Dernier voyage de la stèle funéraire d'Aziyadé d'Istanbul à Rochefort

Vous avez fait la connaissance, il y a bien lontemps déjà, d'Aziyadé, cette jeune et belle circassienne qui habitait dans un harem d'Istanbul à la fin du XIXème siècle.

Elle a été aimée passionnément - mais silencieusement - par Pierre Loti, ce jeune officier de marine qui devint le plus célèbre des turcophiles français.

Du prénom de sa bien-aimée, Il a fait le titre d'un de ses ouvrages les plus célèbres
.


  Loti--5--copy.jpg          
 Représentation d'Aziyadé réalisée par Pierre Loti visible dans la maison qu'il a occupée quelques mois à Istanbul sur Divan Yolu

Aziyadé ne survit pas au départ de celui qu'elle aime et se laisse mourir de chagrin.  Lorsque Loti revient à Istanbul et cherche à revoir celle qu'il n'a pas oubliée, il apprend son décès.

Il se rend sur sa tombe et décide de voler la stèle funéraire de la sépulture de son amour d'Orient et la remplace par une autre. Cette stèle trône depuis dans la pièce-mosquée aménagée par l'écrivain dans sa maison familiale de Rochefort-en-Mer, en France.

                      
Stèle d'Aziyadé dans la maison de Loti - reproduction d'une photo du livre "La maison de Pierre Loti à Rochefort"

J'ai visité à deux reprises, il y a bien longtemps, cette bien curieuse maison de voyageur qui exhale un parfum d'Orient bien prononcé.

Je me souviens parfaitement de la surprise et de l'émotion qui étaient miennes en découvrant cet intérieur la première fois, en 1986, n'imaginant guère à l'époque que je marcherais sur les pas de Pierre Loti et d'Aziyadé.

 


Marie39 20/12/2009 18:58


Cette histoire d'amour, si belle et triste à la fois, m'a amenée à imaginer que si internet avait existé à cette époque, Aziyadé ne serait peut être pas morte de chagrin...


Nat 20/12/2009 21:45



La communication à distance, à l'époque, n'était pas aussi simple que de nos jours...



Didier W 12/12/2009 12:52


L'écriture de Loti est très belle et si Aziyadé est un très beau livre, sa suite Fantôme d'Orient est bouleversant et profond sur notre condition humaine.
Indispensables pour les amoureux d'Istanbul


Nat 12/12/2009 13:02


Je viens justement de démarrer la lecture de "Fantôme d'Orient". La rédaction de ce petit article m'a décidée enfin à le faire...


J-P Silvestre 10/12/2009 16:27


D'après Roland Barthes, Pierre Loti, capitaine de vaisseau (il avait mené une carrière d'officier de marine)dissimulait son homosexualité.
Aziyadé serait, en réalité, un jeune homme !
Une réputation qui valut à Loti le surnom de "Pierre Loto, capitaine de vessie" mais elle était sûrement due à de mauvaises langues...


Nat 11/12/2009 18:43


J'avais déjà entendu parler du penchant qu'aurait eu Loti... mais visiblement il aimait les femmes aussi... Par contre, je ne peux m'imaginer qu'Aziyadé aurait été un jeune homme...


soleil sucré 09/12/2009 21:58


tout un voyage! merci

j arrête provisoirement de publier sur esperance
car une de mes ex amies m ennuie avec ses commentaires ... donc je publie sur ceblog maintenant bises


Nat 10/12/2009 06:46


Un voyage original ! Cela fait un moment que tu publies sous ce nouveau blog, je sais...


chantal 09/12/2009 15:04


Dommage, mais je n'ai pas encore lu ce livre de Pierre Loti et en lisant ton billet je songe à réparer cette lacune !


Nat 09/12/2009 18:43


Excellente initiative !


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog