A Istanbul, on mène aussi la campagne électorale en bateau


Sur l'île de Heybeliada http://dubretzelausimit.over-blog.com/article-28456471.html où je suis allée profiter du soleil le 1er mars dernier, les élections municipales se préparent aussi activement que partout.

            
                                                La rue commerçante de Heybeliada

Ici également, les rues du village proprement dit sont "fleuries" de guirlandes des différents partis politiques. 

                                

Près de l'embarcadère, la musique retentit et aguiche les passants. On prépare visiblement un meeting...

             

Un groupe de supporters, muni de drapeaux, entonne des chants de circonstance et se dirige vers le bord de mer. 

                              

J'avais bien remarqué un bateau peu discret amarré à Kınalyada, la première île de l'archipel. Le voilà qui arrive, escorté par le fringuant "dede" juché sur son jet ski à chaque arrivée de "vapur" ou de "deniz otobüsü"  entre Büyükada et Heybeliada.

             

Ce bateau dessert en fait chacune des îles et dépose,  au fur et à mesure de sa tournée,  le candidat et ses fidèles qui viennent à la rencontre des électeurs.


             

Y a-t-il d'autres pays où cette pratique existe ? Je me le demande bien...

chahine victor 13/03/2009 20:45

bonsoir NAT amicalement fahim
c'est jolie les drapeaux et la fnfare.helasse
en france les campagnes des election ne prmet
pas des depence de ce genre.car nous sommes limiter par un petit plafond de depece peut-etre en turkye na pas de plafon,ou dans d'autre paye avec un milion de dolar on sort depute.

Nat 20/03/2009 06:30


Chaque pays fonctionne en effet différemment quand il s'agit des campagnes électorales. En tout cas, l'ambiance devient de plus en plus "bruyante", l'échéance est proche. A bientôt Fahim.


zwat 12/03/2009 20:57

j'espere que ce gouvernement de l'AKP qui bosse bien va rester au pouvoir aussi au niveau municipal, surtout à Istanbul, faut dire que le maire Kadir Topbas fait du très bon bouleau, qu'est ce que t'en pense nathalie?

Nat 12/03/2009 21:24



Suis-je bien placée pour répondre à cette question, je ne pense pas... Ce que je peux dire en 5 ans et demie de vie à Istanbul, c'est que la ville bouge et change de jour en jour. La réalisation
la plus marquante, à mes yeux, durant ces dernières années, est la réalisation d'un véritable programme de transports (en commun) auquel je m'intéresse tout particulièrement qui était plus que
nécessaire dans cette mégalopole à la géographie très particulière. Rendez-vous d'ici 2012 environ pour voir d'ici là comment on pourra se déplacer de bout en bout.



La mansardienne 12/03/2009 11:39

C'est assez incroyable et sans doute unique dans le monde!

Nat 12/03/2009 17:50


Possible !


Legleg 12/03/2009 11:28

Il y a aussi les camionnettes qui sillonnent les rues toutes la journée en diffusant de la musique à fond...

Nat 12/03/2009 17:50


Oui, j'en ai croisé une lundi après-midi pas très loin de chez moi... mais elle est passée trop vite pour que ja prenne en photo.


chantal 12/03/2009 10:59

ça fait un peu le show comme aux USA!!

Nat 12/03/2009 17:49



C'est vrai qu'aux Etats-Unis, c'est aussi particulièrement "festif".



Müge 12/03/2009 09:43

Bonjour Nathalie,

Autrefois, dans les 1990s, les campagnes électorales étaient plus animées. Des fameux chanteurs/chanteuses étaient invités aux meetings de divers partis politiques et après le discours des hommes politiques le peuple écoutait un concert musical. Les 1990s étaient aussi la période des gouvernements de coalition. Les grands partis politiques de l’époque (DYP, ANAP, CHP, DSP, RP, MHP) recevaient plus ou moins le même pourcentage des votes, il n’y avait pas de grands écarts et on ne savait pas d’avance quel parti remporterait les élections, surtout au niveau municipal. Maintenant, comme tu sais bien, il y a un déséquilibre politique en Turquie. Même s’il y a plusieurs partis politiques qui participent aux élections, AKP est de facto le parti unique qui reçoit tout seul presque 50% des votes à l’échelle nationale. Je souhaite que ce tableau change un peu dans les élections de 29 Mars mais je n’ai pas grand espoir. AKP peut même augmenter ses votes au delà de 50% si Erdogan fait encore un show comme celui qu’il a fait au Davos.

Amitiés,

p.s Lis-tu les chroniques quotidiens de Yılmaz Özdil dans Hürriyet? Je te le conseille vivement.

Nat 12/03/2009 17:48



Merci pour ce "voyage électoral" dans le passé ! Cela reste tout de même plus qu'animé, n'étant guère habituée en venant de France. Non, je n'ai pas le temps de parcourir Hürriyet tout les jours,
parfois le week-end où selon l'actualité. Je penserai à jeter un coup d'oeil sur les chroniques quotidiennes dont tu me parles.



Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog