Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

De Byzance à Istanbul, un port pour deux continents

Cet article a été basculé sur mon blog infos le 27 février 2011.

                      14-DECEMBRE-2009-9559-copy.jpg
                                   Devant le Grand Palais à Paris

    

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

Deux "problèmes" me gênent en effet dans les conceptions muséales contemporaines : le fait que dans les musées français en général, et parisiens en particulier - Département des antiquités
égyptiennes du Louvre compris - la langue française soit la seule présente sur les cartels. Et souvent aussi au niveau des catalogues proposés.

Sans vouloir faire du coquerico déplacé, je précise néanmoins que dans les plus grands musées bruxellois, dont le tout dernier ouvert entièrement consacré au peintre surréaliste belge René
Magritte, la possibilité est offerte aux visiteurs étrangers d'obtenir des explications dans plusieurs langues ...
Mais j'ajouterai, pour être honnête, que la Belgique étant composée de trois communautés linguistiques distinctes, ceci explique en partie cela ...

La deuxième chose qui me perturbe vraiment, ou plutôt qui gêne mes yeux vieillissants, c'est - phénomène apparemment de mode -, la conception qui veut qu'une pénombre institutionnalisée règne dans
beaucoup de grandes expositions.
Quand, comme souvent, les explications proches des pièces exposées sont rédigées en petits caractères, il faut obligatoirement, au risque de paraître grossier, venir se planter devant d'autres
visiteurs pour être à même de déchiffrer le petit texte rédigé ...

Les expositions, les musées : uniquement pour une élite intellectuelle et physique ?


Répondre
N

Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant tes remarques, car j'ai moi-même, à plusieurs reprises, été obligée de mettre presque le nez sur les pièces pour lire les explications. A mes yeux,
expositions et musées sont chargés de donner une ouverture sur les richesses du monde, mais, malheureusement, il faut d'abord que leurs dirigeants possèdent cette ouverture...


L

Bonne Année Nathalie! Meilleurs voeux!


Répondre
N


Merci Laurie et meilleurs voeux également !



C

Je ne pense pas du tout que ce soit par chauvinisme mais plutôt pour des questions matérielles : une telle exposition etait très lourde à organiser, les délais très serrés ..


Répondre
N

Quand on organise de telles expositions, on doit donner le meilleur... En tout cas, c'est mon avis ! Une exposition de cette envergure avec des pièces réunies une seule fois, cela n'arrive pas tous
les jours...


N

Je ne doute pas que ce dû être un agréable moment.


Répondre
N

Deux heures sur place mais pour approfondir, il aurait fallu rester encore plus longtemps...


V

je voulais aller voir cette expo a paris et je l ai rate
merci de m avoir donne un appercu

au passage j ouvre la porte pour te souhaiter un bon reveillon

http://vespcondove.over-blog.com/


Répondre
N

En janvier, tu auras peut-être encore l'occasion d'aller la voir... Bonne glissade vers 2010 !


C

magnifiques images comme d'habitude !!


Répondre
N

Conditions difficiles et normalement non autorisées...


C

Surprenant qu'aucune traduction en anglais ne soit prévue.Cela ne semble pas nuire outre mesure à la qualité de cette Exposition.Pour une fois,au moins, le français est roi !
En effet, nous avons été très souvent vexés au
cours de nos voyages en constatant que le
français était de plus en plus ignoré:
traduction en anglais, en allemand, ... voire, en japonais ou en chinois. Et ce, même dans les pays méditerranéens.

Quant à moi, je visiterai cette exposition
mercredi prochain.


Répondre
N

Le français est de loin en perte de vitesse du point de vue international, l'anglais suivi par l'espagnol étant les langues les plus usitées de par le monde. Même si la langue de Voltaire est reine
dans le cadre de cet exposition, compte-tenu du nombre de visiteurs étrangers auxquels j'ai immédiatement pensé, un peu moins de chauvinisme au niveau des organisateurs aurait été la
bienvenue... En tout cas, bonne visite mercredi prochain !