Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 14 ans

Une journée avec la mission archéologique de Xanthos et du Létôon

Article réalisé avec le concours d'Yves-Marie Laouenan et de LDSlogo

 

Cinq heures du matin, l'imam de Kumluova appelle ses ouailles à la première prière de la journée et invite par la même occasion les membres de la mission archéologique française du cru 2010 à émerger des bras de Morphée.


Quelques instants plus tard, une tirade déclamée en français de façon théâtrale prend la relève ; elle sera chaque jour différente...

 

  11-janvier-2011 0965 copy

La maison de fouilles de la mission archéologique française située au-dessus du site du Létôon


Petit à petit, des yeux parfois encore bien ensommeillés et des pieds traînants prennent place autour des tables installées à l'extérieur pour partager le petit déjeuner.


On ne s'attarde pas trop longuement car dès 6 h, la journée de travail commence et pour beaucoup, il faut se déplacer jusqu'à Xanthos.


Les 44 ouvriers recrutés en 2010 pour travailler sur le site de Xanthos et les 21 opérant au Létôon arrivent la plupart sur des vespas ou des motocyclettes, moyens de transport particulièrement usités dans la région.

 

  11-janvier-2011 0884 copy

                                    Garage à cycles à l'ombre des arbres


La distribution des tâches se fait rapidement et pelles, pioches et brouettes reprennent leur service quotidien avant que l'ardeur du soleil ne vienne ralentir la cadence au fur et à mesure que les heures passent.


Après s'être entretenu avec le gardien des fouilles, le chef de mission effectue un tour du site afin de s'enquérir des questions et des problèmes éventuels rencontrés par chaque équipe.

 

  11-janvier-2011 0974 copy

Dans le cimetière byzantin mis au jour dans le prolongement du decumanus, l'ouverture des tombes requiert autorisations administratives et travail bien spécifique


Dans le théâtre, les restes des fresques en surface, particulièrement abîmées par le temps, font l'objet de soins intensifs. Après un nettoyage, les couleurs seront fixées et les bords consolidés par la restauratrice turque qui oeuvre régulièrement sur place depuis plusieurs années déjà.


Ces mesures de conservation indispensables permettent, tout comme celles opérées sur les innombrables mosaïques de Xanthos, de préserver au mieux ces fragiles richesses. 

 

                        11-janvier-2011 1282 copy

 

Au niveau de l'agora située en face du théâtre, la pelleteuse virevolte sans cesse pour déplacer des blocs particulièrement massifs qui vont être rangés de façon à être agréables à l'oeil des visiteurs.

 

  11-janvier-2011 1636 copy

                                        A manipuler avec précaution !

 

 A quelques mètres de là, toujours dans l'agora, des restes de constructions sont explorés et la mise au jour se poursuit. Au fur et à mesure que le soleil se fait plus brûlant, c'est à tour de rôle que les ouvriers joueront de la pioche, tant le travail devient pénible.

 

  11-janvier-2011 1311 copy

 

A 10 heures, la pause permet de reprendre son souffle ainsi que des forces grâce à l'absorption d'un en-cas bien mérité, partagé dans la bonne humeur.

 

  11-janvier-2011 1660 copy

 

Après cet intermède, si nous faisions un tour au dépôt ! Sur chacun des sites, une construction abrite caisses et étagères où s'amoncellent les trésors découverts.


A la fin de chaque journée, une halte s'impose afin de déposer la "récolte" quotidienne. Identifié, décortiqué, nettoyé, chaque fragment de poterie, chaque ossement, chaque morceau de pierre ouvragée sera ensuite rangé après inventaire.


C'est une formidable oeuvre nécessitant beaucoup de patience qui s'effectue là, dans l'ombre, réalisé par des mains délicates qui voient passer petites et grandes trouvailles.

 

  11-janvier-2011 1146 copy

                             Une partie du dépôt stock de Xanthos


C'est également ici que sont étudiées bon nombre de pièces, encore un travail de fourmi qui requiert connaissances et une certaine forme de placidité.

 

               11-janvier-2011 1732 copy

         Au dépôt du Létôon, on examine aujourd'hui une série de tessons de verre


Nous voilà de retour sur les fouilles où certains effectuent des travaux d'Hercule et l'expression "fort comme un turc" n'est pas usurpée, bien au contraire !

 

               11-janvier-2011 1451 copy 

 

Les outils se font lourds, les bras commencent à fatiguer, la besogne ici n'est pas de tout repos. 

