Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

La saison de la pêche en Turquie se termine dans un mois

Débutée le 1er septembre 2011, la saison de pêche actuelle pour les professionnels touchera à sa fin d'ici un petit mois, le 15 avril plus exactement.

 

Etre pêcheur professionnel aujourd'hui devient tous les ans plus difficile en Turquie comme ailleurs, les charges incompressibles, telles concernant le personnel ou le matériel, étant plus élevées pour des quantités de pêches aux conditions aléatoires.

 

  1er-NOVEMBRE-2011 5383 copy

                           Nettoyage de turbots sur les quais de Karaköy à Istanbul

 

Les prix également sont de plus en plus tirés au marché de gros, pour exemple le levrek - bar de mer - qui se négocie actuellement à 11-12 TL/kg pour être revendu un peu plus du double sur les marchés de quartier.

 

  IMGP2776 copy

Daurade et bar de mer voient au minimum doubler leur prix entre le marché de gros et les étals - marché aux poissons de Beşiktaş, Istanbul

 

Petit à petit, les chalutiers vont reprendre le chemin du port après une nouvelle saison bien difficile, notamment en raison des conditions météorologiques difficiles durant ce dernier hiver.

 

  1er-NOVEMBRE-2011 5677 copy

                             Port de Şile, Istanbul, encore bien vide en cette saison

 

Certains se risqueront à aller jeter leurs filets dans les eaux territoriales roumaines au risque de se faire épingler par la police maritime.

 

Dans ce cas, la prise se retrouve confisquée et vendue aux enchères, permettant de payer une partie de la lourde amende infligée...

 

  1er-NOVEMBRE-2011 6207 copy

                         Port de Şile, Istanbul - un pêcheur répare déjà ses filets au repos

 

La plupart des bateaux resteront à quai durant les mois les plus chauds pour leur cure de jouvence annuelle indispensable.

 

Leur propriétaire feront des haltes prolongées devant les verres à thé, en scrutant le large qui leur permet de vivre.

 

                    1er-NOVEMBRE-2011-6120-copy.jpg

                             Apo (Abdullah), pêcheur professionnel depuis 40 ans à Şile

 

Ils profiteront aussi de cette période pour réparer les filets, faire entretenir et réviser la mécanique, donner un coup de peinture,... avant de reprendre le chemin de la mer en septembre prochain...

 


 


 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

FANNY 21/03/2012 22:50

Je ne le savais pas :-O !!!

Martine 21/03/2012 10:12

Vous titrez que la saison de la pêche en Turquie se termine dans un mois...je ne m'y connais pas du tout en la matière et je me pose qqs questions...ne me dite pas que tous les pêcheurs turcs sont
rentrés au port pour plusieurs mois...rassurez-moi...merci, Nat.

Nat 21/03/2012 10:24



Mais si Martine, en plein été vous ne verrez aucun pêcheur professionnel turc prendre la mer pour pêcher...



philae 19/03/2012 11:17

une bonne friture en perspective

Vespcondove 19/03/2012 01:45

Tres belle photo.
J aime le portrait du turc

acline 17/03/2012 16:15

Je ne savais pas qu'à Istanbul,la pêche ne durait pas toute l'année;çà doit être difficile de vivre sans ressources pendant 4 mois surtout si la saison n'a pas été bonne.
Ici aussi les temps sont durs pour les chalutiers mais seules les conditions météo les empêchent de travailler:il y a les mois pour la coquille,les crustacés mais ils sortent tous les jours pour
jeter leurs filets...et ici aussi au bord de la mer le poisson prend de la valeur en passant du bateau au poissonnier même s'il n'y a que quelques kilomètres...Pourtant c'est si bon un bon poisson
tout frais!