Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 06:19

Lors de la sixième édition du Festival des Mains d'Or organisée fin juillet par la mairie de Beyoğlu, Necati Korkmaz, artisan hors du commun, a présenté ses oeuvres pour la première fois à Istanbul.

 

             IMGP1582 copy

                       Necati Korkmaz, un artisan hors du commun


Né à Ankara en 1963, il suit d'abord des études d'anthropologie avant de s'intéresser de plus près, depuis une trentaine d'années, aux arts traditionnels turcs oubliés. Il se spécialise dans les arts des tekke, effectuant des recherches longues et complexes à travers les archives et les miniatures anciennes.


Parmi ses découvertes, il retrouve ainsi la trace des teberler, haches de 70 à 100 cm de long, utilisées par les derviches durant leur voyage pour ouvrir la route en cas de besoin, mais aussi les nefirler, sorte de clairon fabriqué avec du cou de boeuf et également usité en route par les derviches ou le keşkül ü fukara, récipient réalisé soit en métal, soit en écorce de noix de coco et destiné aux aliments,... pour n'en citer que quelques-uns.

 

             6-juin-2011 8099 copy

        Necati Korkmaz durant l'édition 2011 du Festival des Mains d'Or de Beyoğlu


Necati décide de redonner vie en 1990 au mütteka, un bien curieux bâton de méditation jadis utilisé par les derviches.

 

C'est lors de leur formation de 1001 jours où ils accomplissaient les tâches les plus humbles et diverses, et tout particulièrement pendant l'épreuve des 40 jours  - et nuits - de retraite méditative durant lesquels ils priaient et chantaient sans relâche, sans quasiment s'alimenter et dormir, qu'ils utilisaient le mütteka.

 

              IMGP1578 copy

                  Deux des mütekka présentés au Festival des Mains d'Or


Lorsque la fatigue se faisait ressentir, le postulant posait ainsi sa tête, son front ou bien un côté du visage sur ce bâton pour se reposer un court instant.

 

  6-juin-2011 8092 copy

                           Comment se servir d'un mütteka...


Le mütteka, fort usité au XVIIIème siècle, est tombé en désuétude en Turquie à partir de 1925, lorsque les couvents de derviches ont été obligés de fermer leur porte.                                    

   6-juin-2011 8091 copy

                                                Détail d'un mütekka


Ce support - dont le nom, d'origine arabe, signifie "appui" - est réalisé à partir de bois de châtaignier et la pointe d'appui inférieure parfois en os de chèvre.

 

Il peut-être orné de décorations particulières en argent et d'incrustations en gubari hat yazımı, en l'occurrence la calligraphie sur des supports de taille infime..

 

   6-juin-2011 8086 copy

                                      Hatt-ı gubari sur des lentilles


Si une journée de travail est nécessaire pour réaliser un mütteka basique, il faut compter trois jours lorsque celui-ci est particulièrement élaboré.

 

Selon la taille et l'ornementation, le prix de vente se monte à 150 TL pour un petit modèle de base (soit un peu plus de 60 € actuellement), 700 TL pour un grand modèle (env. 290 €) et peut atteindre 2000 TL (env. 830 €) lorsque celui-ci est richement décoré.

   

 

   6-juin-2011 8105 copy

                          Détail d'un mütekka fort richement décoré


Depuis 1985, Necati perpétue également l'art très particulier du gubari hat yazımı, effectué sur des lentilles, des morceaux de haricots blancs ou de céramique, à l'aide d'un microscope et d'un pinceau bien spécial... à savoir une moustache de renard.

 

                6-juin-2011-8110-copy.jpg

                              Un travail de minutie et de patience...

 

  6-juin-2011 8104 copy

 

Selon la complexité de l'écriture ou du dessin réalisé, un à trois jours de travail sont nécessaires pour exécuter un exemplaire.


Cet artisan exceptionnel, qui a fait renaître des arts traditionnels oubliés, compte parmi sa clientèle tant des derviches - surtout de Konya - que des collectionneurs qui peuvent commander les mütteka, teber, keşkül ü fukara et hatt-ı gubari de leur choix.

 

  6-juin-2011 8087 copy

          Un derviche peut être dessiné sur un morceau de haricot blanc ou une lentille...

 

Les joueurs de ney, flûte traditionnellement usitée dans le milieu soufi, trouveront également auprès de Necati des étuis en feutre très esthétiques pour y ranger leur instrument ainsi que des modèles pour les mütteka.

 

              6-juin-2011 8095 copy

                                            Etui à ney



 

 

Necati Korkmaz (anglophone)

Libya Cad. N° 56/1 - Çankaya/Ankara

Mail : necatiankara@yahoo.com - GSM : 0535 771 53 35


 

Partager cet article

Published by Nat - dans Soufisme
commenter cet article

commentaires

Hervé 02/08/2011


Superbes décorations, quelle finesse. Merci pour ce partage Nat.


pascal 02/08/2011


bonjour Nath,

C'est très interessant, cette minutie et déxtérité me fait penser à celle de mon fils quand il fait de la marqueterie.
Rien à voir avec le travail de Necati et de ses oeuvres singulières et belles


Aziyade Isabelle 02/08/2011


Merci pour ces très belles découvertes

Belle journée


acline 02/08/2011


Quel travail magnifique!Quel bonheur ces artistes qui perpétuent les traditions de leur pays:il ne faut pas que ce savoir faire disparaisse,c'est une telle richesse
et merci de nous les faire découvrir(j'aime beaucoup l'idée du bâton pour reposer la tête)


Danielle de Strasbourg 02/08/2011


"Les Mains d'Or", la vraie richesse est là!Génial, le mütteka!Comment Necati Bey a-t-il été initié? Pense-t-il à transmettre cet art?


FANNY 02/08/2011


http://fr.wikipedia.org/wiki/Tekes
Bonsoir Nathalie,
de nos jours en Grece on utilise encore le mot "tekes" qui signifie un lieu ou on se reunit pour se droguer..... Dans les chansons de Rembetico on parlait des "tekes".
Encore un article et des photos de grande qualite qui me permettent d'apprendre et de connaitre les arts traditionnels de Turquie. MERCI!!!
FANNY.


Chantal 04/08/2011


cet art relève presque de l'orfévrerie, magnifique et magique


assiaemilie 10/08/2011


Je viens de dénicher ce site et je le trouve absolument fantastique. La Turquie me fait rêver et pour l'instant je n'ai qu'une vision littéraire de ce pays (merci Orhan Pamuk). Merci pour cette
qualité...


Présentation

  • : Du bretzel au simit
  • Du bretzel au simit
  • : Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 11 ans
  • Contact

Recherche