Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Dereiçi, un ancien village syriaque de Tur Abdin près de Savur

A 5 km environ à l'est de Savur, dans la région de Tur-Abdin - la montagne des serviteurs de Dieu - se profile la silhouette d'un ancien village syriaque devenu presque fantomatique, Dereiçi Köyü, dont l'ancien nom est Kıllıt.

 

  sud-est 952 copy

                                                 Dereiçi köyü (Kılıt)


   
Afficher Dereiçi (Kıllıt) sur une carte plus grande

 

Une quinzaine d'élégantes maisons de pierre couleur dorée, bien souvent vides, témoignent encore par leur présence du raffinement de l'architecture typique de cette partie de la Turquie.

 

  sud-est 965 copy


Sur la petite centaine d'habitants que compte Dereiçi, seules 4 ou 5 familles sont encore d'origine syriaque et habitent là de façon permanente.


Petit à petit, les descendants des anciens villageois, habitant en Europe ou aux Etats-Unis, reviennent occuper les lieux de leurs ancêtres, faire des travaux et vivre quelques mois sur place.

 

  sud-est 966 copy

 

  sud-est 969 copy

                    Détails architecturaux et inscriptions sur quelques demeures


Le café, unique commerce de Dereiçi, installé en bordure de la route principale, ne voit quasiment passer personne, la vie semble s'être arrêtée...

 

  sud-est 979 copy


Parfois, le silence est troublé par quelques chèvres en balade ou un troupeau de moutons mené par son berger.

 

  sud-est 990 copy

                                                   Berger à Dereiçi


Par le passé, Dereiçi était connu pour son vin fabriqué par les syriaques jusqu'en 1993.


A l'extérieur du village, le programme de développement rural GAP a permis l'installation d'une coopérative employant une quinzaine d'hommes et une dizaine de femmes des alentours.

 

  sud-est 1043 copy

                     A l'intérieur des locaux de la coopérative de Dereiçi


On y fabrique des produits en saumure, du pekmez (moût de raisin épaissi) , du vinaigre ainsi que... du vin depuis 2007.


Les bouteilles produites sont vendues à Mardin mais également envoyées à l'étranger.

 

  sud-est 1047 copy


Trois églises et trois monastères coexistaient à Dereiçi. Un de ces lieux abrite des sépultures étonnantes que nous découvrirons dans le prochain billet.

 

  sud-est 959 copy


En attendant, prenons les chemins empruntés par les biquettes pour admirer les vestiges d'un village pas comme les autres où les herbes viennent parfois prendre possession de certaines maisons au charme persistant.

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chantal 09/12/2011 12:03

j'attends de savoir où les biquetes t'auront emmenée !

Martine 09/12/2011 11:59

Ce sont, à mes yeux, des lieux magiques, malheureusement délaissés pour toutes sortes de bonnes ou mauvaises raisons et je souhaite qu'ils puissent retrouver une seconde vie, même saisonnière...En
cévennes aussi on trouve encore de magnifiques hameaux abandonnés, accrochés au flanc de la montagne qui attendent quelques fous courageux pour leur redonner vie...

Nat 10/12/2011 09:23



Il y en a sans doute bien plus qu'on ne le pense de par le monde...



Richard LEJEUNE 09/12/2011 08:55

S'il n'y a plus aucun commerce, comment font les quelques familles qui subsistent là pour s'approvisionner ?
Obligation de se rendre à la ville la plus proche ?

Nat 09/12/2011 09:51



Entre leurs propres animaux et leur jardin, les familles vont effectivement à Savur pour se ravitailler en ce qui concerne les autres denrées.