Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La forêt de Belgrade, un des poumons d'Istanbul

Par le passé, Istanbul se déclinait dans tous les tons de vert. Collines et forêts verdoyantes étaient bien plus importantes que de nos jours, il suffit de regarder quelques cartes postales anciennes des rives du Bosphore pour s'en convaincre.

 

Dire qu'aujourd'hui Istanbul n'est plus une ville verte serait exagéré car elle possède encore de nombreux parcs de toute beauté. De même, arbres et fleurs sont présents aux quatre coins de la ville et certains quartiers particulièrement agréables tant la végétation y est dense.

 

                     2-AOUT-2010 6357 copy         

        Ce matin à 8 heures, la route qui traverse la forêt de Belgrade vers Bahçeköy est déserte...

 

A l'ouest de la rive européenne entre la Mer Noire et les zones surbâties  se trouve la forêt de Belgrade, un des poumons de la mégalopole.

 

Au début du XVIIIème siècle, cette ceinture  verte des montagnes d'Istranca prolongeant les Balkans formant durant l'empire ottoman la principale source d'alimentation en eau d'Istanbul s'étendait sur plus de 13 000 ha, au milieu des années 90 seulement 5 442 ha...

 

    Foret de Belgrade 320 - 25 - 1600 I copy

 

Deux axes principaux permettent de donner une idée du tracé de la forêt actuelle, l'un étant le tracéTaksim-Sarıyer-Kilyos sur une vingtaine de kilomètres de long, l'autre de près de cinq kilomètres, du quartier de Çayırbaşı au bord du Bosphore vers Bahçeköy et  ensuite, de l'autre côté, vers la forêt de Fatih.

 

                2-AOUT-2010-6387-copy-copie-1.jpg       

                                               Une végétation touffue

 

Le nom de cet immense bois vient de Belgrad Köyü - le village de Belgrat -, situé à quelques kilomètres de Bahçeköy,  lui a été donné durant le règne du sultan Soliman le Magnifique, au milieu du XVIème siècle.

 

On y trouve alors de nombreuses résidences d'été où les membres de la communauté étrangère de Pera - l'actuel Beyoğlu - affectés aux ambassades, particulièrement celle de France, ainsi qu'une minorité d'Arméniens, atteints de maladies contagieuses,  viennent se soigner dans cet environnement d'arbres et d'eau dès les premières chaleurs estivales.

 

  2-AOUT-2010 6378 copy                                                La fougère y est importante

 

La célèbre écrivain britannique Lady Montagu, épouse d'Edward Wortley Montagu nommé ambassadeur à Constantinople, évoque son séjour à Belgrat köyü dans une lettre adressée en juin 1717 au poète Alexander Pope.

 

Elle y décrit la richesse des lieux où se trouvent juste quelques chrétiens et décrit son cadre de vie entouré d'arbres fruitiers et d'une végétation luxuriante.

         

                  2-AOUT-2010 6358 copy

                                               Des mûres par milliers

 

Le village est évacué sur ordre du sultan Abdul Hamit en 1896 suite au rapport d'un spécialiste français stipulant que l'eau du village est devenue impropre à la consommation à cause des malades qui viennent s'y soigner...

 

                  2-AOUT-2010 6361 copy

                       Des arbres parfois nus, parfois vêtus d'une épaisse couche...

 

La forêt de Belgrade est un site protégé depuis 4 siècles et abrite une variété de chênes centenaires, mais aussi des bouleaux, des hêtres ainsi que des marronniers.

 

La faune y est encore importante, oiseaux et mammifères hôtes de ces bois (tels que biches, sangliers ou renards) y vivent en toute quiétude, la chasse y étant interdite.

 

                   2-AOUT-2010 6386 copy

                                Les araignées y tissent de splendides toiles...

 

Elle porte encore aujourd'hui le surnom de "forêt humide", copieusement arrosée qu'elle est par les pluies habituelles en Mer Noire, en plus de la fraicheur des vents de la région.

 

                   2-AOUT-2010 6389 copy

                             Un décor digne de somptueuses natures mortes

 

C'est devenu un endroit privilégié pour les randonneurs à vélo mais également pour les familles stanbouliotes qui viennent y pique-niquer sur des aires aménagées à cet effet, s'y promener, recharger les batteries en oxygène, comme je l'ai fait ce matin de très bonne heure avant que les environs ne soient envahis...

 

   2-AOUT-2010 6372 copy

                                             Attention aux excès de vitesse...

 

Cet automne, je compte bien y retourner pour cueillir des champignons qui abondent aux dires de certains et qui intéressent plus les papilles françaises que turques...

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

philae 07/09/2010 20:18


jolie promenade très verte en effet et bonne chasse aux champignons


Nat 08/09/2010 05:58



Il va falloir patienter encore pour la chasse aux champignons...



didier 02/09/2010 18:56


Ah un bon bol d'air ton reportage.
Attention pour les champigons j'espère que tu t'y connais !


