Faire connaître la Turquie et ses habitants avec les yeux d'une alsacienne qui y vit depuis 18 ans.

Du bretzel au simit

17 août 1999 à 3 h 02, la terre a violemment tremblé en Turquie


La faille nord-anatolienne, qui traverse la Turquie sur plus de 1000 kilomètres, est l'un des décrochements les plus sismiques au monde... 

Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,4 sur l'échelle de Richter a ébranlé le centre de Gölcük, ville située dans le golfe d'Izmit, durant 45 secondes... C'était il y a tout juste dix ans, en pleine nuit...

La secousse a été violemment ressentie jusqu'à Yalova, Adapazarı et Istanbul...

               
               Gölcük et Düzce matérialisés sur le plan, Yalova, Adapazarı et Istanbul sont bien visibles

Le bilan de la catastrophe est lourd, très lourd : 17480 morts, 23781 blessés, 505 personnes restées infirmes ; 235621 immeubles touchés dont 16536 effondrés ou lourdement endommagés, 104919 moyennement atteints et 114166 légèrement...

                             

Quelques mois plus tard, le 12 novembre, c'est la ville de Düzce à l'est d'Adapazarı qui a tremblé durant 30 secondes à 18 h 57. Une magnitude de 7,2 cette fois-ci, 845 morts sont à déplorer et 4948 blessés...

Même si je n'habitais pas encore en Turquie, que je ne pouvais imaginer en ce 17 août 1999 que ma route prendrait la direction d'Istanbul, je souhaite partager avec mes amis turcs la commémoration de ce douloureux anniversaire qui reste à jamais gravé dans leur mémoire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
En effet, comment pourrait-on oublier une telle catastrophe, où chaque famille a été profondément meurtrie, où toute une nation a été cruellement touchée. On ne peut que s'associer au souvenir et à la souffrance de la Turquie et des Turcs.
Répondre
N

Impossible d'oublier !


I
Mes enfants sont scolarisés a l'école publique en Turquie et ils sont chaque année sensibilisés aux tremblements de terre, aussi bien a Van qui est en Zone sismique qu'a Konya qui ne l'est pas vraiment. C'est au programme officiel puisqu'on trouve un chapitre dans les manuels scolaires.
Répondre
N


Merci pour cette information intéressante, Ismail.



H
Bonjour Nathalie,

Quel souvenir, hélas j’y étais ce jour la en plein cœur d’Istanbul (quartier entre Aksaray et Fathi), je peu vous dire que c’était la panique… 45 secondes de secousse ce n’est pas rien et en plus à 3h02 du matin ou tout les personnes était au dodo… et il faut savoir qu’il y a eu des mini secousses tout au long de la soirée et du lendemain… On était là à attendre le lever du soleil pour y voir quelque chose, les boulangeries (ekmekci) en plein rush à servir les clients (plus de pain, simit etc.. à 5h du matin, tout le monde était déjà passe…) pas d’électricité et de gaz (risque d’explosion) le seule moyen de communication était la radio (de la voiture si vous en avais une) la police tournée dans le quartier tout les ½ heures voir 1 heure pour y informer les habitants (sic !)… et ainsi de suite… dure dure le retour à Strasbourg sachant que vous partez et vous laissez derrière vous la famille…

Et je me suis permis de poster ce commentaire, car étant un fidèle lecteur de votre blog je n’est pas pu m’abstenir d’écrire ;-P… habitant en Alsace (Strasbourg) et d'origine Turque, ca me fait plaisir de lire et d'entendre les différent billet que vous poster pour faire découvrir la Turquie aux Français, vue et écrit par une Française d'origine Alsacienne (si je ne me trompe pas ;) de la région de Mulhouse en plus, malgré que le Bas-Rhin et le Haut-Rhin ne s’entende pas). :-D

Très bonne continuation pour votre blog et au plaisir de vous relire tout les jours

Allez HOPLA ;-P maintenant je vais allez me faire un bon petit çay (thé)…
Saygilar
Hakan
Répondre
N

Merhaba Hakan, je suis contente de vous savoir parmi mes lecteurs. Votre évocation sur ce 17 août 1999 ne me laisse pas indifférente, vous vous en doutez... On ne peut pas oublier de tels moments !
Selam à Strasbourg de la mulhouse-istanbouliote ! Saygılarımla.


N
On ne peut pas rester insensible face à ce genre d'évènement ! une pensée émue pour toutes les familles qui ont été touchées lors de ce tremblement de terre.
Répondre
N

On ne peut pas rester insensible. Je suis actuellement une émission spéciale à ce sujet sur un canal local.


C
sais tu si on apprend aux enfants à se protéger en cas d'alerte sismique ? Takako se souvient très bien commant les petits japonais sont initiés très tôt car le Japon est aussi très sensible.
Répondre
N

J'ai lu un article aujourd'hui sur les essais réalisés dans les écoles dans le cas d'alertes sismiques... A approfondir !


P
...et dire qu'une épée de Damoclès vacille au dessus d'une si belle ville qu'est Istanbul et toutes ces régions qui courent le long de la plaque tectonnale !Que dire,que faire.....?!....
une pensée à toutes ces victimes malheureuses...
Répondre
N

Merci