 

  11-janvier-2011 0913 copy

                          Un couvre-chef original pour se protéger de Râ


Pendant ce temps, d'autres manipulent crayons et règles pour coucher sur le papier qui, certaines pièces de monuments spécifiques, qui un emplacement délimité.


Les occupations sont ainsi parfois très solitaires, parfois opérées en commun.  

 

  11-janvier-2011 1615 copy

 

Les outils s'avèrent de temps en temps insolites. Une cuillère non pas pour déguster un quelconque mets mais pour gratouiller la terre, un pinceau non pas pour étaler des couleurs sur une toile mais pour dégager précautionneusement un mince et fragile débris ou un fin scalpel se révèlent par moments indispensables.

 

  11-janvier-2011 1275 copy

                                               L'anthropologue en pleine action

 

A 14 heures sonne le glas d'une journée de travail ordinaire. Les ouvriers grimpent sur leurs cycles pétaradants et les membres de la mission se retrouvent au Létôon autour du déjeuner.


Après le réconfort accordé aux estomacs, certains prendront un court moment pour se reposer. La plupart, toutefois, continuent encore et toujours à oeuvrer.


Armés de courage, quelques uns retournent sur le site pour avancer. D'autres se penchent sur la rédaction des documents administratifs indispensables. L'heure est plus aux tâches intellectuelles que manuelles dans l'après-midi.

 

  11-janvier-2011 0728 copy

 

Comptes-rendus quotidiens, plans, cotations, travaux informatiques ou sur papier prennent toujours beaucoup de temps.

 

  11-janvier-2011 0726 copy

                 Quand on est chef de mission, les signatures sont nombreuses...


La souriante cuisinière, embauchée pour la première fois l'an passé, s'active de son côté. C'est qu'il y en a des bouches à nourrir ! Auparavant, on fouillait et on préparait aussi les repas !

 

  11-janvier-2011-1542-copy-copie-1.jpg

 

L'heure la plus agréable est celle... de l'apéritif, moment privilégié avant le dîner.


Le sujet de conversation principal reste toujours... le travail, les fouilles, les petits problèmes du jour. Parfois, un événement insolite tel que la visite de petits visiteurs nocturnes poilus et inattendus, vient pimenter les échanges.


  11-janvier-2011 1757 copy

                      Déjeuners et dîners se font toujours en plein air


Au milieu des coassements qui retentissent sur le site étendu au pied de la maison de fouilles du Létôon, chacun prend ensuite rapidement la direction de sa chambre, aux alentours de 21 h 30 ou 22 h.


C'est que demain, dès 5 h, il va falloir recommencer !

 


 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hélène 17/08/2011 23:04


Etudiante en master 2 d'histoire, je rédige actuellement un mémoire sur le premier découvreur du site, Charles Fellows. Je n'ai pas encore eu la chance de me rendre sur ces lieux aussi je vous
remercie de nous présenter ainsi Xanthos et les campagnes de fouilles "comme si l'on y était"! teşekkür ederim !


Nat 18/08/2011 05:45



Rica ederim ! Intéressant sujet de mémoire ! Je vous souhaite vivement d'aller à Xanthos et au Létôon, ils méritent d'être vus.



philae 17/01/2011 17:05


un métier qui doit être passionnant


Nat 17/01/2011 18:22



Assurément !



vespcondove 16/01/2011 04:11


ciao, de passage pour lire les autres articles sur cette mission que tu nous montres. J attend avec impatiente cette vie sur un chantier de fouille. J aurais aime petit prendre cette voie mais je n
ai jamais eu le courage et la force. En final ce fut via les reportages tv ou les livres ou bien les visites de musee pour voir les resultats de ces fouilles mais jamais en mettant mes mains dans
la terre pour trouver l objet.
Bacci


Nat 16/01/2011 10:33



Du rêve à la réalité, le pas à franchir est souvent de taille...



vespcondove 13/01/2011 00:26


J ai beaucoup aime ce reportage Roman photo. Tu nous fais partage de 5h a 22h la vie d un chantier de fouille et j ai l impression d etre au milieu.
Petit texte, photo vivante, il y a tous les ingrediens pour passer un bon moment avec toi.
Le petit encas est un morceau de Pastec je pense ?
Bonne fouille demain a 5 h.
Bacci


Nat 13/01/2011 07:07



Pas que de la pastèque, fromage blanc, olives, tomates, concombres, pain, thé, un vrai petit déjeuner à la turc et et pommes en prime !