Nat 03/09/2010 06:19



Je n'irai pas sans en ramasser sans l'aide d'un plus fin connaisseur que moi...



nina d'istanbul 31/08/2010 09:14


Aux dire de certains....????Quelle drôle de tournure...

Voyez vous même ici par exemple ..
http://www.couleurs-d-istanbul.com/article-36559469.html

ou la
http://www.couleurs-d-istanbul.com/article-les-cornes-d-abondance-de-la-foret-de-belgrade-couleurs-d-automne-40648623.html


Nat 31/08/2010 09:19



Tu sais bien que la langue française est riche de tournures parfois surprenantes.


Merci pour les liens de tes deux articles sur le sujet, , qui viennent ainsi le compléter, madame la chercheuse de champignons... j'ai prévu un autre en sus dans les tous prochains jours... pour
boucler la boucle.



Florent 30/08/2010 15:28


Argh !! Moi qui suis fou de verdure, voila encore une facette d'Istanbul qui risque fort de m'envoûter... Istanbul est multiple et c'est peu dire. Bonne rentrée à toi, Nathalie!


Nat 30/08/2010 15:48



Il serait temps que tu viennes faire un saut pour te faire envoûter par la belle Istanbul ! Ah bon, y a la rentrée qui m'attend, va falloir que je m'y prépare je n'étais pas au courant.... merci
de m'avoir prévenue et bonne rentrée aussi !



Mirage 30/08/2010 15:19


Ah, merci pour le numéro du bus, car c'est justement ton autre article que j'avais en tête en posant la question!


Nat 30/08/2010 15:45



Ben voilà,  j'ai lu entre les lignes !



Richard LEJEUNE 30/08/2010 10:49


Un peu d'humour, si tu le permets.

Quand j'examine attentivement la première photo que tu proposes ci-dessus, je ne puis qu'être grandement étonné par les lignes blanches qui délimitent la chaussée, et notamment à gauche du
cliché.

Alors deux possibilités : ou c'est toi qui, ce matin, as confondu thé et raki et as rendu ta photographie fort peu représentative d'une réalité voulue parle code de la route ; ou ce sont les
ouvriers communaux qui ont réalisé cette rectilignité douteuse au pinceau, à genou sur le sol !

Plus sérieusement : je suis toujours agréablement surpris et heureux de trouver, dans certaines grandes villes, à quelques kilomètres de la vie trépidante et des klaxons tonitruants semblable
"paradis" où se balader reste, non pas un parcours du combattant, mais un immense plaisir.

Merci pour cet autre aspect d'Istanbul quand, en Belgique, ce matin, il pleut des cordes ... mais pas suffisamment solides pour se pendre !!!


Nat 30/08/2010 11:13



Aimant beaucoup rire, je suis toujours partante pour un trait ... d'humour ! Je n'avais pas prêté attention à la ligne à gauche de la route, en effet elle n'a pas été tracée au cordeau loin s'en
faut ! Je n'y suis pour rien ouf !


Il est en effet fort agréable de trouver des "bols d'air" qui prennent un air de petit paradis végétal.


Quant aux cordes qui s'abattent sur vos têtes en Belgique, j'espère bien qu'elles ne seront jamais assez solides pour terminer comme Pierre de la Brosse ... ou Olivier le Daim...  pour ne
citer qu'eux...



kathia 30/08/2010 01:32


Comme elle est belle cette forêt luxuriante!
Mais dis-moi ma belle, y es-tu allée à vélo, en bus ou faut-il prendre un véhicule personnel??
Je m'y promènerais avec plaisir, et t'aiderais volontiers à cuisiner une bonne poêlée de champignons!
Miam! ech drèm schon defonn!
Je t'embrasse
Kathia


Nat 30/08/2010 07:11



J'ai pris le bus tout simplement et le dimanche à une heure aussi matinale, en 3/4 le trajet était réalisé. Je reconnais la gourmande que tu sembles être !



Enitram 29/08/2010 23:33


Une bien belle balade en forêt!!! Et contente de retrouver ton blog... Vacances, naissance d'une petite fille, Cassandre...
A bientôt


Nat 30/08/2010 07:10



Bienvenue à Cassandre sur la planète terre !



Mirage 29/08/2010 21:13


J'ai déjà pas mal d'articles sur cette fameuse forêt et m'aimerais bien y aller un jour. Comment peut-on s'y rendre depuis Taksim ?


Nat 30/08/2010 07:09



Bus 42T destination Bahçeköy qui te permet aussi d'aller voir l'arboretum Atatürk de Bahçeköy http://www.dubretzelausimit.com/article-23474157.html



Silvestre 29/08/2010 19:41


Après beaucoup d'autres pays, la déforestation, cause de nombreux désordres climatiques, toucherait-elle la Turquie ?


Nat 30/08/2010 07:06



Ce n'est pas non plus l'Amazonie... je me suis penchée pour l'instant uniquement sur la situation actuelle de la forêt de Belgrade, il va falloir que j'étudie le sujet sur tout le pays pour
pouvoir te répondre...