Vue panoramique d'Istanbul à 360° du haut de Sapphire

"Sana dün bir tepeden baktım Aziz Istanbul", dit le poème de Yahya Kemal Beyatlı mis en musique par Münir Nurettin Selçuk, et qui signifie  " Chère Istanbul, je t'ai regardée hier du haut d'une colline".

 

 

 6-juin-2011 1993 copy


Jusqu'au 4 mars 2011, il n'était guère possible d'admirer la ville-monde à 360°du haut d'une de ses collines.

 

  6-juin-2011 1957 copy

                                  Du haut d'Istanbul Sapphire...

 

                   6-juin-2011 2153 copy
                                           Istanbul à vos pieds...


Depuis cette date, Istanbul dispose du plus haut gratte-ciel d'Europe et du 97ème plus haut immeuble au monde, Istanbul Sapphire, qui culmine à 236 m d'altitude (261 m avec l'antenne) dans le quartier d'affaires de Levent, et qui rend possible cette vision impressionnante.

 

 6-juin-2011 1824 copy 2

                                    Istanbul Sapphire  sur la gauche


La construction de cette tour, dont la silhouette s'élève dans le ciel aux côtés de ses voisines plus anciennes, a démarré en mars 2006.

 

 6-juin-2011 1909 copy

                                                               Istanbul Sapphire


Résolument contemporaine, son architecture n'en est pas moins élégante, notamment au niveau de sa base qui fait penser à une piste d'envol pour snowboard.

 

  6-juin-2011 1900 copy

 

Istanbul Sapphire, réalisé par la société turque Kiler GYO, comprend un centre commercial sur plusieurs niveaux, mais également 187 appartements de luxe, un jardin, une aire de golf et surtout... la terrasse panoramique qui permet d'embrasser Istanbul !

 

           6-juin-2011 1921 copy    

 

Quelques chiffres techniques pour donner une idée de l'ampleur de la construction : 108 000 m² de béton, 29 000 tonnes de fer, 55 000 m² de vitres, 280 000 m² de moulage, 168 km de tuyauterie.


La résistance au vent des différents côtés de l'immeuble a été testée en Allemagne et le bâtiment conçu selon les règles anti-sismiques les plus fiables.

 

 

              6-juin-2011 1887 copy


Après avoir déboursé 15 TL (soit un peu de 6 €), l'ascenseur vous emmène... non pas au 7ème ciel, mais au 53ème étage, soit à 221,90 m tout de même, à une vitesse maximale de 17,8 km/h.

 

           6-juin-2011 1941 copy   6-juin-2011 1946 copy

                         Dans l'ascenseur...               En avant pour aller sur la terrasse

 

  6-juin-2011 2234 copy

             La progression de l'ascension et de la vitesse sont visibles à l'intérieur de l'ascenseur


De hautes baies vitrées réduisent considérablement la sensation de vertige que l'on peut éprouver et le spectacle peut commencer !

 

Par temps clair, la vue s'étale jusqu'aux îles des Princes d'un côté, à la Mer Noire de l'autre, en passant par le Bosphore et la Corne d'Or.

 

  6-juin-2011 1961 copy

                              Vers le Nord en direction de la Mer Noire...

 

  6-juin-2011 1966 copy

                              L'embouchure du Bosphore sur la Mer Noire


Du cargo qui traverse le détroit aux immenses cimetières de la ville, des courts de tennis du quartier aux bâtiments historiques les plus célèbres, tout est quasiment distinct !

 

  6-juin-2011 1973 copy

                                                        Le Bosphore

 

  6-juin-2011 1968 copy

                         Le Pont Fatih Sultan Mehmet, second pont au-dessus du Bosphore

 

Il faudrait y rester une journée entière pour vraiment profiter, selon l'emplacement du soleil, de cette vision d'Istanbul qui s'offre là à nos pieds.

 

De même, la nuit, du haut de la terrasse, doit également offrir sa part de rêve...

 

  6-juin-2011 2202 copy

 

L'accès à cette terrasse, que ce soit pour les grands ou les petits, pour les istanbouliotes d'un jour ou de toujours, est devenu incontestablement un des nouveaux lieux de rendez-vous pour voir Istanbul autrement !

 

                6-juin-2011 2182 copy

                                          Derrière une longue-vue...

 

  6-juin-2011 2120 copy

                                           ... ou dans un fauteuil

 

Quant aux revenus attendus par les initiateurs du projet, ils se montent à au moins 500 millions d'USD dans les 7 ans à venir pour un prix de revient de 250 millions d'USD, les enjeux financiers sont donc de taille !

 


 

Martine 10/08/2011 22:06


Impressionnant de retrouver Istanbul d'aussi haut, c'est magique...j'ai pensé à vous en mangeant des bretzels dans votre jolie Alsace...ils avaient un petit goût de simit lorsque je fermais les
yeux...


Nat 11/08/2011 07:07



C'est gentil !



didier 09/08/2011 18:25


4èm essai pour publier !
Tu as pris de la hauteur cette fois-ci !


Nat 10/08/2011 05:51



Tout finit par arriver à force de persévérance ! Oui, je me suis rapprochée du ciel...



J-P.Silvestre 09/08/2011 16:22


Les enjeux financiers sont devenus les moteurs de toute entreprise. Aucune construction, même à prétention artistique, n'est envisageable si sa rentabilité financière n'est pas assurée...


Nat 10/08/2011 05:51



Effectivement...



Nejla 09/08/2011 09:25


Bonjour Nathalie,

La dernière photo donne le vertige c'est impressionnant!


Nat 09/08/2011 09:32



Ce n'est qu'une impression...



FANNY 08/08/2011 22:59


Bravo a nos voisins les Turcs! Ils sont capables de tout faire et en peu de temps!!!
Merci Nat de cette balade et la superbe vue!
FANNY.


Nat 09/08/2011 09:31



Quatre ans, ce n'est pas rien tout de même pour une telle construction...



Chantal 08/08/2011 11:38


c'est bien beau de voir tout Istanbul et d'apprécier son étendue


Nat 08/08/2011 11:49



Vue d'en haut, cela donne vraiment une autre dimension...



baris trak 08/08/2011 08:40


merci pour cet article très intéressant. est-ce que "chère Istanbul" ne serait pas plus correcte que "sainte Istanbul"? je pense aussi que l'auteur du poème, Yahya Kemal Beyatli? aurait dû être
mentionné plutôt que le chanteur!
baris trak


Nat 08/08/2011 09:05



Grâce à vous Barış, je viens d'apprendre, après vérification dans mon dictionnaire, qu'aziz signifie également "cher". Vous avez raison, j'ai modifié la phrase d'introduction en indiquant
l'auteur de cet écrit ainsi que le célèbre compositeur qui l'a mis en musique... Merci pour toutes ces précisions bien utiles.



Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog