Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 17 ans.

Du bretzel au simit

Kırklar kilisesi, église syriaque orthodoxe des 40 martyrs à Mardin

 Kırklar kilisesi, église syriaque orthodoxe située en plein coeur du vieux Mardin, fut construite en 569  en souvenir de Behnam  - dont elle portait le nom  initialement - et de sa soeur Saro, enfants d'un dirigeant  assyrien  païen Senharip qui  les a tués après qu'ils ont décidé de devenir chrétiens.

 

                         sud-est 473 copy

                                dans la cour de Kırklar Kilisesi à Mardin

Le nom de Kırklar - église des 40 martyrs - lui a été donné au XIIème siècle. Il évoque le souvenir des 40 personnes installées en Cappadoce, ayant adopté le christianisme comme religion et qui, sur ordre de l'empereur romain Dukius, ont été déplacées à Sivas  en l'an 240 avant d'être tuées et jetées dans un lac gelé.

    sud-est 483 copy
                
Deux têtes de martyrs au-dessus d'une des croix sur un mur extérieur de l'église

L'église, de construction rectangulaire, repose sur 12 colonnes ; la partie centrale a été réalisée en pierres de taille. Elle a fait l'objet de travaux de restauration aux XVII et  dans les toutes premières années du XVIIIème siècles. Les nefs côtés nord et sud ont été ajoutées, selon certains documents historiques, vers 1825.

   sud-est 627 copy
                                 L'intérieur de l'église Kırklar à Mardin

Dès sa réalisation, l'église devient le siège du métropolite. Sa particularité réside dans le fait que le patriarcat syriaque  orthodoxe se trouve pendant 630 ans au monastère Deyrul Zafaran situé à quelques kilomètres à peine de Mardin alors que les relations publiques sont suivies à l'église.

 

                  sud-est 475 copy

                                 Niche très ouvragée sur un mur extérieur de l'église

 

Une école secondaire, où l'on enseigne les sciences religieuses et générales, est installée dans les dépendances de l'église entre 1799 et 1928.

 

                  sud-est 481 copy

                     La tour érigée après 1825 abrite le clocher de Kırklar kilisesi

 
Dans ce
tte ville d'environ 65 000 habitants, sise à la limite ouest de Tur Abdin, 11 églises, dont 2 arméniennes, rappellent son passé chrétien important. Il reste aujourd'hui environ 70 familles syriaques, en majorité orthodoxes, 5 ou 6 seulement de rite catholique. 
Alors qu'au début du XXème siècle il y avait 8000 arméniens à Mardin, on ne dénombre aujourd'hui que trois familles de confession arménienne catholique.

Le père Gabriyel Akyüz, vicaire de Mardin, officie à Kırklar kilisesi depuis 25 ans et habite dans l'enceinte de l'église avec sa famille.

                   sud-est 663 copy
                             Le père Gabriyel Akyüz, vicaire de Mardin
 
La messe a lieu trois fois par jour, à 5 h du matin  - durant une heure -, à midi (durant 20 à 30 mn - et à 18 h, une heure également. La célébration hebdomadaire dominicale, quant à elle, dure près de 3 heures.

                    sud-est 609 copy
                      
Ce soir-là, avec les trois fidèles venus pour l'occasion, j'assiste à l'office. 3 jeunes filles aux cheveux couverts d'un voile blanc vont chanter, accompagnées par un des fils du père Gabriyel.

                    sud-est 610 copy
                      

Un tout jeune servant de messe, revêtu d'une robe blanche, agite vaillamment un encensoir et connaît parfaitement chants et prières. Avant de s'éclipser, le petit embrassera la main du prêtre avant de la porter à son front.

                    sud-est 614 copy
                       
La ferveur est perceptible durant tout l'office, essentiellement rythmé par des chants. A la fin, tous les participants embrassent le livre contenant les Saintes Ecritures.

Une tranche de vie, un soir de mai 2009, à Mardin...



Les photos intérieures ont été prises avec l'aimable autorisation du père Gabriyel Aküyz


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MELKI 03/02/2011 16:26


Bravo pour ces très belles vues photographiques d'un patrimoine, pétri d'histoire, témoignage poignant de l'âme d'un peuple habité par une spiritualité qui force notre admiration, mérite notre
encouragement, et destiné à renaître pour l'avenir de notre Humanité !


Nat 03/02/2011 17:59



C'est en effet un patrimoine tant cultuel que culturel... qui perdure encore aujourd'hui.



Manuel 30/04/2010 22:32


Encore un bel article, un beau résumé, sans oublier les belles photos.


Nat 01/05/2010 06:54



Il y a encore tellement d'autres lieux à faire découvrir dans cette belle région...



Enitram 08/03/2010 22:01


Comme c'est beau et tellement serein!!!!!!!


Nat 09/03/2010 08:29


L'ambiance y est en effet sereine !


chantal 04/03/2010 20:47


magnifiques dentelles de pierre et jolies photos les mettant en valeur


Nat 05/03/2010 06:09


La "dentelle" de Mardin est aussi célèbre que celle... de Calais !


Gaëlle 04/03/2010 10:21


J'aime beaucoup le contraste entre l'exubérance des dentelles de pierre et la sobriété de l'intérieur, on se croirait dans un cocon protecteur. Cela donne une impression de sérénité.


Nat 04/03/2010 19:45


C'est un contraste qui me plaît bien aussi...


chahine 02/03/2010 16:03


merci nat c'est l'histoire d'un peuple qui a
était disperser dans le monde entier heureusement il reste une petite racine dans la terre peut -être prendra des fleures après tant
d'années merci de tout coeur FAHIM


Nat 03/03/2010 06:39


Ta façon d'imager tes espoirs est très poétique et belle...