Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Cultures-Elles, une association féminine de Trélazé au parfum turc

Vous avez fait connaissance, il y a quelques jours, avec Reyhan Ropars, d'origine turque, qui vit depuis 33 ans tout près de la ville d'Angers, pleine d'énergie et de volonté pour rapprocher les cultures.

Pour la seconde année consécutive, Reyhan préside l'association Cultures-Elles, créée en mars 2006, et dont sa soeur a assuré la présidence les deux premières années.

Cette association forte de 55  adhérentes, toutes des femmes, la plupart turques, mais aussi des françaises, des marocaines et une africaine, siège au Centre Social Ginette Leroux de Trélazé, lieu qui porte le nom d'une assistance sociale devenue député du Maine-et-Loire en 1986 et décédée durant son mandat l'année suivante.

  14-DECEMBRE-2009 9436 copy
Le Centre Social Ginette Leroux de Trélazé qui accueille une quinzaine d'associations

Le but initial de cette assemblée était de mélanger les cultures, notamment la turque, afin de les faire découvrir, et donner également la possibilité aux femmes turques de participer à des activités en dehors de leur domicile.

Un groupe folklorique né de Cultures-Elles et animé par la pétillante Döndü, membre du bureau, participe aux célébrations annuelles du 23 avril, à l'occasion de la fête des enfants en Turquie. Il intervient également sur demande d'autres associations locales et angevines ou émanant de la mairie de Trélazé.

Au niveau social, un certain nombre d'actions ponctuelles ont vu le jour depuis la création de l'association telle l'organisation de cours de langue française dispensés le soir aux hommes turcs, après leur journée de travail, grâce à des bénévoles issus de l'enseignement ou pas.

               14-DECEMBRE-2009 9440 copy
      Reyhan, la présidente de Cultures-Elles, nous ouvre la porte de son association

Durant six mois, une initiation à l'informatique a permis à un groupe constitué d'une douzaine de femmes de se familiariser avec ce milieu très usité par leurs enfants et qui représentaient souvent pour elles un monde inconnu.

Depuis octobre 2008, des cours de code sont dispensés par un moniteur d'auto-école français qui se déplace deux fois par semaine au centre, secondé par une traductrice turque. Lors de la première session, 26 femmes ont ainsi pu suivre ces cours qui ont fait l'objet d'une autorisation préfectorale et d'une convention signée avec le centre qui met à disposition les locaux ainsi que l'auto-école.

16 femmes ont participé à la seconde session qui vient de se terminer ce mois-ci. Elles auront déboursé chacune une participation de 90 € en échange d'une formation de 3 mois qu'elles n'auraient pu suivre, leur niveau de connaissance de la langue française ne leur permettant pas d'être acceptées dans un cycle normal.

  14-DECEMBRE-2009 9449 copy
Réunion de travail à Cultures-Elles : de gauche à droite, Zübeyde, Reyhan, Fatiha et Döndü

Des soirées destinées à présenter la culture turque sont régulièrement organisées avec les représentants de la quinzaine d'associations du centre Ginette Leroux.

Plusieurs actions humanitaires ont aussi été montées grâce au dynamisme du bureau exécutif de Cultures-Elles. Fin 2007, 5.200 € ont ainsi pu être envoyés à une association d'enfants leucémiques en Turquie grâce à l'organisation sur deux jours d'une kermesse dans la salle de la Maraîchère ainsi qu'au marché de Noël de Trélazé.  Outre des délices turcs, des broderies et chaussons faits main, des tissus divers proposés à la vente, des commerces locaux, des artisans turcs ainsi que la municipalité ont participé financièrement à cette manifestation.

  2 copy
Cultures-Elles tenait un stade le 6 décembre dernier au marché de Noël du musée de l'Ardoise de Trélazé.


Une nouvelle action humanitaire est prévue pour début 2010. Le projet consiste à récolter vêtements et jouets qui seront ensuite acheminés dans un orphelinat situé à l'est de la Turquie.


Même si Reyhan et les membres du bureau de l'association ne manquent pas d'idées, elles souhaiteraient pouvoir insuffler un peu de leur énergie à d'autres femmes turques pour assurer le relais et la mise en place de réalisations et d'activités.

Souhaitons-leur de perdurer encore longtemps dans leur rôle d'actrices de la vie associative trélazéenne qu'elles ont endossé avec succès
!


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine 23/12/2009 22:48


J'ai lu avec grand intérêt ton article.
Par bonheur,j'étais présente sur beau marché de Noël à Trélazé. J'ai rencontré Ryan et ses amies, ne connaissant pas les patisseries turques je ne pouvais repartir sans leurs délicieuses
préparations. Merci à elles et longue vie à leur association.
Je souhaite


Nat 24/12/2009 06:35



C'était à la fois l'occasion de revoir Reyhan, de rencontrer d'autres membres de l'association et bien sûr de faire connaissance avec quelques aspects de la délicieuse cuisine turque.



ercan 23/12/2009 19:04


Bravo les femmes turcs de Trelaze , elles sont bien plus activeque les hommes qu'ils passent leur vie au café


Nat 23/12/2009 20:38



Je connais bien l'un ou l'autre turc de Beaucouzé plus actif que ceux dont tu parles !



chantal 23/12/2009 11:26


longue vie à cete équipe motivée et pleine de bonnes idées


Nat 23/12/2009 18:13



Tout à fait d'accord !