Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

Le Lycée français Pierre Loti d'Istanbul, de Beyoğlu à Tarabya

Le Lycée Pierre Loti est le seul établissement scolaire français d'Istanbul, la seconde école française en Turquie étant le lycée Charles de Gaulle situé à Ankara.

Même s'il porte le nom de lycée, il accueille actuellement 1030 élèves de la maternelle jusqu'à la terminale, répartis sur deux sites, celui de Beyoğlu qui reçoit 572 enfants et le second de Tarabya qui en héberge 458. 113 personnes, enseignants et équipe administrative, sont employées par l'établissement.

 

  9-OCTOBRE-2009_7292-copy.jpg
                                  Jeunes élèves du site de Beyoğlu

Son histoire, contrairement à celle des lycées francophones de la ville, n'est pas très ancienne. L'école a vu le jour en 1942, reprenant les activités pédagogiques du séminaire Saint-Louis. Ce dernier était tenu par les Pères Capucins de 1628 à 1940 dans des bâtiments construits en 1889 et attenants à l'église du même nom située derrière le Palais de France à Beyoğlu.

   9-OCTOBRE-2009_7298-copy.jpg
               La cour du site de Beyoğlu avec le clocher de l'église Saint-Louis à l'arrière-plan

Le Lycée français d'Istanbul a longtemps été surnommé "Lycée Papillon", pour imager, semble-t-il, le fait que les cours étaient dispensés à l'origine dans des lieux épars tels les locaux du séminaire, des salles de l'Institut Français situées au Consulat de France à Taksim, voire même chez des particuliers...

  9-OCTOBRE-2009_7301-copy.jpg         
                                      Une des salles de classes de Beyoğlu

En 1948, deux classes de primaire sont installées dans les salles du séminaire et dans les années 50, des annexes du Palais de France accueillent une maternelle. A cette époque, chaque classe compte environ une dizaine d'élèves, l'effectif total étant d'une cinquantaine. 

 9-OCTOBRE-2009_7308-copy.jpg                                       Ne dérangeons pas trop ceux qui travaillent !

Petit à petit, ce nombre croît pour passer à une centaine dans les années 60, puis grimpe à 300 en 1975. L'effectif double au début des années 80 en raison de l'arrivée de nombreuses familles françaises en Turquie.

 

Les classes de collège, installées alors à l'Institut Français, rejoignent le site de Beyoğlu et celles du lycée font de même en 1989. On dénombre plus de 800 élèves dans les années 90.

  9-OCTOBRE-2009_7315-copy-copie-1.jpg         
                                La cour de récréation de Beyoğlu

En 1989, un référendum est organisé auprès des élèves pour donner un nouveau nom à l'établissement. Plusieurs sont proposés, dont celui du poète français André Chénier, né à Beyoğlu, ainsi que celui de Pierre Loti, voyageur et écrivain, amoureux de cette ville dans laquelle il a séjourné à sept reprises. C'est finalement le nom de ce dernier qui est choisi. 

Des classes de maternelle se trouvent depuis 1992 dans le superbe bâtiment du Tribunal de France construit en 1844, où étaient jugés les litiges militaires et commerciaux des ressortissants français. Cette capitulation française, mise en place par traité signé entre la France et l'Empire ottoman en 1534, a cessé d'exister en 1923.

9-OCTOBRE-2009_7290-copy.jpg          
       L'ancien Tribunal de France abrite aujourd'hui des classes de maternelle de l'école française

Un des bâtiments de Beyoğlu, actuellement en travaux, doit être livré pour la rentrée 2010. Il comprendra une salle de psycho-motricité de 110 m2 destinée aux maternelles et quatre salles de classe. La bibliothèque de 11000 ouvrages, dont 6000 destinés aux enfants, le reste à l'équipe pédagogique, disposera ainsi, dans ses nouveaux locaux, de deux niveaux dont une mezzanine.

 9-OCTOBRE-2009_7230-copy.jpg         
                        Vue partielle de l'actuelle bibliothèque du site de Beyoğlu

Le terrible tremblement de terre de 1999 a obligé l'administration scolaire à désaffecter une partie des locaux de Beyoğlu ne répondant pas aux normes anti-sismiques.

Les collégiens et lycéens sont ainsi hébergés depuis la rentrée 2003 dans des préfabriqués installés sur le site de Tarabya appartenant à l'Etat français, ancienne résidence d'été de l'Ambassadeur de France. Ce terrain, ainsi que le palais Ipsilanti qui s'y trouvait jusqu'en 1913, année où il est parti en fumée dans un incendie, ont été offerts à la France en 1807 par le Sultan Selim III  pour remercier le pays de son aide lors d'un blocus de la ville par la flotte anglaise. 

 9-OCTOBRE-2009_7233-copy.jpg         
                   Le site de Tarabya qui accueille les collégiens et lycéens de Pierre Loti

Depuis 2007, deux nouveaux préfabriqués abritent les laboratoires, la salle de musique et celle d'art plastique.

