigués des politicients qui n'ont pas fait avancer leur desiderata. Et quand je vois beaucoup de nos politiciens francophones surtout PS et CDH je ne peux qu'être gêné et reconnaître
que je comprends la frustration de tant de néerlandophones dans notre pays.
Voilà Nat désolé ! Je t'embrasse bien fort !!


M&M 22/06/2010


Tes petits petons doivent être heureux ... ils sont au repos !!!!


Legleg 22/06/2010


J'ai vu qu'ils avaient ouvert une nouvelle plage à Florya.(près de la station de train).
J'ai juste vu l'affiche donc je ne sais pas si elle est bien ou non.


Legleg 22/06/2010


Elle était là avant, mais depuis que j'allais dans ce parc je ne l'avais jamais vu ouverte.
Je pense qu'ils l'on réaménagée.
Par contre, il y avait déja une petite plage à l'intérieur de la partie municipale avec chaise longue, douches... très bien le matin, un peu sale l'après midi (plastiques dans la mer).
En tout cas dès que j'y vais, je pense en parler sur mon blog. Je te tiens au courant.


acline 22/06/2010


ah les stambouliotes à la recherche de la "fraicheur" d'une petite plage!venez en Bretagne: il y a des plages pour tous les goûts,des grandes ,des petites,avec sable ou galets très fréquentées ou
isolées,nudistes ou pas...
le seul problème c'est le temps en ce moment le soleil brille mais pour combien de jours encore mystère! mais cela fait aussi partie du charme de notre belle région!


Gaëlle 25/06/2010


Je suis stupéfaite par le prix d'une journée à la piscine d'un hôtel (52 euros), c'est réellement un luxe que ne doit pas s'offrir grand-monde (est-ce du snobisme?). Surprise aussi de l'existence
de plages réservées aux femmes et enfants. Est-ce courant?


pussy 30/01/2012

Bonjour

Merci de nous faire partager votre axpérience, nous devons nous rendre à Istanbul en Août prochain.
Pourriez vous me dire comment accéder à cette plage depuis Sultanhamet ?

Merci

Présentation

  • : Du bretzel au simit
  • Du bretzel au simit
  • : Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 11 ans
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog