Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Des grands noms de la culture réunis à l'Institut Français d'Istanbul

L'Institut Français d'Istanbul accueillait mercredi soir un parterre de figures de la culture française et turque.

C'est dans ces murs  que Jack Lang, ancien Ministre  Français de la Culture sous  François Mitterrand et créateur de la fête de la musique  - qui a fait bien des émules de par le monde - a évoqué la modernité culturelle de la ville d'Istanbul.

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7391 copy

De gauche à droite Jack Lang, ancien Ministre de la Culture, Bernard Emié, Ambassadeur de France en Turquie et son épouse

Dans la salle de spectacles archi comble de l'Institut Français étaient réunis, aux côtés des acteurs de la vie politique, sociale et culturelle française et turque, les représentants des plus illustres universités de la ville, telles Bilgi, Galatasaray, Istanbul,  Istanbul Teknik, Kadır Haş, Koç,  Marmara et Yeditepe.

                 jusqu-au-31.05.2010-inclus 7392 copy       

La rencontre a eu lieu avec la participation de deux des plus grands noms de la culture en Turquie, Yaşar Kemal, écrivain turc parmi les plus connus dont les ouvrages sont publiés en 35 langues, et Zülfü Livaneli, artiste complet s'il en est, connu en tant que  musicien et interprète, mais également comme écrivain et réalisateur de films. Livaneli est également  Ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco depuis 1995.

    jusqu-au-31.05.2010-inclus-7426-copy.jpg

                      De gauche à droite Yaşar Kemal, Jack Lang et Zülfü Livaneli

Après la lecture de quelques textes de Yaşar Kemal et de Nazım Hikmet, autre légende de la littérature turque, les trois invités de marque ont d'abord tenu à saluer, chacun de façon très personnelle et émouvante, la mémoire d'Altan Gökalp, décédé le 20 avril dernier. Cet anthropologue réputé, directeur de recherches au CNRS et traducteur des oeuvres de Yaşar Kemal, avait en fait imaginé l'événement et initié cette rencontre.

Jack Lang, tout comme Zülfü Livaneli, vont ensuite tour à tour retracer l'immense héritage culturel d'Istanbul, cette ville, qui, comme Paris, "autant tu lui demandes, autant elle va t'offrir..."

L'ancien Ministre évoque la chance et le bonheur qui a été le sien "de traverser l'âme de la Turquie", la première fois alors qu'il avait une vingtaine d'années. Créant alors le festival de théâtre étudiant, une des premières compagnies à avoir donné force à cet événement international était turque et a obtenu un succès considérable avec un texte inspiré par Yaşar Kemal, auteur que Jack Lang ne pensait pas à l'époque avoir un jour le privilège de connaître.

       jusqu-au-31.05.2010-inclus 7455 copy

                   Jack Lang durant son intervention à l'Institut Culturel Français d'Istanbul

Il évoque aussi sa découverte d'Istanbul, sa rencontre avec Mehmet Ulusoy, la présence de Yaşar Kemal au séminaire mondial de l'art et de la culture organisé par Jack Lang avant les élections présidentielles de 1981, les contacts privilégiés noués avec le monde culturel turc durant son Ministère, l'accueil réservé au grand cinéaste Yılmaz Güney dont il a contribué à la production de son dernier film.

Jack Lang, docteur honoris causa de l'Université de Bilgi d'Istanbul depuis plusieurs années, sur l'initiative de Zülfü Livaneli et Yaşar Kemal, ne manque pas d'idées ni de suggestions lorsqu'il a proposé par exemple en son temps que cette Université, à travers ses professeurs et ses étudiants, engage un dialogue scientifique avec des professeurs et des historiens arméniens ou lorsqu'il imagine  que le magnifique immeuble qui abrite l'agence Istanbul 2010 puisse abriter une maison culturelle de l'Europe, "ce serait magnifique pour la culture, pour la présence de la Turquie en Europe, magnifique pour l'avenir."

   jusqu-au-31.05.2010-inclus 7480 copy

                                              Jack Lang et Zülfü Livaneli

Jack Lang dit aussi que "Comme ami de la Turquie qui souffre parfois de constater à quel point l'ignorance est grande des Français sur les Turcs,  peut-être aussi des Turcs sur les Français, je suis heureux de ces deux événements... que sont la saison de la Turquie en France, dont le magnifique concert donné à Paris par Zülfü, et Istanbul capitale culturelle de l'Europe." Le Ministre se souvient avec émotion des débuts de cette initiative dont l'idée lancée en décembre 1985 à Athènes par son amie Melina Mercouri, alors également Ministre de la Culture, et lui-même.

"Je pense que cette belle idée a de grandes vertus pour une ville et pour un pays. D'abord, elle est le révélateur de la richesse du pays et de la ville... et  de ses faiblesses aussi. Elle est aussi, dans la ville où elle se déroule, un fédérateur d'énergies, un catalyseur de talents, un démultiplicateur d'initiatives... Et quand ça marche bien, et ça marche bien à Istanbul, l'événement ne s'achève pas à la fin de l'année, il n'est qu'un commencement et une préfiguration de quelque chose de plus fort. Je suis certain qu'Istanbul, capitale culturelle de l'Europe, a de beaux et grands jours devant elle." dit l'ancien Ministre.

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7503 copy

                                           Jack Lang et Zülfü Livaneli

Il apprécie notamment la formule utilisée par Istanbul 2010, "les fourmis de la culture en marche" en parlant des enfants vers qui beaucoup de choses ont été faites dans le cadre d'Istanbul 2010.

"... Ici tout est histoire, l'ancien et le nouveau ne cessent ici de dialoguer parfois en confrontation mais souvent en bonne intelligence" évoque Jack Lang. Il continue ainsi "L'histoire côtoie ici le présent avec de fugitives incursions vers l'espace encore anonyme virtuel de demain. Istanbul change, c'est une évidence, elle apparaît comme un melting pot d'un nouveau genre. Je ne sais pas si les habitants le perçoivent pleinement mais Istanbul est aujourd'hui devenue une des grandes capitales de la vie intellectuelle et sociale."

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7578 copy

     Yaşar Kemal, Ara Güler et Zülfü Livaneli, 3 grands noms indissociales de la culture en Turquie

C'est en tout cas un plaidoyer pour Istanbul et pour la Turquie que Jack Lang fait ici tout au long de son intervention, non sans évoquer son souhait de voir entrer le pays dans l'Union Européenne. Il fait sienne une très belle phrase de Jean-François Perouse, urbaniste, chercheur éminent de l'I.F.E.A. et professeur  "l'Europe doit comprendre qu'Istanbul lui offre une énergie dont elle a grand besoin". Il va clôre son intervention en disant "oui à la modernité à condition qu'elle ne soit pas synonyme de destruction, ni de ségrégation".

Zülfü Livaneli, quant à lui, évoque avec poésie et passion la culture ou plutôt les cultures multiples d'Istanbul et termine par une question "Est-ce que l'âme d'une ville peut être changée par des idéologies ?", vaste débat...

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7479 copy

                                                    Zülfü Livaneli

Après cette rencontre, toute l'assemblée se retrouve dans les jardins de l'Institut Culturel Français pour le vernissage de l'exposition photos "Istanbul-Marseille" (qui se tient jusqu'au 19 juin) où sont exposées des oeuvres du mythique "oeil d'Istanbul" Ara Güler, présent à cette manifestation, Catherine Izzo et Bernard Plossu.

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7550 copy

De gauche à droite Bernard Emié, Ambassadeur de France en Turquie, Jack Lang, ancien Ministre de la Culture, l'écrivain Yaşar Kemal, le photographe Ara Güler, Zülfü Livaneli et la photographe Catherine Izzo

La réunion à l'Institut Culturel Français d'Istanbul, je dirais même l'union de toutes ces figures et grandes pointures de la culture,  a parfaitement illustré la  densité de la richesse de cette ville extraordinaire et aux mille et un visages qu'est Istanbul.

    jusqu-au-31.05.2010-inclus 7645 copy

            Des photos d'Ara Güler ornent la façade extérieure de l'Institut culturel Français d'Istanbul

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chantal 31/05/2010 09:39


la dernière photo me plaît beaucoup


Nat 31/05/2010 10:19



A moi aussi...



sevim 28/05/2010 23:58


Merci nathalie, ce reportage fait chaud auy coeur. Voir Ara Güler ,Zülfû Livaneli et Yachar Kemal côte-à -côte me touche beaucoup


Nat 29/05/2010 05:03



J'ai été aussi très touchée par la présence commune de ces trois artistes uniques !



Richard LEJEUNE 28/05/2010 18:29


"Nazim Hikmet est bien souvent évoqué et lu lors de rencontres culturelles prestigieuses, son nom fait partie de la cour des grands hommes !", me réponds-tu, suivant la volonté qui est aussi tienne
d'être souvent (beaucoup trop) consensuelle.

Il n'en demeure pas moins qu'il fut un des grands persécutés, un des grands muselés du régime turc - son nombre phénoménal d'années d'incarcération le prouve à l'envi !!! ; sans oublier ce qu'il
publia sous un nom d'emprunt. Et cela, tu ne peux le nier.

Nonobstant, si, d'aventure, tu disais vrai, il n'en serait que justice : ce fut effectivement un grand homme ; mais bien trop accusateur pour le pouvoir en place, ma chère Nat, ne t'en déplaise
...
D'où son "élimination" ...


Nat 28/05/2010 22:27



Je ne peux que constater que les textes de Nazim Hikmet sont, de nos jours, bien souvent utilisés... Les temps changent, heureusement...



Mimi 28/05/2010 18:06


Un très grand merci,pour partager avec nous tous ces moments et ces reportages qui nous permettent de nous évader et de découvrir une autre culture.


Nat 28/05/2010 18:13



La culture est aux quatre coins de la ville d'Istanbul, pour le plus grand bonheur de ceux et celles qui prennent le temps de s'y intéresser.



J-P Silvestre 28/05/2010 14:50


Il suffit de laisser un peu de lumière éclairant des caméras et Jack Lang rapplique aussi sec !


Nat 28/05/2010 18:12



C'était la réflexion douce-amère de Jean-Pierre !



Pascale 28/05/2010 09:13


Bonjour Nathalie,

Je sors la tête de mon anonymat ;o), je ne résiste pas à la tentation de te dire combien j'aime particulièrement cette photo d'Ara Güler coincé entre Y. Kemal et Z. Livaneli...
le micro appareil photo en guise de collier, c'est génial!
Bisous,
Pascale


Nat 28/05/2010 18:11



Ara Güler n'a pu résister de photographier tant durant la rencontre qu'après... du bonheur !



Enver 28/05/2010 08:29


Bonjour Nat,
Merci beaucoup d'avoir partager cette soirée culturelle avec nous. J'aurais bien voulu assister à cette conférence. :((
Grâce à ton reportage, j'ai pu avoir une vue globale sur cette manifestation culturelle. Merci encore.


Nat 28/05/2010 18:10



Kısmet, kısmet... Tu aurais dû être à Istanbul mais cela n'a pas été le cas...



Richard LEJEUNE 28/05/2010 07:44


Jack Lang fut un très très grand Monsieur du temps de Tonton, et j'ignorais complètement qu'il jouait toujours dans la cour des grands. Il se fait tellement discret.

Merci à toi pour ce portrait et ces quelques citations qui ont positivement éclairé la manifestation culturelle de mercredi ...

J'ai beaucoup apprécié le fait que soit évoqué le grand poète et dramaturge turc Nazim Hikmet : quand on sait que la Turquie d'une certaine époque pas encore si lointaine le déchut de sa
nationalité parce qu'il faisait partie du parti communiste, et l'obligea à s'exiler en Pologne notamment, pays dont il adopta la nationalité, cela donne encore à réfléchir sur ce qui a été dit dans
les discours officiels et consensuels de ce soir-là ...


Nat 28/05/2010 18:09



Nazim Hikmet est bien souvent évoqué et lu lors de rencontres culturelles prestigieuses, son nom fait partie de la cour des grands hommes !



Delwiche 28/05/2010 07:37


Un reportage digne d'une grande journaliste !!!


Nat 28/05/2010 18:07



Si tu le dis... merci !



M&M 28/05/2010 07:26


La culture ! Que serions nous sans elle ? Quelle(s) ouverture(s)nous ouvre t-elle ! Sans parler du rapprochement des peuples !


Nat 28/05/2010 18:08



Oui, je pense qu'elle peut rapprocher bien plus les peuples qu'on ne l'ose imaginer !