Le monument des Néréides de Xanthos

Article réalisé avec le concours de Yves-Marie LAOUENAN et de LDSlogo

 

 

En vous faisant découvrir récemment le magnifique site de Xanthos inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis fin 1988, j'ai évoqué très succinctement les vestiges encore visibles aujourd'hui sur place du monument des Néréides.


Dominant  la terrasse située en contrebas de l'agora inférieure du secteur romain, les deux assises du soubassement ne donnent qu'une piètre idée de l'édifice d'origine.


   10-novembre-2010 1237 copy

                                   Assises en pierre du monument des Néréides à Xanthos

 

Ce dernier, dont la situation symbolique au-dessus de la porte de la ville a été parfaitement réfléchie par le personnage à l'origine de sa construction, figure parmi les plus somptueux de l'antiquité classique.


Ce magnifique ouvrage mélangeant allègrement des caractéristiques lyciennes et grecques aurait été réalisé en 390-380 av. J.-C. pour abriter la sépulture du roi Arbinas, dernier souverain de la dynastie harpagide qui règne au début du IVème siècle av. J.-C. sur Xanthos, capitale lycienne, mais aussi sur les villes voisines de Pinara, Telmessos (l'actuelle Fethiye) et Tlos.

 

  10-novembre-2010 2105 copy

         Le monument des Néréides, visible au British Museum de Londres - crédit photo Francis Prost

 

Arbinas, élevé par un précepteur grec, conseillé par le devin grec Symmachos de Pellana, n'aura de cesse, durant son règne, d'imposer la culture grecque dans laquelle il baigne, en doublant notamment les textes lyciens par des inscriptions en langue grecque sur diverses constructions.


Le monument des Néréides tire son nom de la mythologie grecque, des nymphes de la mer, filles de Nérée et de Doris, représentées comme de belles jeunes filles à la chevelure ornée de perles dont la mission consiste à accompagner les âmes des morts.


Un certain nombre de statues les évoquant sont visibles, tant sur l'édifice même, au milieu des colonnes, qu'autour de celui-ci.

 

                                                

                  Nereids Nereid Monument BM 908 copy

    Voluptueuse Néréide entourant le monument au British Museum - crédit photo Francis Prost


Néanmoins, certaines marques iconographiques y figurant, telles certains animaux marins, évoquent une identité plus lycienne, peut-être les Eliyana, nymphes locales en relation avec l'eau.


Charles Fellows, voyageur anglais ayant découvert Xanthos en 1838 alors qu'il effectuait un déplacement en Asie Mineure, requiert et obtient les premières autorisations administratives pour réaliser des fouilles sur le site.

 

                        220px-Charles Fellows cropped mw02197

                                                 Charles Fellows, crédit internet

 

En 1842 et en 1844, le monument des Néréides va être quasi entièrement amené à Londres par Charles Fellows. Il sera superbement reconstitué au British Museum, premier musée public au monde créé en 1753, devenant un de ses plus beaux joyaux.


Le tombeau, tout de marbre blanc, y compris la charpente et la toiture, a semble-t-il été réalisé par des artisans grecs, voire athéniens au vu de certains éléments décoratifs de ce monument exceptionnel qui a tout d'un temple ionique.

 

      NereidMonument copy

                                                     Crédit photo Francis Prost

 

 Les sculptures, tant au niveau des frises de bas-reliefs superposées couronnant le socle que celles des frises ornant le mur de la cella - enceinte sacrée abritant des lits en pierre supposés être des lits de table destinés aux banquets funèbres - sont d'une richesse incroyable.

 

Les décors représentent des scènes de guerre, de chasse, de banquets, d'offrandes, mais également d'une audience accordée par un personnage habillé à la perse abrité du soleil par un serviteur tenant un parasol. 

 

                 10-novembre-2010 6109-1.JPG   

                    Un corps et des formes plus vrais que nature - crédit photo Francis Prost

 

 

Si le monument des Néréides a trouvé sa place au British Museum, Jacques des Courtils, directeur de la mission française archéologique de Xanthos, dans ses songes les plus extravagants, rêve de trouver un mécène lui offrant l'opportunité de recréer, en lieu et place, une copie digne de ce nom de cet édifice prestigieux qui fait partie intégrante de la suprématie de l'ancienne capitale lycienne.


Et si un jour ce rêve devenait réalité... Il est toujours permis d'espérer, tout particulièrement en ce début d'année où les voeux sont de circonstance !

 


Coupel 01/09/2016 01:16

Erreurs typographiques... Lire a, non pas à; de même DEMARGNE et non pas D'épargne! Merci.

Coupel 01/09/2016 01:11

Au hasard de Google, je suis 'tombée' (des nues...il faut le dire) sur cet article surréaliste dicté par je ne sais quel auteur concernant le Monument des Néréïdes au British Muséum. On sait que les Anglais sont capables du pire comme... du moins pire, mais si le Monument des Néréïdes à une place d'honneur au British Muséum, c'est grâce à la collaboration du CNRS et de la mission archéologique de Pierre Coupel (directeur du 1er Bureau d'Architeccture Antique du CNRS) et de Pierre D'épargne (Chef de Mission Archéologique) en 1969. Les meilleures références sont dans les nombreux ouvrages Geuthner où l'on peut trouver tout ce qui concerne les fouilles effectuées par les Services des Monuments Historiques Français depuis 1932 (presque 100 ans après Howles...)

Nat 01/09/2016 08:15

Merci pour ces précisions

nouille 17/10/2014 15:25

Bonjour,
je suis étudiante et je réalise actuellement un travail sur ce sujet.
Est ce que vous pourriez me transmettre vos références s'il vous plait?
Merci beaucoup!

Nat 18/10/2014 08:48

Merci de bien vouloir me contacter à ce sujet à l'adresse suivante : dubretzelausimitinfos@gmail.com

philae 07/01/2011 19:33


superbe merci pour la découverte


Nat 08/01/2011 08:10



Une découverte parmi tant d'autres...



Melly 04/01/2011 21:58


Je ne suis pas mécène, mais ... quel bel article !
merci pour ces découvertes !

et... Bonne Année !!! - en turc ???


Nat 05/01/2011 07:31



Surtout quel beau monument ! İyi seneler !



chantal 04/01/2011 10:36


ce rêve serait vraiment un bel hommage à cette architecture


Nat 04/01/2011 10:45



... Surtout s'il pouvait devenir réalité !



Nancy 04/01/2011 10:25


Je souhaite à Jacques des Courtils de realisé son rêve ...ça serait vraiment magnifique de voir ça sur son lieu d'origine.
L'espoir fait vivre ...


Nat 04/01/2011 10:45



Heureusement que l'espoir fait vivre !



Maffre 04/01/2011 09:35


Une série sur Xanthos qui met un peu plus encore en valeur ce magnifique site. Des photos intéressantes également.


Nat 04/01/2011 09:50



Xanthos, tout comme le Létôon sur lequel je suis en train de travailler, méritent bien tous deux cette série d'articles.



Richard LEJEUNE 04/01/2011 09:21


Des formes et des drapés grecs de toute beauté ...

On pense évidemment ce que l'on veut de toutes ces spoliations des "archéologues" des siècles passés qui ont allégrement pillé les civilisations antiques pour en amener les trésors dans les plus
grands musées occidentaux ...
Personnellement, je pense que beaucoup d'entre eux, désormais à l'abri dans des conditions optimales de conservation, échappèrent ainsi à la destruction du temps et à une exploitation mercantile
que d'autres vandales moins scrupuleux ne se seraient pas privés de faire pour en obtenir le plus d'argent possible.

Et il me faut bien reconnaître que de les savoir en sécurité dans nos grands musées constitue un moindre mal quand on sait qu'il eût été impossible à la Grèce, à Rome, à la Turquie, à l'Egypte de
les conserver in situ dans d'aussi bonnes conditions ...


Nat 04/01/2011 09:49



Je partage tout à fait ton point de vue, mais cela n'empêche qu'un fac-similé de belle allure à l'endroit même où se trouvait en son temps par ex. le monument des Néréides ne pourrait que donner
plus de prestige encore à Xanthos...



Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog