Cercis Murat Konağı, une table de Mardin à découvrir

Sur l'avenue qui traverse de part en part la vieille ville de Mardin, une superbe propriété parmi tant d'autres, dissimule une adresse de choix.


Cette villa, à l'architecture délicate, a été construite en 1888 pour la famille Tüfekçioğlu. Lorsque celle-ci quitte Mardin en 1947, elle vend sa propriété aux familles Hacı Tahir Şaar et Hacı Ahmet Bilezikçi avant que Cercis Murat n'y appose son cachet personnel entre 1956 et 1977.

                     Photo 413 copy                       
              Encadrement d'une fenêtre de Cercis Murat Konağı donnant sur la terrasse

De 1992 à 1998, la demeure abrite les services de la direction touristique de la province de Mardin. Depuis 2001, grâce à Ebru Baybara Demir, ce somptueux hôtel particulier, dont la terrasse, très courue, donne sur la toute proche plaine de Syrie, abrite le meilleur restaurant de la ville.

  sud-est 541 copy
               La plaine de Syrie s'étale sous vos yeux de la terrasse de Cercis Murat Konağı

La cuisine
réputée  de la région, aux saveurs subtiles, ainsi que de nombreux et délicieux plats syriaques, tout aussi savoureux, trouvent là leurs lettres de noblesse dans un cadre qui s'y prête à merveille.

  sud-est 632 copy
                            Un des salons particulièrement agréables du lieu

Des plats goûtés lors de mon dernier passage, je retiens notamment la soğanlı yoğurt çorbası, délicieuse soupe au yaourt composée de carottes, de tomates, de poivron, d'oignons et de fins morceaux de viande hachée ainsi que l'ırak, variété d'içli köfte frit, délicatement assaisonné et enrobé d'un fin manteau de semoule.

   sud-est 652 copy
                                     l'ırak, à déguster sans modération...

Difficile de ne pas succomber à la dégustation de l'alluciye, plat aigre-doux réputé de la cuisine ottomane de Mardin. L'agneau s'y trouve mêlé à l'oignon vert, au persil, au céleri, à la courgette, mais aussi au caneli, variété de prune rappelant la mirabelle.

A l'origine, ce plat consommé par les syriaques durant le carême, ne comporte pas de viande ; celle-ci a été ajoutée ultérieurement par les musulmans.

  sud-est 654 copy   
        L'alluciye, un délice parmi tant d'autres, agrémenté d'un pilav de bulgur aux vermicelles

Un tel repas ne sera que meilleur s'il est accompagné de mahlep, un vin syriaque très agréable, servi à la louche dans une tasse, comme cela se pratiquait dans le temps.

                 sud-est 649 copy
                                             Service du mahlep

La liste des plats est bien trop longue pour tout goûter, certains plats n'étant disponibles qu'en saison. Mais je garde également un souvenir délicieux de la nar ekşili sebzeli patlıcan salatası (salade d'aubergines et de légumes à l'extrait de grenade), le dobo, cuisse d'agneau farcie à l'ail.

 

  sud-est 502 copy

               Le dobo, ficelé est ensuite savamment ouvert et préparé par le serveur

 

Après un tel épisode gourmand et gourmet, rien de tel qu'un sumak şerbeti pour la digestion !

                 sud-est 506 copy
                                                          Sumak şerbeti

Ce sirop d'épices rehaussé de cannelle se révêle  être le point final parfait d'un moment inoubliable pour les gourmets !

Durant le mois du Ramadan, le menu fixe proposé pour l'iftar qui rompt le jeûne de la journée mérite également le détour. C'est l'occasion de goûter notamment des mezze et des plats méconnus mais dont vous vous souviendrez longtemps...


                                 


Cercis Murat Konağı - Birinci Cadde n° 517 - Mardin - Tel 0482 213 68 41
http://www.cercismurat.com/

Egalement depuis 2008 à Istanbul - Yazmacı Tahir Sokak n° 22 - Suadiye - Tel 0216 410 92 22



Najia Damour 27/02/2011 21:45


Bonjour Nathalie
je suis une Bretonne d'adoption et j'ai eu un coup de coeur pour Mardin que je ne connais pas encore...je projette d'y aller seule en Juin prochain. Que me conseillez-vous de visiter et merci de me
dire si cela est possible pour une femme seule. Mon cher et tendre me fait défaut pour cause professionnelle...merci bonne soirée


Nat 28/02/2011 07:16



Aucun problème pour visiter la région en tant que femme seule, j'y suis allée plusieurs fois et n'ai jamais connu aucun désagrément. Quant à ce qu'il y a visiter à Mardin même, regardez les
différents articles publiés dans cette rubrique http://www.dubretzelausimit.com/categorie-10588551.html. Il devrait encore y en avoir de nouveaux d'ici votre départ...



chahine 11/03/2010 23:30


bonsoir NAT chaque automne c'etait la cuisson
du blé avant de faire le bourgoul,ensuite la viande de mouton et du boeuf cuite bien et avec avec la graisse qui se trouve sur le derriere des mouton du moyenne orient,c'est un sorte de saint doux
meme on l'ajoute dans le beur pour le conserver.les femmes passer leur temps pour
faire toutes les conserves pour passez l'hivert


Nat 12/03/2010 06:15


Cela correspond donc à des confits, merci pour tes informations très intéressantes.


chahine 11/03/2010 17:21


nat encore merci de me faire vivre des belles choses et la cuisine de mardine est comme la cuisine francaise est une grande réputation
en orient. meme en hiver ils ont de la viande
dans des toneaux cuite a l'automne.dans les an.50. fahim


Nat 11/03/2010 18:16


Je ne savais pas que la viande était conservée à l'époque dans des tonneaux. Est-ce qu'elle était salée ou sinon comment pourrait-elle rester bonne assez longtemps (dans de la graisse ?)


Enitram 08/03/2010 22:03


Une bonne adresse et tu nous mets l'eau à la bouche, hummmmmmmmmm


Nat 09/03/2010 08:30


Les gourmands et gourmets s'y donnent à coeur joie !


PLV 08/03/2010 12:49


Il y a bien longtemps que je n'étais venu sur votre blog. J'y redécouvre tant de beautés que je ne regrette pas d'avoir mis un lien sur mon blog vers le votre.
Amitiés.


Nat 08/03/2010 13:00


Merci à vous !


Marie39 07/03/2010 09:26


Bonjour Nat ; je viens de prendre le petit déjeuner mais malgré tout, j'ai l'eau à la bouche avec toutes ces bonnes choses que tu nous présentes ! Je découvre que la vue de la plaine syriaque me
remplit de nostalgie... Bon dimanche.


Nat 08/03/2010 06:29


Il n'y a finalement pas d'heure pour manger quelque chose de bon...


Bernard 06/03/2010 17:31


Mieux vaut boire la tasse avec modération !


Nat 07/03/2010 08:44


Toujours !


Mirage 06/03/2010 15:09


Rien qu'à lire l'article on se régale déjà et le cadre est vraiment magnifique!
Par contre je ne savais pas qu'on faisait une boisson à partir du sumak. Jusque maintenant je ne l'utilise que pour épicer certains plats, surtout des salades composées.


Nat 06/03/2010 15:29


C'est le seul endroit où j'ai vu pour l'instant une boisson faite à base de sumak...


Mustafa 05/03/2010 22:55


O la la tu nous a encore donner envie, en esperant decouvrire un jour.


Nat 06/03/2010 06:42


Je te souhaite de découvrir cet endroit, tout comme la belle Mardin.


la tortue 05/03/2010 21:12


Je viens de commencer un nouveau blog tout neuf sur Istanbul :)Je voulais donc avoir des conseils avises :)

http://latortuecityblog.wordpress.com


Nat 06/03/2010 06:41


Kolay gelsin ! Le premier conseil qui me vient à l'esprit, mettez-y votre coeur !


Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog