Du bretzel au simit

Du bretzel au simit

Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 13 ans

D'Urfa à Gaziantep


Les pigeons et tourterelles de toutes espèces qui habitent l'hôtel d'Urfa me réveillent bien tôt et je peste déjà. Je vais prendre mon p'tit déjeuner sur la terrasse où il fait encore bon à cette heure de la journée (7 h 30).
 
J'y rencontre deux hommes turcs et un anglophone venu en vélo d'Istanbul mais qui n'a pas l'air bavard. Un peu plus tard, un couple de français arrive aussi et je tends l'oreille ! Comme ils invitent le cycliste à s'asseoir un peu plus tard à leur table, je prends aussi la parole en souhaitant me joindre à la discussion. 

               
 
Lorsque la femme prend la parole, son accent me parle.. .et pour cause elle est de Mulhouse comme moi !! Trop fort ! Elle et son ami breton sont tous deux amoureux de la Turquie et particulièrement de la région du Sud-Est tout comme moi. Rendez-vous est pris pour le jeudi suivant pour dîner à Istanbul avant leur retour en France.
 
Mon étonnement ne s'arrête pas là car je vois descendre de l'escalier .... un ami alsacien habitant à Istanbul que j'ai connu grace à mon blog. La surprise est de taille car je n'avais pas eu le temps de parler avec lui ces derniers jours... Fou rire général, l'Alsace est représentée en force à Urfa aujourd'hui. 
 
Je file à la Direction du Tourisme toute proche pour obtenir des plans et brochures entre autres d'un lieu archéologique découvert il y a quelques années à peine, Göbeklitepe, à une vingtaine de kms de là  et dont Kadir m'a parlé hier. Encore un endroit où il faudra prévoir d'aller ! Comme si cela ne suffisait pas vu la longueur de ma liste !
 
Je retourne à l'entrepôt des douanes. Des rais de lumière filtrent à travers les ouvertures et j'ose espérer que les quelques portraits faits ce matin sont réussis.... (vous en avez eu quelques échantillons sur le billet précédent)... Le couple alsa-breton me retrouve comme par hasard au bout d'un moment alors que je suis plongée dans mon carnet à spirales. 
 
İls m'ont acheté un VCD d'un comique turc d'Urfa rencontré l'an passé et sur la pochette il y a plusieurs complices... dont un assis juste à ma droite, tout surpris de voir des étrangers parler de leurs sketches et pièces de théâtre. J'en profite pour lui demander une dédicace.
 
             
                                    

Je propose d'aller faire un tour chez les artisans du cuivre et les marchands de tabacs tout proche. 
 
Stupéfaction, le nombre d'artisans a baissé considérablement en moins de 2 ans depuis mon dernier passage... Le métier a l'air de perdre pied, quel dommage. La ruelle adjacente est en pleine rénovation. Certains lieux sont occupés par des marchands de tabac ou vendeurs de thés. Tout près de là, les couturiers où les appareils crépitent. Il est difficile de quitter les lieux tant les échanges sont permanents ici et le thé coule à flots.
 
 
    Vendeurs de tabacs
                                        
  
       Les couturiers sont à l'ouvrage   

Je dois prendre congé de mes nouvelles connaissances car le temps passe et je vais bientot repartir... non sans être repassée par le Gümrük han une dernière fois où je tombe nez à nez avec mon ami Kadir qui me raccompagne en traversant les ruelles étroites de la vieille ville après un dernier thé. Dernières photos...

               
           

                           
           Transport familial à Urfa    


Le soleil est intense aujourd'hui et la chaleur commence à se faire sentir. Lorsque je prends mon sac à dos et ma veste autour de la taille pour me rendre à pieds à l'otogar à 15 mn de là, je flirte avec les coins d'ombre pour souffrir le moins possible.
 
Je saute dans le premier dolmus pour Birecik où je souhaite aller faire un tour au centre de reproduction des ibis chauves, lieu unique en Turquie. Apres déjeuner, je laisse mon sac à la lokanta et le caissier m'explique ou c'est... soit disant à 1 km, le long du fleuve.

Cool ! Mais je pense qu'il a des soucis d'appréciation de la distance car je marche en plein cagnard au bord de l'Euphrate et la montagne en question ne s'approche pas assez vite.
 
Par contre mes joues, mon cou et ma nuque commencent à prendre des couleurs de tomate mûre bien que la brise soit agréable !
 
Je finis par renoncer et fais demi-tour apres m'être installée un moment au bord de ce fleuve mythique dont la couleur turquoise est à peine moins profonde qu'à Halfeti. Finalement, je resterai un peu sur ma faim par rapport aux photos que je pensais prendre par ici...

                    
          Véhicules de la région
 
Ca tombe bien, un dolmuş part pour Gaziantep et je saute dedans avec mon chargement.
  
A mon arrivée aux alentours de 17 h 30, je trouve une chambre d'hôtel tout à fait bien rapport qualité-prix et pratique au niveau de l'accès. Je fais un petit tour tranquille dans un parc tout proche où des arbres énormes portent des fleurs blanches de toute beauté qui ont la tête à l'envers. Je n'en connais pas la variété mais je vais bien trouver un spécialiste qui pourra m'éclairer (avis aux connaisseurs) !
             
                         
                             

Je fais un tour de reconnaissance près de l'ancienne église arménienne qui a changé de destination, de la direction du tourisme où je ferai un saut demain. J'aperçois sur la route un panneau qui signale un zoo (mais à quelle distance) et je reviens vers le centre où je pense dîner dans une adresse qu'on m'a recommandé. Pas de chance, le restaurant a déménagé, je prends note mais ne sachant pas où il est localisé a présent j'abandonne pour ce soir, demain est un autre jour.
                                          
                  
     Ancienne église arménienne de Gaziantep 

Dîner léger au final, ça ira pour ce soir et après un tour au cyber café (pour vous saluer tous entre autres), la fatigue a raison de moi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cat 05/05/2008 14:49

Quelle aventure! Et comme le monde est petit...je parle de tes rencontres alsaciennes bien-sûr! Sinon toujours de bien belles photos, surtout les portraits qui sont saisissants!

Nat 05/05/2008 19:19


Le monde est en effet bien petit ! J'ai craqué devant cette fillette aux yeux clairs qui semblait bien évasive...