Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Chaque 17 décembre, les mevlevis se souviennent de leur père fondateur

Le 17 décembre est sans nul doute la date la plus importante pour l'ordre des mevlevis. C'est en effet le 17 décembre 1273 qu'est mort leur père fondateur, Celaleddin Rumi, autrement dit Mevlâna.

Dans de nombreuses villes de Turquie, des cérémonies commémoratives sont organisées tous les ans pour l'occasion, notamment à Konya, en Anatolie Centrale où a été fondé par Mevlâna l'ordre musulman soufi mondialement connu.

  14-DECEMBRE-2009 9999 copy         

A Istanbul, avait lieu hier soir, dans la salle de concerts de la faculté des Mines d'ITÜ, l'Université Technique d'Istanbul, à Maçka, une très belle cérémonie commémorative sous forme d'un concert et d'un sema, la danse des derviches tourneurs.

21 élèves du conservatoire de musique turque de l'Université menés par leur chef Engin Baykal ont accompagné 12 derviches du tekke de Galata et leur maître spirituel, Nail dede.
                      

                         
                       
                     

                      17 décembre 2009 - commémoration de la mort de Mevlâna



Dans une atmosphère envoûtante, les chants derviches se sont élevés dans la salle au son du saz (luth), du ney (la flûte des derviches), du kemençe (sorte de violon), du kanun (instrument à cordes pincées), du violon, du violoncelle et des kudum (percussions sous forme de double tambour).

Durant cette soirée, l'âme de Rumi était bel et bien présente...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Didier 19/12/2009 11:37


Les derviches sont-ils encore des "moines" vivant en communauté ou des danseurs professionnels ?
J'ai chez moi un cd de musique derviche avec une simple flute (ney) - je ferme la lumière et les yeux ... merveilleux sentiment de paix...


Nat 19/12/2009 11:44


Ce ne sont plus des "moines" puisque tu sais sans doute que les confréries en tant que telles ont été interdites par Atatürk il y a bien longtemps. S'ils vivent comme toi et moi, ils se retrouvent
toutefois régulièrement et vivent leur foi notamment en dansant...


Enitram 18/12/2009 15:21


Merci aussi pour ce reportage ! Nous avons eu la chance d'aller voir un spectacle de ce genre, avec de vrais derviches à ....Cherbourg !


Nat 18/12/2009 18:56


D'où venaient-ils les derviches vus à Cherbourg ?


Delwiche 18/12/2009 12:21


Toute rose est proie de l'hiver. (Rûmi) Bravo Nathalie pour ce reportage, nous aussi aurions aimé y être, à quand des Semas à Galata ?


Nat 18/12/2009 18:57


Visiblement, le tekke devrait réouvrir en mars ou en avril 2010 à l'issue des travaux de restauration (l'échafaudage extérieur vient d'être enlevé ces jours passés aux dernières nouvelles).


aytekin 18/12/2009 10:35


Salut Nat,
cette année encore c'est raté pour aller voir les cérémonies commémoratives et le spectacle des derviches.
Mais je ne perd pas espoir, j'irais sûrement un jour...
Merci pour cet article et pour nous faire vivre la vie en Turquie par procuration.
Sinon dans ton Alsace natal, l'ambiance de fêtes est là avec des temperatures qui atteignent - 7°C, comme aujourd'hui.


Nat 18/12/2009 18:55


J'ai envisagé d'aller - enfin - à Konya pour le 17 décembre 2009 mais ce n'était pas encore pour cette année non plus... Peut-être en 2010 ! L'ambiance alsacienne est glaciale je vois, mais le
vin chaud doit réchauffer les corps...


chantal 18/12/2009 09:43


magnifique et comme j'aurais aimé y assister !!!


Nat 18/12/2009 18:53


J'étais ravie d'y avoir été invitée...