Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La célèbre Université de Galatasaray à Istanbul dévastée par le feu

La célèbre Université de Galatasaray à Istanbul, à la façade jaune s’harmonisant parfaitement avec les eaux colorées du Bosphore sur les rives duquel elle trône avec élégance, a été dévastée par les flammes mardi 22 janvier 2013.

 

   AOUT-2012-7315-copy.jpg

              L'université de Galatasaray hier, sans toit, sans vitres, l'intérieur dévasté

 

L’incendie s’est déclaré vers 19 h 35 au second étage d’un des bâtiments abritant des services administratifs et des salles réservées aux enseignants de différentes facultés.


Selon la déclaration du Gouverneur d’Istanbul, Hüseyin Mutlu, qui s’est rendu sur les lieux du sinistre, un court-circuit électrique semble être à l’origine de ce drame qui a secoué la communauté  française et francophone.

 

    AOUT-2012-7338-copy.jpg

 Les flammes ont rapidement emporté le toit de la bâtisse connue sous le nom de Feriye Sarayi- Palais de Feriye et construite en 1871 sur les ordres du sultan Abdulaziz par l’architecte arménien Sarkis Balyan.

 

En 1481, le sultan Beyazit II avait fait ériger là le Palais de Galata.

 

    AOUT-2012 7281 copy

              Les décombres visibles à travers les fenêtres ou plutôt ce qu'il en reste...


Durant plus de quatre heures, tant sur terre avec 47 véhicules que sur l'eau avec 3 navires, une centaine hommes du feu venus de différents districts ont oeuvré pour tenter de limiter les dégâts afin que le feu ne se propage pas aux autres bâtiments historiques alentours.

 

    AOUT-2012-6984-copy-copie-1.jpg

Mercredi matin à 8 h, plus de 12 h après le drame, les pompiers sont encore sur place et une volute de fumée s'élève encore

 

Le vent qui soufflait assidûment n’a pas facilité la tâche des pompiers. Le dernier étage, dont certaines parties sont en bois ainsi que le toit ont été la proie des flammes alors que le rez-de-chaussée et le premier étage ont moins souffert. 


Heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

 

  AOUT-2012 7273 copy


Les commentaires vont bon train depuis quelques jours entre stupeur et colère. Après la gare d’Haydarpaşa ravagée partiellement par les flammes en novembre 2010, un bâtiment de l’Education Nationale à Çalaoğlu le mois passé, le ton devient rapidement acerbe.

 

Néanmoins, tout comme un être humain peut provoquer un drame en "pétant les plombs", un court-circuit peut anéantir en quelques instants un pan d'histoire.


6000 livres offerts par le professeur Ortaylı, dont certains introuvables sur le marché, ont disparu, non pas en raison du feu, mais avec l’eau utilisée en quantité par les pompiers.

 

                     AOUT-2012 7307 copy

Des pompiers travaillaient encore hier sur place pour dégager les lieux les plus dangereux


L'histoire de cette université est bien plus récente que le bâtiment lui-même.

 

Créée en 1992 sur décision conjointe du Président François Mitterrand et du Président turc Turgut Özal, c'est la seule université francophone et également unique université établie par un traité international en Turquie.

 

  AOUT-2012 7263 copy


C'est un des établissements les plus prestigieux du pays dotée de cinq facultés  (sciences économiques et administratives, droit, lettres, communication, génie) et de deux instituts (sciences sociales, sciences exactes).

 

2500 étudiants environ et 200 enseignants travaillent sous le même toit en français, en turc et en anglais.

 

                       AOUT-2012-6934-copy-copie-1.jpg

                        Le portail majestueux de l'Université de Galatasaray à Istanbul


Cette université, membre de l'Agence Universitaire de la Francophonie, fait partie intégrante de la GEV (Fondation Galatasaray pour l'Education) créée le 29 février 1981 qui gère également l'école maternelle, la section primaire, le lycée, formant ainsi une lignée de qualité et de tradition pour l'enseignement francophone en Turquie.


En matière d’échanges universitaires, Galatasaray est le partenaire principal français en Turquie et chaque année, près de 70 étudiants européens, la plupart français, viennent y étudier un semestre ou une année complète.

 

Tous les "Galatasaraylı", enseignants, personnel et élèves, vont faire le maximum pour que la vie continue sur les rives du Bosphore...

 

Les vacances semestrielles qui commencent aujourd'hui tombent à pic...

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

acline 10/02/2013 11:49

Bonjour! rien à voir avec l'université mais juste pour vous dire qu'hier soir,comme à chaque fois qu'on parle de la Turquie à la télé,je suivais l'émission échappées belles. Quel plaisir de revoir
la Cappadoce:c'était exactement l'itinéraire que nous avions suivi à part Konya et là,surprise,un visage familier m'est apparu!
Voilà,c'est encore avec beaucoup de nostalgie que j'ai terminé ma journée...A bientôt de vous lire ou vous écoutez,

Marc 28/01/2013 12:18

Effectivement grosse perte, ca fait parti des aléas de la vie, on ne sait pas si le feux aurait pu être évité avec de meilleurs installations électriques, mais le résultat est la, vraiment dommage
(même si fort heureusement, aucune perte humaine n'est à déplorer !)

acline 27/01/2013 17:16

Sans cette faculté et son programme érasmus suivi par notre fille,nous n'aurions pas ces liens qui nous unissent à La Turquie aussi cet incendie nous a vraiment attristés mais nous faisons
confiance aux turcs pour lui redonner son aspect originel.

chantal 26/01/2013 09:49

Quel dommage !