Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

Mardin aux couleurs de miel, une étape incontournable de Tur Abdin

Revenir - pour la quatrième fois - à Mardin est toujours un plaisir et une découverte permanente, tant ses richesses sont multiples.

Cette ville, perchée à 1082 m d'altitude au dessus de la plaine syrienne toute proche, mérite bien plus qu'un seul article
 

 

  sud-est 666 copy

            
C'est une étape incontournable pour celui qui veut découvrir un tant soit peu Tur Abdin, "la montagne des Serviteurs de Dieu", cette région montagneuse du Sud-Est de la Turquie qui abrite un pan d'histoire des chrétiens syriaques.

 

                       17-janvier-2010 6825 copy

                                                  Le clocher d'une église de Mardin

 
Se faufiler dans le dédale des ruelles courant de part et d'autre de l'avenue principale qui traverse de bout en bout la partie ancienne de Mardin, réserve des surprises permanentes. Il suffit de lever le nez... et d'admirer.

 

   17-janvier-2010 6859 copy

                
Car outre ses maisons couleur de miel, dorées par le soleil généreux, la pierre est ici travaillée, décorée, ornementée, valorisée comme rarement.

                          sud-est 514 copy
                              
Le plaisir des yeux est au rendez-vous dans chaque rue, tant les dentelles de pierre sont nombreuses.

 

   sud-est 578 copy


Avant de découvrir, au fil des prochaines lectures, certains lieux dignes du plus grand intérêt, je vous invite à apprécier d'abord pleinement la magie qui se dégage de Mardin à travers ces premières photos.

 

   sud-est 525 copy
         
        
              

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

mardin la ville de mes racines ou on nous a
arraché au nom d'un islam de vider la ville
de ses chrétiens qui vivaient en parfaite harmonie avec les autres religions pour rejoindre la ville de hassaké ainsi la ville d'orfa pour rejoindre la ville d'alep.
je repond a m.LEJEUNE car a ourfa cest l'industrie et a mardin les arts et services
ma famille CHAHINE fabriquaient des melton pour mettre sous les vrai tapies comme protection
et un tapi pour les pauvre. merci nat et bon repos pour te soignée. fahim


Répondre
N

Dès que je pourrai de nouveau travailler sur mon blog, tu pourras revoir Mardin, Mydiat et d'autres lieux qui font partie de ton histoire... Mais il faut encore attendre, mon bras est encore trop
mal au point.


E

Que c'est beau!


Répondre
N

J'adore Mardin !


M

Merci Nathalie , un super article de plus !!!! Vivement la voiture pour pouvoir visiter ces sites magnifiques . A bientot . Monique


Répondre
N

Quand vous allez découvrir ce qu'il y a à découvrir tant qu'à Mardin que dans la région, vous n'aurez qu'une envie, j'espère, c'est d'y aller !


H

merci pour tout ce que tu nous fais découvrir


Répondre
N

Avec grand plaisir !


C

vivement la suite car tu as le chic pour attirer la curiosité


Répondre
N

J'attise j'attise... étant moi-même très curieuse...


R

Excellente initiative que celle prise aujourd'hui de nous faire visiter Mardin plus en détail : j'ai lu, avec le lien proposé ci-dessus, un article d'avant mon arrivée parmi les blogeurs qui, je ne
sais pour quelle raison, m'avait échappé quand, faisant ici ta connaissance, j'étais allé (trop) rapidement voir ce que tu proposais sur ton blog.

Et ma surprise, ce matin, fut grande d'y découvrir cette splendide architecture qu'il y a deux ans tu survolais (à grande vitesse) dans ton article.

De sorte qu'avec le présent billet qui nous met l'eau à la bouche, ces deux premières approches augurent d'un séjour apparemment fort différent de celui d'Urfa auquel tu viens de mettre un point
provisoirement final, mais probablement aussi - si pas plus - passionnant.

Je resterai donc un très fidèle lecteur ...


Répondre
N

Il n'est guère possible de comparer Urfa et Mardin, toutes deux chères à mon coeur. Chacune possède énormément de richesses, mais fort différentes. Il y aura une seconde mise en bouche avant de
passer à des découvertes plus approfondies... histoire de les savourer mieux ! Merci pour ta fidélité...