                       
                         Oscar est protégé du froid dans une des salles-laboratoires

L'enseignement se fait entièrement en français et suit le programme de l'Education Nationale, Pierre Loti faisant partie du réseau de l'A.E.F.E (Agence d'Enseignement du Français à l'Etranger).  Les axes forts du projet d'établissement sont orientés vers la connaissance du patrimoine de la Turquie, de la langue française et des langues étrangères. L'allemand, l'italien et l'espagnol sont ainsi dispensés là.

  9-OCTOBRE-2009_7229-copy.jpg        
                       Ordinateurs et cours de mathématiques font bon ménage

Des cours de turc sont  obligatoires pour tous les enfants jusqu'en 5ème (à raison de 1 h 30 à 3 h par semaine selon les niveaux) et deviennent ensuite facultatifs.  Un bon tiers des élèves est issu de familles d'origine turque.

Depuis deux ans a été créée une section européenne qui commence en 4ème. On enseigne l'anglais de façon plus intensive en 4ème et 3ème et, à partir de la seconde, les cours d'histoire-géographie sont aussi en anglais. Le BAC est ainsi délivré avec une mention européenne. A ce propos, les résultats aux évaluations et aux BAC sont excellents : un seul des 48 candidats présentés à la dernière session n'a pas été reçu...

Une douzaine de nationalités sont représentées à Pierre Loti, de même que des origines diverses (arméniennes, grecques, leventines,...).

 9-OCTOBRE-2009_7230-copy.jpg         
                                              Le C.D.I. de Tarabya

La connaissance et l'ouverture sur le pays d'accueil se font notamment par un programme de découvertes, qui démarre dans le cycle primaire, constitué de sorties d'une journée et de voyages. Ainsi, tous les élèves de 6ème visitent durant 5 jours, entre autres, les sites de Troie, Ephèse et Pergame, ceux de 5ème Saint-Sauveur-in-Chora et Sainte-Sophie à Istanbul, etc.

Les programmes d'histoire-géo sont également adaptés au pays, de même que l'histoire de l'art et du patrimoine.

 9-OCTOBRE-2009_7251-copy.jpg         
                                           Durant un cours de français

Le Lycée français a souhaité s'investir de manière forte au niveau de la saison de la Turquie en France, sur le thème du rapprochement entre les jeunesses des deux pays.

Plusieurs projets ont ainsi obtenu le label "Saison de la Turquie". Des élèves de 1ère S seront reçus une semaine fin janvier 2010 dans les familles de leurs homologues du lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise dans le cadre d'un programme culturel, historique et sportif. En avril prochain, ce seront aux jeunes Français de venir découvrir la Cappadoce par le biais d'une étude géologique.

  9-OCTOBRE-2009_7240-copy.jpg                                                    Dans une des salles-labo...

Des élèves de 1ère littéraire de Pierre Loti organisent avec le lycée Condorcet à Paris un échange sur le thème de maisons d'écrivains à découvrir et à visiter à Paris et Istanbul.

L'atelier de théâtre, mis en place il y a quelques années déjà - par un professeur de mathématiques - et comprenant une vingtaine d'étudiants de seconde à la terminale, a monté l'an passé "L'épopée de Ali Kechan" d'Haldun Taner, une des rares pièces turques traduites en français. Les acteurs iront fin novembre donner des représentations au lycée Lamartine à Paris  ainsi que dans une salle municipale parisienne qui n'est pas encore arrêtée.

 9-OCTOBRE-2009_7232-copy.jpg          
                        Des élèves de terminale évoluent sur le terrain de sport

Une professeur de turc de l'école a conçu et mis en scène, avec des élèves de seconde, une pièce sur l'évolution du costume turc de la période ottomane jusqu'à aujourd'hui. Deux représentations seront aussi données à Paris fin novembre.

Enfin, la revue "Piloti" , recueil de textes rédigés par des élèves de la 6ème à la 1ère et publiée depuis quelques années, a également obtenu le label "Saison de la Turquie". Le thème de cette dernière publication "Istanbul aujourd'hui" montre l'amour porté à la ville d'Istanbul et la regarde sous sa facette moderne. Elle sera vendue lors des différentes représentations ainsi que sur le stand de la Turquie au salon de l'Education.

                     

Toutes ces actions permettront aux adultes de demain de se souvenir de leur passage au Lycée français d'Istanbul et de montrer une image différente de la Turquie où ils auront passé une partie de leur scolarité.

Je tiens tout particulièrement à remercier Christophe Laborde, proviseur de l'établissement, pour sa disponibilité et son accueil, de même que les enseignants rencontrés lors de mes visites.

9-OCTOBRE-2009_7258-copy.jpg

                      Christophe Laborde, directeur du lycée Pierre Loti d'Istanbul            


Pour plus de renseignements sur la vie de l'école, le lien du site : http://www.pierreloti.k12.tr/.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Viviane Bigeon Benezech 22/09/2013 11:04

Bonjour,
J'étais au Lycée Papillon dans les années (1953) environ, si je me souviens bien c'était à l'époque le lycée de l'Ambassade de France et j'avais comme prof Mr Vacher, j'aurais aimé retrouver peut
être quelques souvenirs....Merci.
Viviane

Nat 22/09/2013 15:14



Essayez par Face Book ou par "les copains d'abord", bonne chance !


 



Cémo 20/03/2012 11:47

Bonjour,
Je vous remercie pour votre belle présentation.
Je ne vois pas sur le site de l'école le nombre d'élèves en primaire, collège et lycée.
Est-ce toujours le chiffre de 23 qu'il faut avoir en tête ?
Certains cours sont-ils enseignés via le CNED ?
En vous remerciant.

Nat 21/03/2012 10:26



Mon article date d'octobre 2009 et les chiffres publiés à ce moment-là ne sont sans doute plus les mêmes. Je vous propose de contacter directement le lycée pour avoir toutes les informations
nécessaires.



Frédérique 14/10/2009 20:47


C'set une chouette école. ils sont vraiment très bien installés, des ordis en maths pour chaque élève le rêve de toutes les écoles !!


Nat 15/10/2009 06:49


A mon époque, l'ordi n'était pas encore installé dans les salles de classes...


Danielle de Strasbourg 13/10/2009 15:02


Merci pour ce reportage,je l'attendais(sans impatience!!).Plus rien à voir avec le lycée Papillon que j'ai connu de 1977 à 1980.En allant sur le site ,j'ai pu mesurer la transformation qui
correspond aussi à celle de la Turquie depuis cette époque.
Un peu de nostalgie tout de même.


Nat 13/10/2009 16:36


Tout évolue... Il est certain que cela fait toujours une drôle d'impression de revoir un lieu connu après tant d'années...


Richard LEJEUNE 13/10/2009 07:26


Merci pourta réponse, Nat, et aussi pour avoir rendu le lien vers un précédent article parallèle.
J'y ai relu certains points, et dans le billet lui même et dans les commentaires que j'avais, je l'avoue, un peu oubliés ...


Nat 13/10/2009 07:30


De rien, on ne peut pas se souvenir de tout...


chahine 13/10/2009 00:16


bonjour un beau reportage sur notre culture
a istanbul, l'École est elle payante?car
les économie faite en France a l'École publique
sert a payer les études des petits français a
l'étranger sans regarde le niveau de vie des
parent,et le francais doit tire la lang. fahim


Nat 13/10/2009 06:41


Je remplace ma réponse par celle reçue du proviseur de l'établissement ce matin :

La scolarisation est payante : tous les tarifs sont indiqués sur le site du lycée. Pour les
Français, une bourse peut être versée par l’Etat français. En 2nde, 1ère et terminale, une prise en charge des frais est possible pour les élèves de nationalité française
dont les parents ne perçoivent aucune aide pour la scolarisation.



Melly 12/10/2009 22:27


Privilégiés ces enfants là, super environnement et encadrement !
wouah les pc !
les bureaux rouges ça doit les garder éveillés !!


Nat 13/10/2009 06:37


Cela change des salles de classe de ma jeunesse...


Flo Bretzel 12/10/2009 20:20


Je découvre cette année avec mes 2 enfants le lycée français Jean Renoir à Munich


Nat 13/10/2009 06:37


Qui est l'équivalent de Pierre Loti à Istanbul...


Richard LEJEUNE 12/10/2009 20:09


Article au sujet extrêmement intéressant.

Toutefois, il y a un point que je ne comprends pas très bien quand, à la première ligne, tu écris :

"Le Lycée Pierre Loti est le seul établissement scolaire français d'Istanbul"

alors qu'un peu plus bas, tu ajoutes :

"son histoire, contrairement à celle des lycées francophones de la ville ..."

Et donc, ma question : y a-t-il un seul établissement francophone à Istanbul (qui serait "Pierre Loti"), ou y en a-t-il plusieurs ?


Nat 13/10/2009 06:36



Pierre Loti est effectivement le seul établissement scolaire français de la ville, qui suit le programme français, dont les congés scolaires sont calqués sur le calendrier de ceux en vigueur en
France. Les autres éts tels Sainte-Pulchérie http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-26978786-6.html, St-Michel,
St-Joseph, St-Benoît, Notre-Dame-de-Sion) sont des lycées de droit turc, où le programme de l'enseignement est celui en vigueur dans les autres écoles de Turquie mais où une partie de
l'enseignement, selon les matières, se fait en français.


J'espère que mes explications te permettent ainsi de comprendre la différence entre Pierre Loti et les autres éts.



CelineBzh 12/10/2009 18:27


Mon rêve... pouvoir y enseigner bientôt !

Merci pour tous ces renseignements. J'irai me balader un peu par là dans deux semaines lors de ma venue à Istanbul.
Tesekkür ederim


Nat 12/10/2009 19:33


Parfois, les rêves se transforment en réalité...