Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Jeunes turcs de Moris Farhi

"Regarde nos mains ! Allah les a créées pour faire trois choses. Un, pour être des paumes - qui touchent, caressent, créent, aiment. Deux, pour être des poings qui frappent, blessent, détruisent, tuent ! Trois, pour les cacher, pour fuir et ne rien faire."


 

"Jeunes turcs", roman écrit par Moris Farhi, est un ouvrage qui évoque l'Istanbul de la jeunesse de l'auteur dans les années 40-50 à travers 13 récits.

 

                                             jeunes-turcs.jpg

 

On y découvre des adolescents musulmans, juifs et chrétiens vivant leurs premiers émois durant une période mouvementée de l'histoire.

 

C'est un livre plein d'émotions et de sensibilité, où l'humain a toute sa place.

 

Le chapitre intitulé "Havva : un lutteur" est sans aucun doute celui qui m'a émue le plus.

 

Babacık, l'ancien lutteur, devenu clown dans un cirque, récupère dans le quartier de Sulukule, Adem, ancien trapéziste, qui, après la mort de son compagnon de voltige suite à une erreur de calcul, est devenu un ivrogne. Babacık va essayer de convaincre ce dernier de reprendre confiance en lui et de remonter dans les airs comme trapéziste porteur. 

 

                      1er-NOVEMBRE-2011-6050-copy.jpg

 

Une histoire à lire avec attention et où la confiance, la peur mais aussi l'amour et le toucher ont un rôle primordial.

 

De la circoncision aux tremblement de terre, du hammam aux persécutions, "Jeunes turcs" offre un kaléidoscope vivant où la poésie et la liberté flirtent avec la souffrance et la mort.

 

"Jeunes turcs" est assurément un hymne à l'amitié, à l'amour et à la vie avec Rıfat, Musa, Bilâl, Babacık, Adem et les autres...

 

 

Un grand merci à Vincent pour cette belle découverte !

 


 


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cloud storage reviews 28/08/2014 13:21

I have read about Babacik before, he inspired me a lot. He chose very different sectors in his carrier life. He was not done this at his bad times he has proved his skills in both sides, that is passion.

acline 12/07/2012 16:59

Une bonne idée de lecture pour passer nos longues soirées d'été "pourri";retrouver la Turquie est toujours un plaisir même si c'est à travers un livre,un reportage...

Martine 08/07/2012 11:03

Heureuse de vous lire Nat, et merci pour cette découverte...je vais essayer de me procurer ce livre...beau dimanche à vous...

tasqué 07/07/2012 12:38

merci de cette exellente informaton litteraire et culturelle
cordialement